France Dimanche > Actualités > Julie Gayet : “Je suis la fiancée du président”

Actualités

Julie Gayet : “Je suis la fiancée du président”

Publié le 28 novembre 2014

Pour la première fois,
la relation de la comédienne
Julie Gayet
avec François Hollande
a été officialisée,
et de la bouche même
de la principale intéressée.

Il arrive que l’amour soit plus fort que tout. Qu’il survive, malgré les attaques et les agressions qu’il peut rencontrer. Aujourd’hui, il semblerait que ce sentiment soit vraiment celui qui relie l’actrice Julie Gayet au président de la République, François Hollande.

Mais ce que l’on ne savait sans doute pas, c’est combien les choses étaient avancées entre les deux amoureux, avancées au point que la comédienne aurait déclaré il y a quelques jours : « Je suis la fiancée du président » ! Déclarer, ce n’est peut-être pas le mot juste, puisque, selon le site du magazine Valeurs actuelles, la jeune femme aurait prononcé ces mots d’une façon assez véhémente, et à l’oreille de personnes dont la parole peut difficilement être mise en doute puisqu’ils sont assermentés : des gendarmes…

© AlexandreC
© AlexandreC

Photos

En quelles circonstances Julie Gayet s’est-elle ainsi présentée aux représentants des forces de l’ordre ? Eh bien, toujours selon notre confrère, peu de temps avant le week-end de la Toussaint, l’actrice arrive à l’aéroport à Paris. Elle revient du 27e Festival international du film de Tokyo, où on a pu la voir avec, entre autres, Omar Sy et Gilles Lellouche. Si l’on en croit Valeurs actuelles, la jeune femme serait sortie de l’aéroport et se serait dirigée vers un véhicule appartenant… à l’Élysée. Mais, au moment de pénétrer dans la berline, elle se serait aperçue que des photographes étaient en train de la mitrailler. Semblant très énervée par ces paparazzis, la compagne du président aurait alors décidé de changer de moyen de locomotion, et aurait hélé un taxi.

Peut-être faut-il rappeler qu’il y a peu de temps de cela, début novembre, le magazine VSD avait publié des photos de l’actrice arrivant et repartant de l’Élysée, prouvant véritablement que sa romance avec François Hollande était loin d’avoir pris fin. Le couple avait sans doute tenté de tout faire pour cacher où en était leur histoire, mais les vitres fumées des véhicules ne sont pas parvenues à masquer cette idylle. Julie Gayet devait déjà être très ennuyée que la presse soit au courant de ses faits et gestes.

Et, il y a quelques jours, notre confrère Voici publiait à son tour des photos extrêmement explicites, qui venaient encore souligner à quel point la relation entre les deux amoureux semblait solide, en les montrant dans l’enceinte de l’Élysée cette fois, là où, sans aucun doute, ils devaient penser pouvoir être à l’abri des regards indiscrets.

Ces deux événements ont très certainement échaudé Julie Gayet, qui a dû voir rouge quand elle a découvert qu’à nouveau, des photographes étaient à ses trousses lors de son arrivée à l’aéroport. Aussi, après avoir pris son taxi, et avoir été « empêchée » de pouvoir tranquillement rouler dans la berline de l’Élysée qui lui était pourtant destinée, la jeune femme devait-elle penser à son destin, dans sa voiture qui allait rejoindre l’autoroute du Nord vers Paris. C’est là qu’à un moment, elle a aperçu, garés sur la bande d’arrêt d’urgence, deux motards qui avaient été placés là, sans doute pour surveiller les lieux.

Julie Gayer à San Sebastian le 23 sept. 2014 © Rebecca Alonson/Ptotocall30
Julie Gayer à San Sebastian le 23 sept. 2014 © Rebecca Alonson/Ptotocall30

Refus

Qui sait ce qui a pu alors lui passer par la tête, toujours est-il que l’actrice fait aussitôt stopper son chauffeur, et lui demande de se garer près des gendarmes. Elle sort ensuite vivement de son taxi, et s’adresse aux deux motards, leur demandant instamment d’arrêter le travail qu’ils sont en train de faire, pour l’escorter, toutes affaires cessantes, et ainsi éviter que les photographes ne la poursuivent. Toujours selon Valeurs actuelles, cette injonction n’aurait pas eu les effets escomptés par Julie Gayet. En effet, les représentants de la loi, qui étaient présents sur la bande d’arrêt d’urgence pour des raisons précises, ont refusé de s’exécuter et d’escorter la jeune femme… C’est à ce moment que la comédienne, sans doute à bout de nerfs, cherchant quels arguments pouvaient faire changer d’avis les motards, leur aurait lâché : « Je suis la fiancée du président ! »

Hélas pour elle, elle aura beau leur répéter plusieurs fois cette phrase qu’elle imaginait sans doute magique, les deux hommes n’en démordront pas et resteront à leur poste, refusant d’aider mademoiselle Gayet à se débarrasser des paparazzis qui auraient pu la prendre en chasse. Tout ce qu’ils pourront faire sera d’essayer de calmer son grand énervement. Aurait-elle menacé de révéler en haut lieu leur refus de l’aider ? C’est en tout cas ce qu’affirme le site de Valeurs actuelles.

Ce sont d’ailleurs ces deux motards qui ont relaté leur étrange mésaventure à leur hiérarchie, une fois leur mission accomplie. Cette histoire avait par ailleurs déjà été relatée par nos confrères de VSD, début novembre. Mais l’hebdomadaire ignorait en revanche la teneur de la conversation entre l’actrice et les gendarmes, dont la fameuse petite phrase par laquelle Julie Gayet se présentait pour la toute première fois comme la compagne officielle du président.

Pour que de tels malentendus puissent cesser, et que la jeune femme ne se retrouve plus dans ces situations embarrassantes, qui, il faut l’avouer, ne la montrent pas à son avantage, il faudra peut-être souhaiter que sa relation soit officialisée par celui qui partage sa vie depuis plusieurs mois déjà. « Je suis le fiancé de Julie Gayet », prononcé par François Hollande, serait une phrase qui ferait sans doute très plaisir à la jolie blonde, et qui calmerait un jeu parfois dangereux pour tout le monde.

Laurence Paris

À découvrir