France Dimanche > Actualités > Jordan De Luxe : “Ça fait cinq ans que je cours après Cyril Hanouna !”

Actualités

Jordan De Luxe : “Ça fait cinq ans que je cours après Cyril Hanouna !”

Publié le 2 septembre 2019

Harcelé à l’école, Jordan De Luxe prend sa revanche sur la vie… Il débarque enfin à la télé, sur C8, dans “Touche pas à mon poste”.

C’est le nouveau petit prince des médias. Une pépite qui s’apprête à débarquer à la rentrée dans Touche pas à mon poste sur C8. Un moment déjà que ce jeune homme pressé de 29 ans fait le buzz grâce son Show De Luxe sur Voltage FM, où il passe tous les jours au gril une personnalité sur le ton de la confession, en digne héritier de Marc-Olivier Fogiel ou de Mireille Dumas, ses idoles. Mais qui est donc cet animateur qui se permet de tutoyer les stars ? Juste un petit gars venu de Bretagne et « monté à Paris » pour conquérir le monde. La folle ascension de cet interviewer né ne fait que commencer…

France Dimanche : Recevoir un coup de fil de Cyril Hanouna, ça doit quand même faire un choc…
Jordan De Luxe : Oui ! J’ai halluciné ! Il m’a appelé en un matin à 9 heures. Il a commencé comme ça : « Est-ce que tu es prêt ? » Tout de suite, j’ai su de quoi il parlait. Ça faisait au moins cinq ans que je lui courais après ! Geneviève de Fontenay, ma marraine de cœur, participait de temps en temps à son émission sur Europe 1. Du coup, grâce à elle, je me suis débrouillé pour l’approcher et lui dire que je rêvais de travailler avec lui. 

FD : Vous maniez l’exercice de l’interview comme personne. Quels sont vos modèles ?
JDL : Mon modèle absolu reste Mireille Dumas. Je l’ai d’ailleurs reçue dans mon émission et ce qui était très drôle, c’est que les rôles se sont inversés très vite. Elle m’a posé des questions sur ma vie privée.


FD : La Bretagne doit vous sembler bien loin aujourd’hui…
JDL : J’ai grandi dans une longère à Romillé, un petit patelin de l’Ille-et-Vilaine, dans un milieu sans rapport avec celui des médias. Mon père travaillait comme agent communal et ma mère, comme fonctionnaire à l’Université de Rennes. Tout s’est compliqué à l’adolescence lorsque je suis arrivé dans un établissement catholique, à Rennes. D’un seul coup, j’ai perdu tous mes repères. Il s’est créé chez moi, à ce moment-là, une vraie faille.

FD : Le mot est fort…
JDL : J’ai vécu cinq ans d’enfer. Jusqu’à l’obtention de mon bac, ça a été l’horreur. Je me suis fait harceler par une bande d’élèves. à la cantine, je devais leur donner mon dessert, sous peine de représailles… Ils me rackettaient, m’humiliaient. Mes bourreaux me répétaient sans cesse : « Tu ne sers à rien. » Horrible ! Un jour, j’ai même voulu en finir avant de me ressaisir in extremis. C’est le drame de ma vie. D’autant que j’ai reçu des messages il n’y a pas si longtemps de ces mêmes personnes, du genre « Tu t’es bien débrouillé, bravo ! ».

FD : Ça a dû être terrible…
JDL : J’ai vécu un cauchemar. La seule chose qui me rendait heureux, c’était l’univers des médias, un monde qui me fascinait. à la télé, je ne ratais aucune émission de Marc-Olivier Fogiel, de Mireille Dumas, de Jean-Marc Morandini… à l’école, je me répétais : je ne suis pas au bon endroit…

FD : Et vous allez tout faire pour entrer dans ce monde…
JDL : J’assistais sur Europe 1 à l’émission C’est quoi ce bordel ! de Laurent Baffie, il m’a présenté à Geneviève de Fontenay qui m’a donné son numéro de téléphone, au cas où. J’étais comme un fou. Quelques jours plus tard, je ne sais pas comment elle s’est débrouillée, mais NRJ 12 m’appelait pour me proposer de travailler avec les youtubeurs Cyprien et Maxime Musqua. Je me suis installé à Paris et la suite s’est enchaînée très vite.

FD : La folle ascension de Jordan De Luxe pouvait commencer !
JDL : Oui ! Je me suis retrouvé à Mistral Production, jusqu’au jour où l’animateur Laurent Artufel, qui officiait sur Voltage, m’a contacté pour me proposer de rejoindre la station. J’étais aux anges ! Mais il me fallait vite un nom qui sonne. C’est au McDo, en mangeant un hamburger « royal deluxe », que j’ai eu l’illumination !

FD : Vous serez toujours à la radio en septembre ?
JDL : Bien sûr. Voltage, pour m’arranger par rapport à Touche pas à mon poste, m’a proposé de prendre la tranche 10 heures-15 heures Le Show De Luxe, que j’animais en soirée, se transforme en version télé et devient L’instant De Luxe, un format de treize minutes, qui sera diffusé sur Non Stop People, chaîne du groupe Canal… La rentrée s’annonce donc très chargée !

Véronique DUBOIS

À découvrir