France Dimanche > Actualités > Johnny Hallyday : Incapable de s’alimenter

Actualités

Johnny Hallyday : Incapable de s’alimenter

Publié le 27 juillet 2017

Alors que s’est achevée la tournée des “Vieilles canailles”, le rocker Johnny Hallyday, malade, a fait un aveu inquiétant.

Ce n’est plus un secret pour personne, notre rocker national Johnny Hallyday se bat depuis plusieurs mois contre le cancer qui le ronge. Et s’il n’a pas encore gagné la guerre, le chanteur a déjà remporté une bataille capitale.

Malgré la lourdeur des traitements prescrits par ses médecins, il a réussi à se rétablir à temps pour prendre l’avion depuis sa résidence de Los Angeles et entamer le 10 juin dernier une tournée qui lui tenait tout particulièrement à cœur. Celle des Vieilles canailles, où Johnny partage l’affiche avec ses deux complices depuis l’adolescence et le bon temps du Golf Drouot, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc.

Néanmoins, si l’artiste, venu assurer la promotion de son spectacle, est apparu sur les plateaux de télévision aussi solide que le « rock », ses fans ne peuvent s’empêcher de s’inquiéter pour lui. Certes, tous savent que s’il avait couru le moindre risque, son épouse Læticia, qui veille sur lui, ne l’aurait jamais laissé traverser l’Atlantique. Mais le programme très chargé qui attend leur idole a de quoi les angoisser.

->Voir aussi - Johnny Hallyday : Il profite de ses derniers instants !

Car ce ne sont tout de même pas moins de 17 concerts que le trio de septuagénaires a assurés en l’espace de quelques semaines. Un rythme soutenu, trop peut-être, pour un homme qui, malgré son incroyable énergie et sa résistance à la douleur, n’en est pas moins toujours malade. Et ce n’est pas la nouvelle révélée au détour d’une rencontre entre la star et le chef étoilé Jean-François Piège qui va rasséréner ses admirateurs.

Car le chanteur y explique être incapable de s’alimenter ! Ces deux-là se connaissent depuis cinq ans. À l’époque, la star, fine gueule qui, malgré sa légende, ne se contente pas d’arroser tous ses mets de la sauce très épicée Tabasco, était venue dîner au Grand restaurant, établissement tenu par l’un des plus célèbres toqués de la gastronomie française. Accompagné de Læticia, il s’était régalé ce soir-là, surpris par les mariages de saveurs concoctés par cet audacieux magicien. Et c’est ainsi qu’une solide amitié est née autour d’une assiette.

Du coup, à l’occasion du retour du chanteur dans l’Hexagone, notre confrère Gala a eu l’idée d’organiser une rencontre entre l’as de la guitare et le maître du piano, bombardé rédacteur en chef du magazine à l’occasion de la fête des Pères.

Et quand Johnny confesse ne pas savoir du tout cuisiner, le chef lui répond : « Tu en sais probablement beaucoup plus sur la gastronomie que la plupart des gens. » Une allusion évidente au parcours de l’artiste qui, au cours de sa très longue carrière, a eu l’occasion de bourlinguer un peu partout dans le monde et de goûter à toutes les cuisines, même les plus exotiques.

->Voir aussi - Johnny Hallyday : Il a écrit son testament !

Cette remarque de Jean-François Piège réveille chez la star un pénible souvenir culinaire : « Après un concert en Afrique, l’équipe nous a invités dans un restaurant local lové dans un arbre géant, raconte-t-il. On nous sert un ragoût, très bon d’ailleurs, je plante ma fourchette et j’en sors un doigt. On m’annonce alors qu’on nous a servi une main de singe, mets réservé aux hôtes de marque. Après ça, j’ai été malade et je n’ai pas pu manger pendant une semaine. Il y a de petites surprises de ce genre. »

C’était un temps où le chanteur avait l’estomac assez solide pour encaisser ce type de surprise sans en faire tout un plat. Depuis, surtout avec ses soucis de santé, il est devenu plus regardant quant à ses menus. S’il avoue avoir un faible pour la viande, spécialement telle qu’on la prépare en Argentine, paradis des mangeurs de bœuf, et confesse que sa spécialité préférée est le shepherd’s pie, un hachis parmentier à l’anglaise, le rocker s’astreint à manger du poisson ou des blancs de poulet. Régime de sportif oblige !

Coupe-faim

Et s’il n’a aucun talent de maître queux, il peut toujours compter sur le savoir-faire de Læticia qui, un peu grâce à lui, s’est transformée en une vraie petite reine des fourneaux : « Quand on s’est rencontrés, je donnais beaucoup de concerts, a précisé Johnny, j’étais souvent en tournée. Je ne me couchais pas avant 3 ou 4 heures du matin, et elle s’ennuyait un peu. Elle se levait avant moi et prenait des cours de cuisine dans les grands restaurants que nous fréquentions. Elle a beaucoup pratiqué avec Marc Veyrat, notamment l’art des sauces […]. C’est une authentique passionnée, elle me bluffe ! »

Bref, non seulement cette épouse modèle est toujours là pour l’épauler dans sa lutte contre le cancer, mais en plus ce n’est pas avec elle que Johnny Hallyday retrouvera un doigt coupe-faim dans son assiette !

Claude Leblanc

À découvrir