France Dimanche > Actualités > Julie Pietri : Au bord du suicide !

Actualités

Julie Pietri : Au bord du suicide !

Publié le 10 octobre 2019

Poussée dans ses derniers retranchements à cause d’un homme, Julie Pietri a attenté à ses jours.

L’interprète de Éve, lève toi, aujourd’hui âgée de 65 ans, est tombée plus bas que terre. Happée par la perversité de son compagnon, elle s’est laissée entrainée dans une spirale infernale qui l’a emmenée aux portes de sa dernière demeure.

Dans les colonnes d’Ici Paris, elle s’est confiée sur ce grand malheur. « C’était l’amour de ma vie, a-t-elle confié. Pendant une longue période, ça ressemblait à de l’amour […] On a travaillé ensemble, […] puis il est devenu un pervers ».

Sans crier gare, cette idylle s’est transformée en véritable cauchemar. « J’ai été transformée en objet maltraité pour glorifier sa personnalité, a-t-elle livré à nos confrères, consciente d’avoir traversé l’enfer. Il m’a complètement foutue en l’air ».

Malheureuse, affaiblie, détruite… Dans la mort, Julie Pietri a cru distinguer une porte de sortie. « J’ai fait une tentative de suicide, pris des somnifères », lâche-t-elle. Par miracle, cette tentative de mettre fin à ses jours échoue.

Toujours au fond du gouffre, la star française comprend alors qu’elle a face à elle un pervers narcissique, un de ces êtres malfaisants qui, sans jamais ressentir une once de culpabilité, prend un malin plaisir à rabaisser les autres pour mieux se faire admirer. « Je lui ai demandé les clés de mon appartement, et je suis partie avec un autre homme, avec qui j’ai eu ma fille », se remémore la chanteuse.


Ces dix années de souffrance ont été suivies par la venue d’un grand bonheur, Manon, née en 1992 et âgée de 27 ans aujourd’hui. Malgré son envie de tourner la page, Julie Pietri doit pourtant, régulièrement, faire face aux incursions dans sa vie privée de son ex-compagnon. Il « attend en bas de chez [elle], traque » et « tord les poignets » de cette jeune maman qui ne demande qu’à vivre sa vie.

Au bout d’un an pourtant, Ève s’est relevée. Pendant les quatre années qui ont suivies, elle a vécu une belle histoire d’amour avec le père de sa fille. Si elle s’est désormais achevée depuis longtemps, cette relation reste chère au cœur de l’artiste. « C'était une belle histoire qui m'a permis de me sortir des griffes d'un pervers et d'avoir un enfant génial », confie-t-elle ressentir encore aujourd’hui, plus de deux décennies après.

Malheureusement, ce n’est pas l’unique fois que Julie Pietri a croisé le chemin d’un pervers narcissique. Il y a huit ans, elle est tombée dans les bras d’« un patron de casino qui passait de la douceur, offrait de grands cadeaux, à l’humiliation totale ». Une relation qui l’a de nouveau plongée dans la dépression. « Je suis restée avec ce pervers narcissique près de trois ans. […] Il s’en est pris à ma fille. Cela ma été insupportable », s’est-elle remémorée.

 Pour autant, jamais plus Julie Pietri ne semble avoir confondu sa fin avec un semblant de libération.  

Estelle LAURE

À découvrir