France Dimanche > Actualités > Josiane Balasko : Défigurée !

Actualités

Josiane Balasko : Défigurée !

Publié le 17 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

L'ex-membre de la troupe du Splendid, âgée aujourd'hui de 71 ans, a souffert le martyre…

Actuellement au théâtre des Nouveautés à Paris, elle est à l'affiche d'Un chalet à Gstaad, une pièce qu'elle a écrite et mise en scène… Une comédie hilarante que Josiane Balasko jouera jusqu'au 30 décembre prochain, juste après la sortie, le 15 de ce même mois, au cinéma, de Mes très chers enfants, un film d'Alexandra Leclère.


À 71 ans, l'ex-membre de la troupe du Splendid, toujours aussi présente sur le devant de la scène, vient de confier sur France Bleu qu'elle avait subi une lourde intervention chirurgicale. Une opération qui, rassurez-vous, ne date pas d'hier, mais qui a littéralement bouleversé son existence !

C'était en 1976, et cette année-là, elle est en plein tournage lorsqu'une maquilleuse lui dit : « Josiane, tu devrais refuser d'être filmée de profil. »

Une réflexion peu délicate qui l'assomme comme un coup de poing : « Je pensais déjà que j'avais un nez trop long et je ne voulais surtout pas avoir le pif de ma mère », a expliqué l'épouse de George Aguilar dans l'émission Dans le rétro.

Si jusque-là, l'artiste avait supporté de vivre avec cet attribut qu'elle n'aimait pas, désormais, elle n'avait plus que cela en tête… Pour remédier à cette obsession, il n'existait qu'une seule solution : une rhinoplastie ! « Le père de Christian Clavier était toubib, a-t-elle aussi expliqué à nos confrères. Il faisait aussi de la chirurgie esthétique et il m'a dit : “Si tu veux, je peux le faire”. »

Sauf qu'au lendemain de l'intervention, le résultat est loin d'être celui qu'elle espérait : « Au début, j'avais un nez de porc, les mecs au Splendid, ils me disaient : “Mais qu'est-ce que tu as fait ?” », a encore raconté la maman de Marilou Berry. La pauvre a dû attendre trois longs mois avant de retrouver un nez à taille… humaine !

Malgré les inconvénients des suites opératoires, l'héroïne des Bronzés assure que ce petit coup de pouce a eu sur elle un impact positif et, surtout, lui a permis de se réconcilier avec son physique : « Je ne sais pas si ce pif était si long que ça, a-t-elle déclaré. Je ne pense pas. Je ne sais pas si ça aurait changé quoi que ce soit. Mais moi, ça m'a mise à l'aise. » 

Clara MARGAUX

À découvrir