France Dimanche > Actualités > Johnny Depp : Ses gardes du corps révèlent tout !

Actualités

Johnny Depp : Ses gardes du corps révèlent tout !

Publié le 14 mai 2018

Ces deux proches accusent Johnny Depp, de les avoir exploités pendant deux ans. La descente aux enfers continue…

Plus dure sera la chute…

Après son divorce houleux d’avec Amber Heard, qui l’a accusé de violences, et son procès contre ses anciens managers, le comédien américain de 54 ans est à nouveau traîné en justice, cette fois par deux de ses hommes de confiance.

Deux gardes du corps – Eugene Arreola et Miguel Sanchez –, qui ont assuré sa sécurité entre avril 2016 et janvier 2018, viennent en effet de porter plainte contre leur employeur… un certain Johnny Depp, qui non seulement aurait omis de payer leurs heures supplémentaires, mais leur aurait aussi confié des missions et des tâches pas du tout prévues dans leurs attributions.

Mauvais mari, piètre homme d’affaires, voici l’ex de Vanessa Paradis accusé d’être un patron en dessous de tout. La goutte d’eau…

Vices

Les deux cerbères, qui ont démissionné en début d’année, ne sont pas avares de détails sur la vie dissolue de l’acteur.

Ils révèlent que celui-ci avait progressivement perdu pied avec la réalité.

Ils affirment avoir été contraints de convoyer de l’alcool et de la drogue dans les véhicules qu’ils conduisaient, d’avoir à jouer les nounous, notamment avec Jack, le fils de la star, et d’« accéder à ses moindres désirs » sous peine de perdre leur job.

Pire : Arreola et Sanchez devaient protéger Johnny Depp contre lui-même et contre « ses vices ».

Tous deux précisent ainsi avoir été obligés de « couvrir » les « activités illégales » du célèbre pirate d’Hollywood.

En fait, la star, qui buvait déjà beaucoup – on sait qu’il dépensait jusqu’à 30 000 dollars par mois en vins et alcool –, avait replongé dans la drogue.

Ainsi, à l’issue d’une soirée dans une boîte de nuit à Los Angeles, les deux gardes du corps avaient été confrontés à une situation plus que délicate : devoir nettoyer le visage de l’acteur qui comportait des traces de poudre blanche, autrement dit de cocaïne.

Tout ceci afin d’éviter que les personnes présentes ne le remarquent…

Ils expliquent aussi que Depp était devenu très instable psychologiquement au fil des mois, au point de générer une situation ingérable.

La plainte vise aussi des salaires non versés, notamment de nombreuses heures supplémentaires non rétribuées. Les deux hommes affirment en outre s’être vus refuser pauses déjeuner et congés payés.

Bref d’avoir subi des conditions de travail à la fois « toxiques et dangereuses ».

D’où la plainte et la demande de dommages et intérêts importants.

Payés au lance-pierre, obligés de travailler dans un environnement malsain et surtout contraints de protéger le comédien de ses propres démons, les deux compagnons ont jeté l’éponge, révélant au passage le véritable – et bien triste – visage de… Jack Sparrow.

Alicia COMET

À découvrir