France Dimanche > Actualités > Johnny Hallyday : L'angoissante rechute !

Actualités

Johnny Hallyday : L'angoissante rechute !

Publié le 9 octobre 2009

Une semaine après que le rocker a évoqué son "petit cancer", les fans de Johnny Hallyday ont de nouveaux motifs d'inquiétude...

C'est ce que l'on craignait... Johnny Hallyday a beau essayer de nous rassurer en répétant qu'il est en pleine forme, nous avons aujourd'hui de sérieuses raisons d'en douter. Une semaine après qu'il a évoqué son « petit cancer », comme il dit, les motifs d'inquiétude ne manquent pas.

Lancé à plein régime dans son Tour 66, alors qu'il a déjà assuré 31 dates depuis le mois de mai ( dont trois concerts épuisants au Stade de France, à Paris ), Johnny Hallyday vient de faire une angoissante rechute.

À 66 ans, et avec ses récents ennuis de santé, il semblerait que la star ait vraiment présumé de ses forces. Évidemment, Johnny ne serait pas Johnny s'il n'avait pas vu grand : ce Tour qui prendra fin à Bercy, le 12 février 2010, doit marquer l'apothéose de cinquante ans de carrière.

Un événement inoubliable pour son public. Mais aussi un véritable marathon pour le chanteur qui, s'il est souvent salué comme un dieu vivant par ses fans, n'en est pas moins un homme comme tout le monde.

La maladie qui l'a frappé est hélas venue nous le rappeler. Certes, tout semble aller bien maintenant, de ce côté-là, puisqu'il est débarrassé de ce cancer du côlon dont il a été opéré cet été. Selon son entourage, il aurait été victime d'un « polype hyperplasique » qui n'est pas cancéreux. Cela dit, les signaux d'alerte demeurent nombreux.

Cet été toujours, il y a eu, juste avant, cette chute sur son bateau qui a réveillé sa vieille douleur à la hanche, dont il avait été opéré en 1983. En 2007, le rocker souffrait aussi le martyre à cause d'une terrible hernie discale. Opéré en urgence, il se remettait à peine quand l'apparition de ganglions suspects sous l'aisselle nécessitait une deuxième hospitalisation.

Heureusement, rien de grave. Mais on s'en souvient, ces ganglions trahissaient l'usage de trop fortes doses de cortisone...

Or ce traitement peut entraîner de graves effets secondaires, notamment de l'hypertension ou encore une décalcification des os ! Johnny a reconnu prendre de la cortisone pour maintenir ses cordes vocales :

« Tous les chanteurs le font, s'est-il expliqué, ajoutant qu'en tournée, la voix fatigue. Plutôt que d'annuler, on fait la piqûre. Ça ne soigne pas, mais ça aide à tenir. »

Combien de fois ce même scénario s'est-il répété ? Un film repassé une fois de plus, ce mardi 29 septembre, alors que Johnny s'apprêtait à donner le premier de ses concerts à Bruxelles. Le public était là, installé en masse dès 20 h dans la grande salle du Forest National. À 21 h 15, l'annulation est annoncée ! Stupeur et désolation. La raison officielle ? Une extinction de voix.

« On a fait venir le médecin pour administrer une piqûre de cortisone », lâchent alors les producteurs du spectacle.

Si le concert du lendemain et les suivants ont été maintenus, l'inquiétude demeure. Depuis 2007 en effet, ses cordes vocales le trahissent de plus en plus souvent. D'un côté, Johnny Hallyday est menacé de perdre sa voix, de l'autre, il pourrait subir les effets indésirables de la cortisone. Sans compter que l'état de sa hanche laisse craindre qu'il y ait également recours pour atténuer la douleur. Le public l'a bien remarqué, lors du concert à Lille, le 25 septembre :

Défi

« Il avançait très prudemment, en tenant la rampe, sur la passerelle qui menait de la grande à la petite scène », témoigne une spectatrice. D'autres l'ont vu nettement : « Il boitait !»

Une attitude qui s'expliquerait d'autant mieux qu'une nouvelle chute, survenue le 20 septembre dans un restaurant de Neuilly, lui aurait valu deux jours d'hospitalisation et un déboîtement de la hanche. Nul doute cependant que le grand Johnny donnera toujours le change. Mais dans quel état va-t-il sortir de ce défi, qui ne s'achèvera, rappelons-le, qu'en février à Bercy ? Il lui reste encore quarante-cinq concerts à assurer ! Alors espérons que cette tournée ne sera pas la tournée de trop...

La star a dû annuler le premier de ses concerts à Bruxelles, officiellement pour une extinction de voix Mais les organisateurs ont aussi parlé d'une piqûre de cortisone, qui laisserait craindre que sa hanche le fasse encore souffrir Une douleur récurrente réapparue cet été suite à une mauvaise chute. Espérons que cette tournée ne soit pas celle de trop !

Laurence Delville

À découvrir