France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Sa santé en danger !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Sa santé en danger !

Publié le 1 avril 2020

.photos:bestimage

A 70 ans, le roi du JT de 13 heures de TF1 n'a eu d'autre choix que d'abandonner son poste...

Ces derniers jours, il n'avait cessé de fustiger les nombreux Français inconscients et indisciplinés qui, faisant fi des recommandations pour lutter contre la propagation du Covid-19, s'étaient rassemblés dans les parcs et les bois afi n de profi ter de la douceur printanière…


On le sait depuis longtemps, Jean-Pierre Pernaut n'est pas homme à prendre sa santé ni celle de ses proches à la légère. De même lorsqu'il s'agit de protéger son public, fi dèle depuis 1988, le journaliste n'hésite pas à élever la voix et à prendre lui-même les mesures qui s'imposent ! Ce 17 mars, il l'a de nouveau prouvé, en appliquant à la lettre les consignes drastiques énoncées par le président Macron lors de son allocution de la veille à la télévision. Ainsi, le présentateur du JT de TF1 de la mi-journée a-t-il annoncé qu'il laissait immédiatement sa place à son joker habituel, Jacques Legros, et s'absentait de son plateau pour une durée indéterminée !

Âgé de bientôt 70 ans, qu'il fêtera – sans doute en confinement – le 8 avril prochain, le mari de Nathalie Marquay a toutes les raisons de se montrer prudent.

Même s'il paraît en bonne santé, même si les années ne semblent pas avoir de prise sur ce père de quatre enfants, il ne faudrait pas oublier qu'il y a deux ans à peine, le pape du journal de 13 heures luttait contre un cancer de la prostate, maladie qui l'avait tenu éloigné de sa mission…

À l'époque, cette pathologie l'avait contraint de laisser orphelin son cher public de TF1, pour quelques mois, afi n de se soigner. Conscient de l'impact de sa parole sur les téléspectateurs qui ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous de la mi-journée, cet amoureux fervent des terroirs avait surmonté sa peur et profi té de ce grand malheur pour témoigner à cœur ouvert et expliquer à ses concitoyens l'importance du dépistage et de la prévention des cancers.

La catastrophe sanitaire actuelle lui a permis d'offrir à nouveau un conseil à son public. En fin de journal, il a ainsi déclaré : « Ce n'est pas du télétravail, moi c'est de la “télé-maison”. Des petits studios automatiques. Ça me permet d'être avec vous, de suivre l'information. La technologie nous aide à supporter ce confi nement. Vous avez la télé, le téléphone pour rester en contact les uns avec les autres. Mais de grâce, ne sortez pas. »

Un message qui devrait être suivi.

Clara MARGAUX

À découvrir