France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Son nouveau combat contre le cancer !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Son nouveau combat contre le cancer !

Publié le 14 juin 2019

En septembre dernier, l'animateur Jean-Pierre Pernaut annonçait être atteint d'un cancer de la prostate.

C’est une lutte sans merci qui a commencé l’année dernière. À 68 ans, le célèbre animateur du JT de 13h sur TF1 affronte la première cause de mortalité en France : le cancer.

Porté par l’expérience de sa femme, Nathalie Marquay, qui a elle-même combattu la maladie il y a une vingtaine d'années, Jean-Pierre Pernaut entreprend ce combat à visage découvert en annonçant être atteint d’un cancer de la prostate à son public le 25 septembre dernier. « Je dois m’absenter quelque temps de la présentation du JT de 13h. J’ai, en effet, subi une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate », pouvait-il alors lire sur le compte Twitter de l’animateur.

Deux mois après avoir laissé son fauteuil  à Jacques Legros afin de se reposer, Jean-Pierre Pernaut revenait triomphant sous la lumière des projecteurs. « Normalement, c’est réglé », avait-il annoncé à ses milliers de téléspectateurs. Avec prudence pourtant, il précisait qu’ « avec le cancer, on se méfie toujours » et qu’ « il faut faire des contrôles réguliers ».


Plus que jamais sur de cette dernière affirmation, Jean-Pierre Pernaut reprend les armes sept mois après l’annonce de sa guérison. Dans sa ligne de mire cette fois ? Mettre fin au « tabou » qui entoure cette maladie selon lui. « C'est la première cause de cancer en France, affirme-t-il. Si vous saviez le nombre de vedettes de la chanson, de la télé qui m'ont confié en avoir un. Mais elles le cachent. ».

C’est fort des convictions nouvelles de celui qui a vu la mort en face que Jean-Pierre Pernaut incite désormais les célébrités à ne plus faire un secret de leurs terribles maux dans les colonnes de Télé Star. Une nouvelle habitude qui pourrait, en effet, permettre d’améliorer la prévention quant à la dangerosité de cette maladie. « Plus on en parle, plus cela incite les gens à aller voir un urologue. Après, ça se soigne, ça se traite, ça s'opère, explique-t-il. Le cancer de la prostate est une maladie grave, mais à partir du moment où on la soigne suffisamment tôt, les médecins font ce qu'ils peuvent pour l'éradiquer. »

Il ne reste plus qu’à espérer que le message soit passé.

Estelle LAURE

À découvrir