France Dimanche > Actualités > Jenifer : Agressée
 et défigurée !

Actualités

Jenifer : Agressée
 et défigurée !

Publié le 9 février 2017

La chanteuse Jenifer vient 
de se confier sur 
un drame terrible 
qui a fait basculer 
sa vie. Un  choc 
dont elle n’avait jamais parlé.

Dès la première semaine de sa sortie, son nouvel album, Paradis secret, se classait à la huitième place des ventes. Après trois années de silence musical, Jenifer retrouvait son public, avec des chansons intimes, aux sonorités des années 60 et 70. Et elle ira à sa rencontre dans toute la France en février et mars prochains.

À 34 ans, la jolie brune semble plus épanouie que jamais, menant de front une carrière passionnante et une vie de mère à laquelle elle tient plus que tout, avec ses deux garçons, Aaron, 13 ans, et Joseph, 2 ans.

->Voir aussi - Jenifer : Sa vie sentimentale est un désastre...

Sa participation aux spectacles des Enfoirés montre aussi qu’elle refuse de vivre dans sa tour d’ivoire et se montre toujours solidaire des mal lotis. Une attitude qui ne date pas d’hier, comme elle le confiait à Télé 7 Jours l’année dernière : « Dans le quartier où je vivais, à Nice, je connaissais des gens qui étaient dans le besoin. Ma maman chantait dans des bals pour les plus démunis, on ­servait à la soupe populaire aussi, et les portes de la maison étaient toujours grandes ouvertes. »

->Voir aussi - Jenifer : Sa scène terriblement gênante avec Thierry Neuvic

Jenifer aurait-elle « tout bon » sur toute la ligne ? C’est, en tout cas, ce que laissaient penser ses diverses interviews dans la presse, qui semblaient montrer qu’elle avait su triompher de ses anciens complexes. L’artiste n’écoutait plus, par exemple, le petit refrain intérieur qui lui soufflait qu’elle n’était pas une assez bonne chanteuse, ce qui expliquait que sa voix n’était pas mise en avant dans ses disques… « Avec tout ce qui se passe autour de nous aujourd’hui, mes démons me paraissent bien ridicules », reconnaît-elle, toujours dans les colonnes de notre confrère.

Mais que faut-il en penser ? Certains des démons qui ont gâché sa vie ne semblent en effet pas avoir été définitivement chassés de son univers. Tout récemment, lors d’une interview au magazine Nouvelles questions de femmes de février 2017, elle expliquait toujours ressentir les séquelles d’un grave accident vécu durant son adolescence. Accident à la suite duquel elle s’était retrouvée défigurée ! « Quand j’étais plus jeune, je jouais à la bagarre. Vers 15 ou 16 ans, j’ai eu la cloison nasale complètement broyée, il a fallu que je me la fasse reconstruire », a-t-elle raconté. On peut imaginer combien, à cet âge très délicat où l’on se cherche, où le physique est en train de changer, cet événement a pu être marquant pour elle !

D’autant que Jenifer n’était pas du tout contente du résultat de l’intervention chirurgicale censée réparer les dégâts ! 
« Après une reconstruction plastique, mon nez paraît plus fin en haut qu’au bout », se plaignait-elle dans Elle, en 2013. Devenue aujourd’hui une ravissante jeune femme à la taille mannequin, qui attire les regards et attise les désirs, Jenifer continue malheureusement à se sentir mal dans son corps et dans sa tête. Comme si elle était ­toujours cette jeune fille qui a pris des coups et doit se cacher.

D’ailleurs, la chanteuse confessait, toujours dans Elle : « Me voir à l’écran me dérange profondément. Je n’aime pas ma gueule : si je m’écoutais, je changerais plein de choses. Mon nez est trop long et crochu. J’ai une lèvre qui ne va pas, une asymétrie du visage trop prononcée que je rattrape au maquillage. Si vous me voyiez au réveil, le matin ! »

Tout récemment, en décembre dernier, Jenifer se disait toujours déçue par son physique dans un entretien accordé au magazine belge Flair : « Si je pouvais avoir les options “plus grande, cul rebondi et seins pulpeux”, ce serait l’idéal. » Et aujourd’hui, en ce mois de février, alors qu’on l’espérait heureuse du succès de son disque et de son rôle important dans la comédie Faut pas lui dire, de Solange Cicurel, voilà que l’on découvre que cette belle artiste souffre toujours autant de son image…

« J’ai une cicatrice que je cache avec du maquillage. Je trouve que j’ai un visage asymétrique, que mes yeux tombent, que mes oreilles sont trop longues, que j’ai les jambes trop courtes. Je n’aime pas non plus mes dents, elles sont mignonnes mais j’aurais aimé de belles dents blanches, à l’américaine », vient-elle en effet de confier dans Nouvelles questions de femmes.

Jusqu’à son prénom, qu’elle aurait aimé autre, lui préférant, par exemple, Juliette, ou son second prénom, Yaël…« Au fond de moi, il y a des vagues, des tempêtes, des orages », chante Jenifer dans Sans penser à demain, un titre émouvant de son dernier album.

Espérons que demain, justement, il se trouvera aussi dans la jolie tête de Jenifer des fleurs, des cœurs, de la douceur, et que ses blessures cicatriseront enfin, la laissant sereine, une fois pour toutes.

Laurence Paris

À découvrir