France Dimanche > Actualités > Julien Cohen (Affaire conclue) : Ses six enfants lui ont « pourri la vie » !

Actualités

Julien Cohen (Affaire conclue) : Ses six enfants lui ont « pourri la vie » !

Publié le 13 juin 2019

Parents d’une famille recomposée, le célèbre antiquaire d’Affaire conclue, et sa compagne Karine, ont vécu trois premières années de vie commune très mouvementées.

« La famille recomposée, ce n’est pas du tout évident », a lâché le célèbre antiquaire pour Gala. Acheteur phare de l’émission Affaire conclue (France 2), homme d’affaire accompli, père de famille et mari heureux. Si tout semble sourire à l’homme aux lunettes bleues, Julien Cohen révèle penser être un « miraculé »…

Depuis vingt ans, ce papa de deux enfants issus d’une précédente union file le parfait amour avec Karine, elle-même mère de trois enfants. Ensemble, ils ont eu Nina aujourd’hui âgée de 13 ans. Si leur union coule sous le sens aux yeux de tous, cela n’a pas toujours été le cas pour les membres de sa petite tribu qui leur ont fait vivre un véritable enfer comme il le raconte dans son livre « La vie est un jeu » (Ed.Robert Laffont). « Nos enfants ont été au départ très durs, parce qu’un enfant n’a pas envie que son père quitte sa mère et que sa mère quitte son père… », souffle le célèbre brocanteur.


Pendant les trois premières années de leur union, Julien Cohen et son épouse jonglent entre le ressentiment, la colère et les coups bas de leurs enfants. L’objectif de ces derniers ? Leur « pourrir la vie  », selon le célèbre brocanteur.  « Il y a des soirs où c’était super tendu, détaille-t-il. Ils jetaient mes costumes par la fenêtre, ils ont joué sur la corde sensible !! ». Une épreuve pour le jeune couple qui apprend, dans un même temps, à se connaître et à se construire ensemble. Pour lui, cela ne fait d’ailleurs aucun doute : « Nous sommes des miraculés ! »

Une fois n’est pas coutume, ce miracle n’est pas arrivé seul. Aujourd’hui, c’est toute la petite famille qui a trouvé le chemin pour s’entendre et pardonner. « Quand on s’aime, tout ça, se balaie, analyse-t-il. On ne va pas dire facilement parce que c’était des années très dures mais ça se balaie quand même ».

Estelle LAURE

À découvrir