France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : "Mon cancer est inopérable !"

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : "Mon cancer est inopérable !"

Publié le 3 décembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Trois ans après avoir combattu un cancer de la prostate, l'ex-présentateur du JT de 13 heures de TF1 est de nouveau touché par la terrible maladie…

Il n'a pas pour habitude de dissimuler les épreuves qu'il traverse. En 2018, c'est avec beaucoup de courage que Jean-Pierre Pernaut avait annoncé devoir s'absenter du journal de 13 heures durant quelques mois afin de soigner son cancer de la prostate. Cette fois, c'est dans La Vie d'après, un documentaire diffusé le 9 décembre par la chaîne C8 – visionné en avant-première par la plupart des médias – que l'ancien présentateur du JT révèle son nouveau combat contre la maladie ! Un film choc où, aux côtés de son épouse, le journaliste de 71 ans parle sans détour du cancer des poumons qui lui a été diagnostiqué en mai dernier. « On m'a dit : “Arrête de fumer, arrête de fumer”. J'ai fumé beaucoup, confie-t-il. Et puis on m'a découvert une petite maladie qui arrive aux personnes qui fument. […] C'est la première fois que j'en parle. »


En ce début de printemps 2021, le papa de Lou et Tom souffre d'une bronchite qui traîne depuis un moment. Inquiète, sa femme insiste pour que son homme passe des examens. Le verdict est sans appel : le poumon droit est atteint ! Ce premier avis ne laisse que peu d'espoir au couple, puisque les médecins consultés refusent d'opérer et de retirer la tumeur. Mais Nathalie, dont la force de caractère n'est plus à prouver, ne l'entend pas de cette oreille…

L'ex-mannequin décide donc de s'adresser à une autre équipe médicale, celle de l'hôpital Georges-Pompidou, qui accepte de tenter l'intervention. Le 5 juillet, l'opération a lieu, en toute discrétion ! Il passera cinq heures sur le billard : « On écarte les côtes, on ouvre les poumons, on prend le lobe où il y a la tumeur, on analyse si elle a dépassé, s'il y a des métastases », relate-t-il dans La Vie d'après.

JPP se pense alors tiré d'affaire, tout cela ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir… Sauf qu'en août, le ciel lui tombe sur la tête ! Tandis que, pour brouiller les pistes et assurer la tranquillité de son cher et tendre, Nathalie, très active sur les réseaux sociaux, publie des photos de vacances, le couple apprend que le second poumon est touché ! Une tumeur de 3,5 cm, plus grosse que la première est détectée : « Une autre opération n'est pas envisageable, précise Jean-Pierre dans le documentaire. Ça serait trop lourd pour ma petite santé. »

Le journaliste fournit de plus amples détails dans Le Parisien du 24 novembre : « On va se bagarrer et le moral intervient pour 40 % de la guérison […] Ce cancer des poumons a été détecté en avril-mai, où l'on a décelé une petite tumeur. J'ai été opéré début juillet, j'ai passé trois semaines à l'hôpital, puis deux mois de convalescence […] On a détecté ensuite une deuxième tumeur sur l'autre poumon qu'on ne peut pas opérer, car avec les poumons on ne peut pas tout enlever. Je ne voulais pas en parler tout de suite, j'attendais les résultats de la radiothérapie qui se fait en 4-5 séances avec des rayons massifs très précis pour griller les tumeurs. Mais il y a eu une fuite dans la presse. »

Concernant la radiothérapie, il souligne : « Elle s'est achevée il y a quinze jours, c'est fatiguant et je suis encore dans le potage. Après, on verra bien. Soit la maladie s'en va, soit il faudra amorcer d'autres traitements. Je n'en sais rien. »

Jean-Pierre a repris ses activités professionnelles, une bonne thérapie pour ne pas se laisser envahir par la peur face à ce mal qui le ronge. Lui qui avait ralenti son rythme de travail depuis le début de l'année et s'apprêtait à jouir de la vie, envisage malgré tout le pire : « Bien évidemment, quand on a un ennui, on pense : “Et si je ne revenais pas ?” On essaie de prévoir deux trois trucs… », révèle-t-il encore dans un demi-sourire. Lucide, il précise ausssi au Parisien : « On croise les doigts, [le cancer] du poumon n'est pas forcément le plus simple. »

Àses côtés depuis vingt ans, l'épouse de Jean-Pierre Pernaut, qui a elle-même combattu une leucémie à l'âge de 30 ans, avait en quelque sorte prédit que son homme traverserait cette nouvelle épreuve. « Je fais énormément de rêves prémonitoires qui ont déjà sauvé mon mari plusieurs fois, a raconté l'ex-mannequin dans Touche pas à mon poste, le 22 novembre. Avant d'avoir le verdict pour le premier cancer, j'avais fait un cauchemar dans lequel Jean-Pierre et mon fils avaient un accident de voiture. Ils étaient percutés par un camion. Après avoir vu l'accident, je voyais mon mari rempli de suie. » Le lendemain, le diagnostic du premier cancer tombait… 

Ils sont âgés aujourd'hui de 18 et 17 ans… Lou et Tom ont « baigné dans le cancer depuis leur plus tendre enfance », comme l'a confié leur mère à Touche pas à mon poste. Face au combat de leur papa, qui a de plus perdu son frère Jean-François le 30 octobre 2016 d'un cancer du foie, ce sont deux jeunes gens extrêmement courageux qui apportent amour et soutien à leur père adoré. « Lou est très vivante, très joyeuse, mais elle ne parle pas beaucoup de la maladie de Jean-Pierre, a confié Nathalie sur le plateau de Cyril Hanouna. Je sais que dans son cœur elle souffre. » Quant au jeune champion de F4, comme l'a également expliqué sa mère, « lui qui ne téléphone d'habitude pas beaucoup à son père, il l'appelle maintenant de temps en temps, je trouve ça très touchant. » 

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème