France Dimanche > Actualités > Johnny Depp : Traîné en justice pour violence !

Actualités

Johnny Depp : Traîné en justice pour violence !

Publié le 28 juillet 2018

La plainte a été déposée le 6 juillet par le régisseur du film de “City of Lies”, dans lequel joue Johnny Depp.

Depuis son divorce d’avec Amber Heard en 2017, le comédien accumule les problèmes.

« J’étais au plus bas, bien plus que j’aurais pu l’imaginer. L’étape suivante, c’était : “Tu vas arriver quelque part avec les yeux ouverts et tu en repartiras avec les yeux fermés. Je ne pouvais pas supporter cette douleur quotidienne” », avait-il déclaré, avec beaucoup d’honnêteté, au magazine américain Rolling Stone en juin dernier, évoquant la fin de son histoire d’amour.

Mais si lui ne supportait plus la douleur, son ex-femme, elle, l’accusait de violence, ce qu’il niait fermement…


Dans ce même article, il avouait aussi consommer des drogues et de l’alcool :
« C’est insultant de dire que je dépense 30 000 dollars en vin mensuellement. Parce que c’est beaucoup plus », assurait-il, entre cynisme et dérision.

Mais aujourd’hui, la dérision n’est plus de mise.

Johnny va prochainement se retrouver au tribunal, accusé de violence physique et de harcèlement !

C’est un professionnel du cinéma, régisseur de son métier, Gregg Brooks, qui a porté plainte le 6 juillet.

Les faits qu’il reproche au comédien se sont déroulés en avril 2017, lors du tournage du film City of Lies.

Susceptible

Comme l’a rapporté The Mirror, qui a eu accès à la plainte, Johnny aurait, un soir, demandé au metteur en scène de prolonger le tournage.

Mais à 23 heures, l’équipe s’est malgré tout arrêtée.

Le réalisateur aurait alors dit à Gregg Brooks d’aller voir Depp pour le lui dire. 

Mais le régisseur, estimant le comédien susceptible de mal accepter ce refus, aurait fait appel à un officier de police pour l’accompagner… 

Johnny aurait alors hurlé : « Mais bordel, tu te prends pour qui ? Tu n’as aucun droit de me dire ce que je dois faire ! » avant de lui assener deux coups au torse !

Puis, voyant que Gregg Brooks ne répondait pas aux coups, l’acteur lui aurait offert 100 000 dollars pour qu’il le frappe au visage !

Brooks a également précisé que l’haleine du comédien sentait l’alcool.

La direction aurait ensuite demandé au régisseur de renoncer par écrit à porter plainte… Ce que le régisseur aurait refusé de faire.

Quelques jours plus tard, il était licencié.

Pour Johnny, la descente aux enfers continue.

Espérons pour lui qu’il pourra se ressaisir, avant de définitivement faire corps avec les personnages si sombres qu’il aime incarner. 

Laurence PARIS

À découvrir