France Dimanche > Actualités > Jeanne Mas : Elle a basculé dans la folie

Actualités

Jeanne Mas : Elle a basculé dans la folie

Publié le 11 juillet 2014

jeanne-1-mas

Tenaillée par ses démons, la chanteuse Jeanne Mas a fini par craquer. Son terrifiant témoignage�.


Elle est de passage à Paris pour faire la promotion de son nouvel album, H2-Eau, sorti en avril, et préparer son prochain spectacle aux Folies Bergère le 17 octobre…

L’occasion pour Jeanne Mas, 56 ans, de revenir sur le devant de la scène avec la présentation à ses fans de son quinzième disque, et de nous rassurer sur un point d’une extrême importance : l’adepte du rouge sang et du noir d’encre, qui appelait Johnny Johnny (en 1985) avec son air de frêle punkette allumée, n’a pas perdu son grain de folie ! Bien au contraire, et c’est pour ça qu’on l’aime !

Ainsi la flamboyante quinquagénaire s’est-elle récemment confiée à Platine, livrant sa vision toute personnelle sur des sujets très variés, tels le temps qui passe, sa vie d’artiste, l’amour, les enfants, son pays et les méfaits du soleil ! Sur ce dernier point justement, la chanteuse révèle certaines contradictions. Elle qui s’est exilée aux États-Unis en 2005 a décidé d’installer sa famille dans une région où l’on peut faire cuire un œuf sur le capot de sa voiture…

Pour qui aime les grosses chaleurs, c’est une excellente idée, mais pour Jeanne, qui souffre dans son corps des atteintes des rayons solaires, avouez que c’est assez inattendu ! « Je vis en Arizona, a-t-elle expliqué, j’ai été fascinée par le désert, les cactus et les couchers de soleil… Aujourd’hui, je n’y ai plus qu’un pied-à-terre, il faut dire que, comme je suis allergique au soleil, ce n’est pas l’idéal pour moi. »

Jeanne 2 MasRouge !

On ne peut qu’abonder dans son sens : poser ses valises par une telle chaleur lorsqu’on ne supporte pas les UV, c’est en effet à 10 000 lieues, voire à 149.600.000 km, – la distance de l’astre rayonnant à la Terre ! –, d’être le summum de la perfection… D’ailleurs, l’artiste, qui partage désormais son temps entre New York et l’Ouest américain, a pu très vite s’en apercevoir, et a dû faire preuve d’astuce pour s’adapter : « Il y fait trop chaud dès fin mars-début avril, a-t-elle expliqué.

La température peut atteindre les 50 °C. Comme le climat est très sec, je fais des allergies et je deviens toute rouge. Donc je ne sors que le soir quand la nuit tombe… S’il m’arrive d’être obligée d’aller dehors dans la journée, je mets des foulards et je prends même un parapluie en plein soleil. Je dois être la seule femme de toute l’Arizona à faire ça ! »

L’interprète de En rouge et noir, qui ne fait jamais les choses à moitié, aurait-elle voulu se fondre dans les tons de sa chanson ? Difficile de le savoir… Malgré tout, madame Mas, aficionada du «manger bio et du tartiner propre », a sa petite théorie sur les causes de ses réactions épidermiques : « C’est parce que je n’utilise que des produits sains, des huiles essentielles », assure-t-elle. Avant de risquer l’insolation, refermons vite le chapitre de la météo pour nous pencher sur celui du métier et des projets…

Jeanne 4 MasCelle qui fête actuellement ses trente ans de carrière a expérimenté, toujours avec délectation, bien des aspects du métier d’artiste : à la fois chanteuse, auteur dramatique, actrice, scénariste, le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle laissera à la postérité une bibliothèque musicale et littéraire gigantesque. Sauf qu’en fait, non ! « J’étais chez ma mère et j’ai eu un coup de folie. J’ai tout jeté ! J’ai tout cassé. […] Tout est parti à la poubelle. […] Je ne veux pas qu’il y ait de traces de moi quand je ne serai plus là. »

Un geste radical qui, s’il est bien triste pour son public, la pénalise, elle, en premier lieu ! Car au moment de se lancer dans la programmation des chansons de son prochain show, Toute première fois aux Folies Bergère, l’artiste a eu beaucoup de mal à constituer son tour de chant : « Comme je n’ai plus mes vieux albums, ni physiquement ni sur mon ordinateur, j’ai dû aller sur iTunes pour les réécouter. »

Jeanne 3 MasBonus

Cette amoureuse de l’eau, de la terre et des animaux avoue que « L’amour heureux peut exister mais c’est une illusion qui très souvent échoue ». Pourtant, l’auteur de Femmes d’aujourd’hui a au moins deux bonnes raisons d’aimer la vie : son fils, Christopher, 23 ans, devenu ingénieur du son, et sa fille, Victoria-Lisa, 26 ans, qui projette de publier un livre sur l’art de vivre à la française…

Et puis, Jeanne profite aussi d’un bonus de bonheur non négligeable : « Moi, quand j’étais gamine, je me disais que je n’arriverais jamais à l’âge de 15 ans, se souvient-elle. À 16 ans, j’étais donc étonnée d’être en vie… J’ai toujours pensé que je ne vivrai pas vieille et je suis encore là, donc tant mieux. Je crois que c’est parce que je n’ai pas la notion du temps. » C’est sûrement ça…

Clara Margaux

À découvrir