France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Sa mère, sa boussole !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Sa mère, sa boussole !

Publié le 21 octobre 2016

Le journaliste du JT de TF1, Jean-Pierre Pernaut, vient de perdre sa plus fidèle téléspectatrice, sa mère, celle qui lui avait donné de solides racines susceptibles de le faire � grimper très haut…

«Si quelqu’un venait à trouver blâmable que, durant quelques instants, j’eusse pleuré ma mère, ma mère que j’avais vue morte devant mes yeux ! Elle qui, pendant tant d’années, m’avait tant pleuré pour que je fusse vivant devant les siens… qu’il ne se rie pas de moi ! »

Ces phrases, tout emplies de souffrance et de pudeur, ont été écrites voilà plus de 1 600 ans : entre 397 et 401, pour être précis. On les trouve au Livre V des Confessions de saint Augustin, dans lequel il parle de la femme qui lui a donné la vie, et que l’Église catholique connaît sous le nom de sainte Monique.

Seize siècles ont donc passé depuis, mais rien n’a changé, de la douleur qui accable un fils, quel que puisse être son âge, lorsque lui échoit la terrible tâche de fermer à tout jamais les yeux de sa mère. C’est ce malheur, éternel comme l’homme lui-même, dont Jean-Pierre Pernaut porte le poids.

->Voir aussi - Jean-Pierre Pernaut : Une rentrée entre colère et peur !

C’est par quelques lignes dans le Carnet du Figaro, mardi dernier, que la triste nouvelle a été rendue publique : Françoise Pernaut, née Pillot, venait de s’éteindre à l’âge de 101 ans, laissant derrière elle deux orphelins éplorés : Jean-François, son fils aîné, et Jean-Pierre, le second.

La vieille dame n’aura donc survécu que quelques mois à l’émouvant hommage que lui avait rendu son célèbre benjamin, à l’occasion de son centième anniversaire. Ce jour-là, 5 février 2015, Jean-Pierre Pernaut avait tenu à célébrer l’événement comme il se devait, en direct devant les millions de téléspectateurs de son journal de 13 h. « Un petit message personnel, avait-il lancé avant de rendre l’antenne : un bon anniversaire, très bon anniversaire à ma plus fidèle spectatrice, ma maman. Elle vient de fêter ses 100 ans et je lui dis bravo ! »

Aussitôt, preuve du lien unique que Jean-Pierre a su tisser entre lui et ceux qui l’aiment, les messages s’étaient mis à affluer sur les réseaux sociaux. « Bravo M. Pernaut, écrivait une internaute. Vous êtes un présentateur super, aimable, très correct. Je suis toujours contente de vous écouter. Bon anniversaire à vous et à votre Maman, qui est une très belle “centenaire”. Soyez heureux et gardez-la près de vous le plus longtemps possible. » « Bon anniversaire chère Madame, s’attendrissait un autre, vous êtes une très belle femme et un sacré exemple pour ces générations en perdition. Bien à vous, Madame… »

Par contre, mardi dernier, dans son journal, Jean-Pierre n’a fait aucune allusion au deuil dans lequel il venait de plonger. Son plus bel hommage à sa mère disparue a peut-être été de... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Didier Balbec

À découvrir

Sur le même thème