France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Poignardé en plein cœur

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Poignardé en plein cœur

Publié le 6 mars 2009

Les élus politiques devront sans doute réfléchir à deux fois avant de lancer la nouvelle réforme territoriale, car ils risquent de déclencher de fortes réactions... Des conflits qui feront, sans aucun doute, la une du Journal de 13 h de Jean-Pierre Pernaut...

Le célèbre présentateur du JT de 13 h sur TF 1, Jean-Pierre Pernaut est encore sous le choc !

Jean-Pierre est sous le choc ! On veut lui voler son identité ! Le journaliste de TF 1 est littéralement bouleversé... Car tout le monde connaît l'attachement du présentateur du Journal de 13 h à sa région natale, la Picardie.

Jean-Pierre Pernaut y est né, il y a cinquante-neuf ans, plus précisément à Amiens, dans le département de la Somme. Or, il vient d'apprendre que la Picardie pourrait bientôt être rayée de la carte de France ! « C'est un scandale, a-t-il déclaré au quotidien La voix du Nord . Je suis choqué !»

->Voir aussi - Jean-Pierre Pernaut : Encore un été meurtrier

Comme Jean-Pierre, les habitants de Picardie ont découvert que leur région était probablement en voie de disparition. En effet, Édouard Balladur, qui a présidé la commission qui porte son nom, doit faire, ces jours-ci, des propositions au président Sarkozy, pour un nouveau découpage des régions françaises.

Cette refonte territoriale devrait faire passer la France de vingt-deux entités administratives à seulement quinze. Sept régions, dont la Picardie, seraient donc supprimées ! L'hypothèse la plus probable serait que l'Oise, un des trois départements de la région picarde, au nord de Paris, soit rattachée à l'Î le-de-France, l'Aisne à la région Champagne-Ardenne, et enfin, la Somme, absorbée par le Nord-Pas-de-Calais, le pays ch'ti.

Chez les élus de Picardie, c'est le branle-bas de combat. Une pétition, relayée par la presse régionale, circule, et des internautes ont même créé, sur Facebook, un site pour défendre la « picarditude ». Face à ce danger d'un découpage à « la hache », on comprend que Jean-Pierre Pernaut soit bouleversé. Lui qui a comme spécialité de mettre en valeur le terroir.

« Mon maître mot est proximité, et mon JT doit être le reflet de la France, a-t-il l'habitude de dire. Il faut savoir à qui l'on s'adresse. Moi, je vise les habitants des petites villes et des villages. Le 13 h est le journal des Français !»

Ainsi, quand les autres chaînes ouvrent leur édition sur un tremblement de terre en Grèce, une attaque terroriste en Inde, la guerre en Afghanistan, ou les inondations en Chine, Jean-Pierre Pernaut choisit, pour son premier titre, des sujets qui touchent particulièrement les Français des régions.

Racines

Une manière de rappeler au téléspectateur le lieu où il est né, de lui dire de ne pas oublier ses belles racines. Les livres écrits par Jean-Pierre, comme Au coeur de nos région, prouvent son attachement à sa terre natale. Son amour pour la Picardie est vraiment sincère, on pourrait même dire que cette passion lui est chevillée au corps, depuis sa naissance.

Car c'est là, à Quevauvillers, au cœur de la Somme, qu'il a passé son enfance. Là, qu'il a joué au football, à l'Amiens Sporting Club. Là encore, qu'une fois son bac en poche, il a fait ses premières armes, dans le quotidien régional, Le courrier picard.

Avec les années qui ont passé, la vedette du petit écran est restée fidèle à sa région. Chaque week-end, quoi qu'il arrive, il rejoint sa maison picarde avec ses quatre enfants et son épouse, Nathalie Marquay.

Aujourd'hui, alors que tout son passé, son histoire, vont être réduits à néant, il a décidé de lutter. Il vient, en effet, de proposer que ce soit le Nord-Pas-de-Calais qui soit rattaché à la Picardie, et non l'inverse, comme Jean-Pierre Pernaut s'en est expliqué à La voix du Nord.

Christophe Cavalier

À découvrir