France Dimanche > Actualités > Julie Gayet : L’impardonnable tromperie !

Actualités

Julie Gayet : L’impardonnable tromperie !

Publié le 14 novembre 2018

Contrairement à ce qu’elle affirmait, Julie Gayet s’est bien retrouvée en relation avec un milliardaire indien

Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines (France Dimanche n° 3758), la rentrée semple plus qu’agitée pour l’ex-président de la République et sa compagne, Julie Gayet. L’affaire, car c’en est une, dans laquelle François Hollande et la comédienne se retrouvent impliqués, pourrait en effet virer au véritable scandale d’État ! Mais rappelons, pour celles et ceux qui n’auraient pas lu notre article, de quoi il s’agit.

L’histoire commence il y a deux ans, lorsque l’avionneur français Serge Dassault vend à l’Inde 36 avions de chasse Rafale. Un accord de partenariat, signé par François Hollande et le Premier ministre indien, Narendra Modi, est conclu : en contrepartie de cette transaction, Dassault réinvestira une partie de la somme perçue dans l’ancienne colonie anglaise. C’est le milliardaire Anil Ambani, via sa société Reliance Defence, qui a été choisi pour être son partenaire. 

Ce businessman aguerri ne s’occupe pas seulement d’armement. Fan de cinéma, il a une filiale spécialisée dans la production cinématographique tant nationale qu’internationale. Or, c’est justement là que le bât blesse ! En effet, le 23 janvier 2016, soit deux jours avant la signature du fameux accord entre le pays de Gandhi et la France, Reliance Entertainment aurait passé un marché avec Rouge International, la société de production de Julie Gayet, pour cofinancer Tout là-haut, un film de Serge Hazanavicius, sorti le 20 décembre !


Révélée fin août par The Indian Express, l’affaire a fait grand bruit, jusqu’en France, ce qui a contraint Julie Gayet à sortir de sa réserve. Le 2 septembre dernier, dans un communiqué adressé à l’hebdomadaire Courrier international, l’actrice affirmait ainsi : « Rouge International n’a pas de relation avec Reliance Entertainment et n’en a jamais eu. Reliance Entertainment n’a jamais investi dans la société Rouge International, ni dans le passé ni dans le présent et il n’y a jamais eu de relations d’affaires entre les deux sociétés. » Et pourtant ! Comme l’a rapporté un membre de l’équipe du film au site d’information Mediapart : « Un jour, les Indiens sont arrivés, et le film a pu se faire. » 

L’investissement de 1,6 million d’euros provient bien de la société d’Anil Ambani. Lequel a annoncé, le 24 janvier 2016, un partenariat franco-indien unique avec les productrices Julie Gayet, de Rouge International, et Elisa Soussan, de My Family, qui gère les films de Kev Adams, l’interprète principal de Tout là-haut.

Alors ? La comédienne aurait-elle menti ? Pas tout à fait. Il apparaît en effet que la firme indienne a investi dans My Family et non dans Rouge International. Mais, contrairement à ce qu’elle donnait à croire dans son premier message, la compagne de François Hollande savait très bien d’où provenait cet argent, sans lequel le film n’aurait sans doute pas pu sortir. Elle a en effet rencontré en personne Anil Ambani, comme elle s’en explique dans un courriel adressé à Mediapart : « C’est à la seule initiative de My Family que Reliance a investi dans le film dans des conditions similaires à celles d’autres investisseurs du film. En ce qui concerne Anil Ambani, c’est la productrice de My Family qui nous a présentés lorsque le film était déjà tourné en France. »

Quant à l’ancien président de la République, qui ne cesse de dénoncer violemment la politique menée par son successeur, Emmanuel Macron, il est lui aussi sous le feu des critiques. Nombreux sont ceux en effet qui évoquent un peu glorieux conflit d’intérêts.

Attaqué de toutes parts, François Hollande a décidé de donner sa version des faits, toujours dans Mediapart : « C’est le gouvernement indien qui a proposé ce groupe de service, et Dassault qui a négocié avec Ambani. Nous n’avons pas eu le choix, nous avons pris l’interlocuteur qui nous a été donné. C’est pourquoi, par ailleurs, ce groupe n’avait pas à me faire quelque grâce que ce soit. Je ne pouvais même pas imaginer qu’il y avait un quelconque lien avec un film de Julie Gayet », a-t-il juré. 

Les déclarations conjointes du couple suffiront-elles à éteindre l’incendie ? Rien n’est moins sûr. Le risque est grand en revanche que Tout là-haut, inspiré de la vie réelle d’un jeune alpiniste, Marco Siffredi, fasse descendre encore plus bas la cote de popularité de l’ancien chef de l’État…

Lili CHABLIS

À découvrir