France Dimanche > Actualités > Julie Gayet : Au cœur d’un nouveau scandale !

Actualités

Julie Gayet : Au cœur d’un nouveau scandale !

Publié le 9 septembre 2016

L’actrice Julie Gayet se souvient avoir été témoin de situations scandaleuses.L’actrice Julie Gayet se souvient avoir été témoin de situations scandaleuses.

La compagne de François Hollande, Julie Gayet, très silencieuse, tape du poing sur la table. Marraine d’une campagne contre le sexisme lancée par le gouvernement, elle s’engage en faveur de cette cause. Et compte bien ne plus revoir des situations abjectes dont elle se souvient. 

Lire aussi --> Julie Gayet : Elle porte une alliance !

Dans une interview accordée au Parisien Magazine, la cinéaste se souvient de deux souvenirs qu'elle aurait préféré ne pas assister, notamment sur le plateau d'un film. « Je me souviens qu’une fois, je passais dans un bureau, j’ai vu le premier assistant se marrer dans un coin avec l’assistant du directeur de casting. Je leur ai demandé ce qu’ils faisaient", explique Julie Gayet. "Et ils disaient aux filles qui passaient devant eux : « Il y a une scène de nu, donc il faut faire une photo de vos seins. Ils leur faisaient lever leur tee-shirt pour faire la photo ! J’ai halluciné. Je leur ai hurlé dessus : « Mais vous vous rendez compte, vous êtes abjects ! » Il faut faire attention, ces pratiques-là existent toujours. »

La productrice se rappelle également d'un séjour au Japon qui l'a marqué dans les années 2000. A sa grande surprise, elle avait remarqué que le sexisme était très présent et que le gouvernement japonais avait employé les grands moyens pour tenter d'y mettre fin.

Lire aussi --> Julie Gayet : Michel Denisot lui offre le cadeau de ses rêves !

"J’ai présenté un film qui s’appelait Clara et moi au Japon. Au début, une jeune femme se fait draguer dans le métro par un garçon qui écrit sur un livre, c’est assez joli et émouvant. Sauf qu’au Japon, ils venaient de créer les rames de métro réservées aux femmes devant la recrudescence des attouchements dans les transports en commun !", confie la cinéaste de 44 ans. "La question m’a interpellée. C’est un vrai sujet : faut-il des rames exclusivement féminines pour lutter contre le problème ? »

Grégory Giraud

À découvrir