France Dimanche > Actualités > Johnny Hallyday : Adeline Blondieau perd son procès en diffamation !

Actualités

Johnny Hallyday : Adeline Blondieau perd son procès en diffamation !

Publié le 3 novembre 2015

Un nouvel épisode de la triste saga des déboires amoureux du couple formé en 1990 par Johnny Hallyday et Adeline Blondieau vient de prendre fin ce mardi au tribunal correctionnel de Paris.

 
 

Le tribunal correctionnel de Paris a tranché, Adeline Blondieau perd son procès en diffamation contre Johnny Hallyday et Amanda Sthers. Aucun des quatre passages relevés dans le livre autobiographique de la star française, Dans tes yeux, n'est condamné.

Johnny raconte s'être fait piéger par Adeline pour l'épouser en 1990 ? Trop imprécis estiment les juges qui ajoutent que "quelle que soit l'appréciation qui puisse être portée sur une telle hypothèse, la personne "piégée", Johnny Hallyday, étant alors un "adulte consentant alors âgé de 46 ans", quand Adeline en avait 18".

--> Lire aussi : Affaire Johnny Hallyday - Adeline : Laura Smet défend son père !

Adeline, une femme colérique et invivable, écrivaient les auteurs. Ce sont, a jugé le tribunal, des "traits de caractère dont la démonstration ou la réfutation ne sont pas envisageables sur le terrain de la diffamation".

--> Lire aussi : Adeline Blondieau  Elle fait peur aux hommes !

Quant à l'infidélité prêtée à Adeline, "un serpent" qui, selon Johnny, le "trompait avec tous les petits mecs de Saint-Tropez et jouait les saintes-nitouches", les juges soulignent avec un brin d'humour que "l'évolution des moeurs depuis plusieurs dizaines d'années ne permet plus de considérer une telle attitude comme portant atteinte à l'honneur ou à la considération".

--> Lire aussi : Adeline Blondieau : Menacée de mort après ses accusations contre Johnny Hallyday

Les auteurs du livre accusent aussi Adeline d'avoir exercé un chantage, ou tenté de le faire pour contraindre Johnny à lui laisser un appartement en commun ? De tels faits ne sont pas punissables quand ils sont commis au préjudice d'un conjoint. Dans une procédure de divorce "conflictuelle et médiatisée", "où chacune des parties a à coeur de défendre ses intérêts et est à même d'instrumentaliser la presse afin de préserver sa réputation tout en égratignant celle de l'autre, sans que le public soit à même de distinguer le vrai du faux, le tribunal correctionnel estime qu'il n'apparaît pas que les pressions ainsi exercées, à supposer même qu'elles soient exactes, soient véritablement de nature à porter atteinte à l'honneur ou à la considération de la partie civile". 

--> Lire aussi : Johnny Hallyday : Adeline Blondieau l'accuse de l'avoir violée à 14 ans !

La deuxième saison de la bataille juridico-médiatique entre Johnny et Adeline se termine. Prochaine étape ? La procédure intentée par Adeline contre son ex pour atteinte à la vie privée... À suivre.

Stéphane Joly

À découvrir