France Dimanche > Actualités > Julien Courbet : L’amour de sa vie à l’agonie !

Actualités

Julien Courbet : L’amour de sa vie à l’agonie !

Publié le 17 février 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Julien Courbet

Jour après jour, sous ses yeux, celle à qui Julien Courbet a donné “une existence de princesse” s’éloigne un peu plus de la vie.

Dans la vie, il y a des épreuves dont on ne se remet qu’à grand-peine. On peut même dire que certains chagrins vous volent littéralement une partie de votre cœur. Julien Courbet, être sensible s’il en est (avant de faire de la télé, il était si timide qu’il avait beaucoup de mal à parler à une fille !), est de ceux qui endurent mille morts quand l’un de ses proches souffre. Et aujourd’hui, l’animateur doit faire face à une terrible et douloureuse épreuve : la mort imminente d’un être très cher à son cœur !

Bien sûr, il savait que ce moment arriverait un jour. Comment pourrait-on enrayer la marche du temps ? Quand on aime, que l’on prend le risque de s’attacher, on sait aussi que cet amour peut prendre fin. Qu’il peut se déliter, s’arrêter, s’évanouir… Mais quand c’est la mort qui se prépare à vous enlever ce à quoi vous tenez tant, il est très douloureux de faire face…

Entre Julien et Vega, c’était, c’est encore, et ce sera, comme dans la chanson de Francis Cabrel Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai, une histoire très forte, de part et d’autre. Une de ces aventures qui donnent l’impression que vous connaissiez déjà l’autre dans une vie antérieure, tant la connivence est grande ! Dans ce monde où l’homme est souvent un loup pour lui-même, où la tendresse n’a pas toujours sa place, Vega a toujours su l’aimer, lui rendre son amour, lui apporter sa présence.

Ceux qui connaissent Julien savent à quel point il est attaché à sa chienne, Vega. C’est en 2012 qu’il croise le regard si doux et si charmant de celle qui deviendra sa compagne pour longtemps, croisée au refuge de Montgeron dans l’Essonne – à une vingtaine de kilomètres de Paris –, géré par l’association Animaux sans foyer. Passionné de la cause animale, Julien est le parrain de ce refuge.

Un jour, alors qu’il s’y trouve, et qu’il n’a pas du tout en tête d’adopter une bête, il se passe quelque chose qu’il n’a pas prévu. Soudain, une boule de poils arrive sur lui, comme une évidence ! « Elle s’était jetée sur moi… J’étais convaincu qu’à Paris, il nous fallait un chien plus petit. Mais, une fois rentré chez moi, je suis retourné la chercher. Son ancien propriétaire voulait s’en débarrasser parce qu’elle ne savait pas chasser, qu’elle était trop gentille pour ça », avait expliqué l’animateur au Parisien en 2016.

C’est comme ça que Vega, un labrador femelle alors âgé de 4 ans, est arrivée dans la vie de Julien, et réciproquement. On ne compte pas le nombre de publications, de petits films, que l’animateur a faits, ayant pour sujet sa petite chienne. En février 2018, il la promène, en laisse, sous la neige. Des flocons blancs viennent éclaircir sa robe noire. En mars dernier, il la filme, alors qu’il est en train de la caresser derrière les oreilles, ce qu’elle adore visiblement. En 2017, la montrant heureuse – elle remue la queue –, il écrit : « Les chiens qu’on va chercher dans les refuges, ils sont extraordinaires ! #vega ». Cette même année, c’est avec une grande et magnifique photo d’elle que Julien offre ses vœux à ses followers : « Elle vient du @refugemontgeron, c’est pour ça que je veux les aider. C’est mon amour, #vega et elle vous souhaite une bonne année »


Un amour que Julien avait déjà connu, et qui remonte à son enfance. Petit, c’est en effet son chien Moka qui le suivait pas-à-pas et qui lui a appris les merveilles de l’amour des animaux. Il l’a accompagné de ses 10 ans à ses 20 ans ! Mais quand Moka est mort, le traumatisme a été si grand, le chagrin de Julien si intense qu’il avait décidé qu’il ne prendrait plus jamais d’animal. Mais autant demander aux oiseaux de ne pas voler, et au soleil de ne pas briller… Quand Julien a rencontré Vega, il n’a pas pu s’empêcher de la prendre avec lui, pour le plus grand bonheur de ses deux enfants, Gabin et Lola, qui avaient pleuré de joie en la voyant !

Mais aujourd’hui, après tant et tant de beaux jours, de moment doux et de rires, le cœur de Julien est à nouveau à vif. Comme il vient de le confier à notre confrère Télé Star, Vega ne va plus pouvoir rester bien longtemps auprès de son maître : « Elle est en fin de vie, a-t-il confié. Elle m’a tellement donné ! » On sent, derrière ces mots, toute l’émotion qu’éprouve Julien, toute la peine qu’il a à l’idée de perdre bientôt sa Vega, âgée de 11 ans. Mais, au moins, il sait qu’il lui aura donné tout ce dont un chien peut rêver : « Je lui ai offert une existence de princesse, a-t-il encore dit. C’est grâce à elle que je m’engage pour les animaux. »

Un magnifique témoignage, qui prouve, une fois encore, que l’amour que l’on a pour les animaux est tout aussi inconditionnel que celui que l’on voue à ses proches.

Laurence PARIS

À découvrir