France Dimanche > Actualités > Jeanne Mas : « Je ne pourrais pas embrasser quelqu’un qui mange de la viande »

Actualités

Jeanne Mas : « Je ne pourrais pas embrasser quelqu’un qui mange de la viande »

Publié le 2 mars 2016

La chanteuse française défend la cause animale depuis de nombreuses années. Devenue végane, ce choix de vie s’immisce jusque dans sa vie privée.

Un choix de vie radical. Après avoir été végétarienne, la chanteuse Jeanne Mas a opté pour le véganisme. Ce comportement vise à ne pas manger ni même à utiliser des produits d'origine animale. La chanteuse raconte son parcours alimentaire dans un livre « Ma vie est une pomme ». Dans un entretien accordé au magazine Gala, l’artiste de 57 ans, qui vit désormais aux Etats-Unis, revient sur cette pratique quotidienne qui, affirme-t-elle, lui a sauvé la vie.

Voir aussi --> Jeanne Mas : Son ami, le cafard !

L’interprète de "Toute première fois" se souvient d’un épisode traumatisant qui l’a dégoûtée de la viande dès son plus jeune âge. « A huit ans, le jour où j’ai vu sur un marché, ce petit lapin se faire tordre le cou et laissé agonisant, j’ai réalisé que la viande était liée à une torture, à la mort » révèle Jeanne Mas.

Dans cette interview, Jeanne Mas confirme qu’elle vivait mal ses rondeurs et qu’elle était anorexique. Mais ce trouble du comportement alimentaire était, en réalité, dû à son régime végétarien et sa difficulté de trouver des produits appropriés. « J’étais grosse, en effet, et je le vivais mal, surtout à cause du regard des autres. Mais quand je suis devenue femme, j’ai minci naturellement. […] Si j’ai cessé de manger, c’est parce que je ne savais pas quelle nourriture me ferait du bien" explique l'actrice. "Surtout qu’à l’époque en France, c’était difficile de trouver des plats sans viande. Donc je ne mangeais qu’une barre d’amande, j’avalais un verre de lait de soja…»

Voir aussi --> R. D. Anderson (Mac Gyver), Jeanne Mas, Maïté, Cindy Crawford, Shirley… Que sont-ils devenus ?

L’ex-chanteuse de 57 ans vit désormais aux Etats-Unis. Même si elle dit vivre "normalement" de l’autre côté de l’Atlantique, elle assume se tenir un peu à l’écart de la société. « Pour être honnête, une personne qui se moque de savoir comment sa viande est arrivée dans son assiette ou quelle souffrance animale le manteau de fourrure qu’elle porte a causée, je n’ai pas envie de l’avoir comme amie. Alors oui, ça isole… »

Cette décision d’être végane s’immisce même jusque dans sa vie privée. Elle nous apprend ainsi que tous les hommes qu'elle a croisés dans sa vie sont devenus végétariens. Elle assure même : "Je ne pourrais pas embrasser quelqu’un qui mange de la viande ».

Cyril Coantiec

À découvrir