France Dimanche > Actualités > Joyce Jonathan : De graves problèmes d’anorexie !

Actualités

Joyce Jonathan : De graves problèmes d’anorexie !

Publié le 23 octobre 2018

Confrontée aux regards des autres, la chanteuse et ancienne candidate de « Danse avec les stars », Joyce Jonathan, est tombée dans l’étreinte – parfois mortelle – de l’anorexie.

La chute a été brutale. Lorsque Joyce Jonathan monte sur la scène de « Danse avec les stars » en 2014, elle est loin de se douter du tourbillon infernal dans lequel elle s’apprête à tomber. 

Sur la piste de danse, la chanteuse brille aux yeux de ses fans mais pas à ceux des autres téléspectateurs. Outre ses pas de danse approximatifs, c’est son physique qui devient la cible privilégiée des critiques des internautes. 

À la quatrième semaine, Joyce Jonathan est éliminée du célèbre show de danse. Sur Twitter, les internautes se réjouissent : « Bonne nouvelle du jour, ils ont enfin dégagé Joyce Jonathan du DALS » ; « Joyce Jonathan quitte DALS. J’ai envie de dire ENFIN !!! Il était temps !!! » ; « Allez ciao Joyce Jonathan, tu vas pas nous manquer. », peut-on lire pêle-mêle sur le réseau social.

Pour la chanteuse, c’est la douche froide. Chaque offense devient comme un coup de poignard qu’on lui enfoncerait directement dans son cœur déjà meurtri par la défaite… « Ça m’a fait tomber en déprime totale. Après, je n’ai fait que bouffer pendant des mois », confie la jeune artiste qui vient de sortir son album « On » dans les colonnes de Voici.

Ses excès, Joyce Jonathan va se les faire payer au centuple… Pendant plusieurs mois, la jeune femme de 28 ans enchaîne les séances de sport. Zumba, course à pied : tout y passe. En quelques mois seulement, c’est la peau sur les os et le sourire aux lèvres que la star s’affiche sur Instagram. « J’étais peut-être tombée dans l’excès à un moment et c’est vrai que j’avais énormément maigri, admet-elle pour l’hebdomadaire. Moi, je ne voyais rien, je me sentais trop bien, légère, épanouie. »

Sur internet, ses admirateurs tirent la sonnette d’alarme : « Le ventre creux, les veines saillantes, ce n’est pas magnifique » ; « Cette maigreur est pathologique, c’est évident… » ; « Comme elle a maigri ! » ; « Fais attention à toi. Bien sûr, l’anorexie mentale est une maladie tellement compliquée avec une phase de déni où l’on nie sa maigreur… », écrivent-ils.  

C’est finalement l’inquiétude de ses fans qui va lui permettre de reprendre pied avec la réalité : « « Toutes ces réactions m’ont fait réfléchir, et j’ai fini par trouver un équilibre normal »

Deux ans après, la jeune femme a laissé derrière elle le fantôme de l’anorexie. C’est heureuse et fière de son corps en tenue légère qu’elle s’affiche sur la pochette de son nouvel album : «  Je ne suis pas quelqu’un de pudique avec mon corps, seulement avec les sentiments. Chez moi, je me balade en culotte et je n’ai aucun problème à me changer sur un photoshoot. »

Maintenant, ses admirateurs espèrent simplement que  « ça ira » ...

Estelle LAURE

À découvrir