France Dimanche > Actualités > Johnny Hallyday : Bientôt au Panthéon !

Actualités

Johnny Hallyday : Bientôt au Panthéon !

Publié le 26 août 2018

Un fan, Pierre Regottaz, veut voir Johnny Hallyday inhumé aux côtés de Victor Hugo et Simone Veil.

Depuis la Révolution française, ce lieu, situé au faîte de la montagne Sainte-Geneviève, dans le ve arrondissement de Paris, abrite les dépouilles de tous ceux dont le parcours a fait honneur à la France.

Le 1er juillet, Simone Veil et son mari Antoine y ont rejoint des pensionnaires aux noms prestigieux, dont Jean-Jacques Rousseau, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Émile Zola, Jean Jaurès, Jean Moulin et André Malraux.

Une liste qui en dit long sur le prestige requis pour mériter de rejoindre cette pléiade de héros éternels distingués par la patrie reconnaissante.


Et voilà qu’aujourd’hui, huit mois après la disparition de notre rocker national, victime d’un cancer du poumon, un homme vient de lancer une pétition pour que Johnny puisse bientôt reposer aux côtés de ces citoyens illustres.

Pierre Regottaz, professeur d’histoire à la retraite qui se définit comme « un jeune fan de 76 printemps », pense détenir un argument imparable pour justifier le retour en métropole de sa défunte idole : « Le Panthéon est à Paris, a-t-il confié dans Closer, et c’est bien moins loin que Saint-Barthélemy et plus accessible à des millions de Français qui ne pourront jamais aller à des milliers de kilomètres se recueillir sur la tombe de celui qui a accompagné leur vie pendant plus de cinquante ans. »

Ce fan absolu du rocker n’en est pas à son coup d’essai.

On lui doit aussi l’érection de la statue de 2,90 m, œuvre en résine du sculpteur Daniel Georges, inaugurée en juin dernier dans la petite commune de Viviers, dans l’Ardèche, où a vécu la mère de l’artiste.

Mais il est conscient que sa nouvelle « mission » sera plus délicate à accomplir et compte beaucoup sur l’accord du président de la République, Emmanuel Macron, autre admirateur du chanteur, pour réaliser son rêve. 

Une étape obligatoire mais pas forcément suffisante.

Ainsi, en 2011, la famille de l’écrivain et poète antillais Aimé Césaire s’était opposée au déplacement du corps de cet homme de lettres engagé.

épitaphe

Et il n’est pas du tout certain que Læticia, veuve de Johnny, accepte de trahir les dernières volontés de son époux, qui avait clairement exprimé le vœu de reposer au cimetière de Lorient, situé sur l’une des perles des Caraïbes, où il avait passé tant de bons moments avec les siens.

La partie est donc loin d’être gagnée pour Regottaz.

Mais en cas d’échec, il lui restera une seconde chance : faire apposer une plaque commémorative en l’honneur du rocker dans les caveaux du Panthéon, comme le suggérait déjà une première pétition lancée en décembre 2017, qui avait recueilli 12 000 signatures.

Et le 15 juin dernier, pour le soixante-quinzième anniversaire de la naissance de la star, ses aficionados avaient trouvé une épitaphe idéale, à graver dans le marbre : « Jean-Philippe Smet est mort. Pas Johnny Hallyday. »

Claude LEBLANC

À découvrir