France Dimanche > Actualités > Jenifer : Etranglée par un boa !

Actualités

Jenifer : Etranglée par un boa !

Publié le 20 août 2004

Une séance photo de Jenifer a soudain tourné au cauchemar

Il y a boa et boa : il faut le savoir. D'abord, il y a le gentil boa, celui qui est tout en plumes multicolores, doux comme un poussin au sortir de son œuf, et qui reste bien sage quand on se le met autour du cou. En gros, c'est celui de Régine ou de Zizi Jeanmaire.

Et puis, il y a l'autre : le méchant boa. Celui qu'on appelle «constrictor» (en latin) ou constricteur (en français). C'est un adjectif signifiant : «qui serre »... et qui serre même dangereusement fort, la pauvre Jenifer en sait quelque chose !

->Voir aussi - Jenifer : Face à la maladie

Panique

Et là, fini de badiner. Car la chanteuse prodige, révélée par la Star Academy première cuvée, a bien failli périr étranglée par l'un de ces monstrueux serpents !

Au départ de ce véritable cauchemar, il y a une séance de photos que doit faire la jeune artiste. Et pas n'importe laquelle, puisqu'elle a prévu d'y apparaître, aux yeux émerveillés de ses nombreux fans... intégralement nue !

Intégralement ? Pas tout à fait quand même, dans la mesure où Jenifer, pour ces clichés de charme, a accepté d'enrouler un boa autour de son cou. Un boa vivant, bien sûr !

La séance démarre donc. Les spots s'allument. Jenifer prend la pose, l'animal enroulé mollement sur ses épaules... Le photographe «mitraille»... Et le drame se produit, brutalement, à une vitesse foudroyante !

Le reptile a-t-il été énervé par la chaleur du studio ? Rendu fou furieux par les lumières des projecteurs ? Toujours est-il que, de ses puissants anneaux, il se met à serrer le cou de sa malheureuse partenaire ; il serre plus fort, encore plus fort... Jenifer veut crier : elle ne le peut déjà plus ! L'air ne passe plus dans sa gorge compressée, n'arrive plus à ses poumons! Elle va mourir étouffée...

Songe-t-elle, alors, dans ces secondes d'atroce angoisse, à son petit Aaron, ce fils qu'elle a tant désiré, qui illumine ses jours et qui risque de se retrouver orphelin à jamais ? À Maxime, son grand amour, qu'elle ne reverra plus ? Comment savoir, au milieu d'une telle panique...

Heureusement, le dresseur, présent dans le studio, comprend le danger en un éclair et se précipite. Parce qu'il connaît parfaitement l'animal, il parvient de justesse à desserrer le terrible étau vivant !

Choquée, douloureusement meurtrie, Jenifer en est finalement quitte pour la peur. Maintenant, elle peut mettre une nouvelle chanson à son répertoire : «Nous n'irons plus au... "boa"» !

Thomas Croisière

À découvrir