France Dimanche > Actualités > Joanna Thomae : “Michael Jackson est la plus belle chose qui me soit arrivée !”

Actualités

Joanna Thomae : “Michael Jackson est la plus belle chose qui me soit arrivée !”

Publié le 22 novembre 2015

Pour la première fois, Joanna Thomae,la � fiancée � française de Michael Jackson, raconte ses moments d’intimité avec la star disparue le 25 juin 2009.

Il y a quatre ans, le 7 novembre 2011, Conrad Murray, médecin de Michael Jackson, était reconnu coupable d’homicide involontaire sur la personne de la star. À des milliers de kilomètres de là, à Istres (Bouches-du-Rhône), cet anniversaire ravive des plaies qui ne cicatriseront jamais. « J’aimerai Michael toute ma vie.

Personne ne pourra le remplacer », admet Joanna Thomae que France Dimanche a contactée dans la cité provençale. Quel rapport entre une star mondiale adulée et une petite Istréenne de 31 ans ? Un secret que, six ans après la mort de « MJ », Joanna a choisi de dévoiler dans Tout près de Michael, livre publié le 5 novembre.

Joanna Thomae livreCette jolie blonde, née à Martigues en 1984, s’est fait connaître en participant à Secret Story, l’an dernier. À 11 ans, c’est une enfant triste qui n’a pas envie de grandir. Dépressive, elle voit quantité de psychologues. Un jour de 1995, elle renaît. « Je découvre le tout nouveau clip de Michael Jackson, écrit Joanna. Michael devient très vite mon centre d’intérêt principal. Je suis comme en extase devant cet artiste. »

Cette fille d’une prof de gym et d’un père souvent absent n’a, dès lors, qu’une obsession : tout savoir sur le Roi de la pop. Lorsque ses parents s’absentent, elle passe son temps au téléphone avec des amis fans.  La facture explose et il faut poser un cadenas sur le combiné !

->Voir aussi - Michael Jackson : Il est toujours vivant !

Elle rêve bien sûr de rencontrer son idole. Un rêve qui devient réalité en 1996, quand le chanteur se rend à Monaco pour les World Music Awards. Lettres MJ dessinées sur le visage et tee-shirt à son effigie, Joanna se présente devant une librairie dans laquelle il fait du shopping. C’est alors que l’impensable se produit.

« Son garde du corps me fait signe de rentrer ! La porte s’ouvre et Michael est là, juste en face de moi. Il ouvre mon gilet pour regarder le tee-shirt que je porte. J’ai une lettre pour lui, qu’il me prend dans la main, parce que je ne pense pas à la lui donner tellement je suis troublée. » Le contact est établi.

De retour chez elle, Joanna dort toutes les nuits blottie dans le gilet qu’elle portait le jour de la rencontre. Dans les années qui suivent, elle voit son idole en concert à Lyon, Paris et Nice.

Mots doux

En 1999, elle se rend seule à Euro Disney, où la star est en vacances. Un jour, Joanna aperçoit un homme vêtu d’une djellaba avec des pantoufles et un bas de pyjama. Nul ne reconnaît Jackson, sauf elle et quelques fans. Il leur fait signe de le suivre.

La Française passe alors un moment unique. « Je le regarde dans les yeux en lui disant combien je l’aime, il me serre très fort dans ses bras. Il était si attentionné et si doux. » Elle monte même dans sa suite avec d’autres fans et ses enfants, Prince et Paris. « Les blondes aux yeux bleus, c’est une combinaison qu’il aime bien », découvre l’adolescente.

L’année suivante, nouvelle rencontre à Monaco. « Il s’est comme habitué à moi, écrit-Joanna. Il me dit qu’il a lu mes lettres où je lui parle de ma vie. » Rentrée à Istres, elle arrête les études. « Je commence à travailler, à faire des animations commerciales. Ça me permet de mettre de l’argent de côté pour voyager. »

En février 2001, avec des fans français, Joanna Thomae se rend à New York pour une cérémonie à laquelle Michael assiste. Elle croise une fois de plus son idole, dans le restaurant du Carnegie Hall. Nouveaux mots doux. Dans les années qui suivent, la jeune fille enchaîne les voyages aux États-Unis… contre l’avis de ses parents.

« Je les menaçais de fuguer. Alors, ma mère m’a emmenée en larmes à l’aéroport. » Sur place, elle partage des chambres d’hôtel, et vole même dans les magasins.

En 2002, Joanna découvre Neverland, le ranch californien de Jackson. Mais c’est en mars 2003 que sa vie bascule. Prise en stop par Miko Brando (fils de Marlon et garde du corps de MJ) dans le secteur, elle se retrouve, quelques minutes plus tard, avec Michael dans une Bentley ! Les choses prennent alors une tournure plus intime.

Michael Jackson avec Joanna Thomae
Michael Jackson avec Joanna Thomae

« Michael me saisit pour me garder sur ses jambes, je suis assise sur lui, je ne peux plus bouger, il se colle à moi, en répétant dans un murmure : “I love this girl, I love this girl…” » Tout à coup, il prend le visage de la Française entre ses mains et l’embrasse « avec la langue ».

En fin de journée, Joanna se retrouve dans le lit de la star pour regarder un film. « Il me passe un pyjama de Mickey pour que je sois plus à l’aise. » Collée à elle, son idole lui fait de doux massages à la tête. « Je sens qu’il attend peut-être un retour de ma part, reconnaît Joanna. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas réagi, ni osé de gestes amoureux. Il m’est impossible de bouger. Et ça dure au moins un quart d’heure. »

Plus tard, alors qu’ils jouent à des jeux de société, Michael raconte qu’à Disneyland il adore regarder sous la jupe de Minnie ! « Mais il peut aussi avoir des attitudes plus explicites. Comme quand il écarte ma veste pour reluquer mes seins, ou qu’il me demande, discrètement, combien je veux avoir d’enfants, avec un clin d’œil un peu coquin », commente la jeune femme.

Quelques jours plus tard, Joanna quitte Neverland. Elle y retournera et reverra son hôte mais ne revivra jamais une telle intimité. D’autant plus qu’en 2004 un magazine américain révèle l’épisode du lit, ce qui rend fou de rage l’entourage de la star.

Le 25 juin 2009, Joanna est à Istres quand elle apprend sa mort. « ça a été dur, explique-t-elle. Mais, aujourd’hui, ça va mieux, je suis fière d’avoir vécu ça. » « ça », c’est une histoire d’amitié unique avec l’un des plus grands artistes de tous les temps.

Mère célibataire de deux enfants, Joanna Thomae a donné Jackson comme deuxième prénom à son fils. « J’aimais Michael comme j’aime mes enfants aujourd’hui. C’était un enfant. En dehors de la scène, il avait 12 ans ! Il passait son temps à s’amuser avec des pistolets à eau ou des bombes de peinture. Il est la plus belle chose qui me soit arrivée. »

Benoît Franquebalme

À découvrir