France Dimanche > Actualités > Julien Lepers : Spécial anniversaire

Actualités

Julien Lepers : Spécial anniversaire

Publié le 24 octobre 2008

"Questions pour un champion, c'est la jouvence de Julien Lepers.

"Prêts ? Top ! Je suis un célèbre animateur de télévision, mais je me suis également fait connaître pour mes talents d'auteur, compositeur, et interprète. J'ai notamment composé pour Sheila, Herbert Léonard, Sylvie Vartan, Michel Delpech... Âgé de 59 ans, je présente, sur France 3, Questions pour un champion qui connaît un véritable succès depuis maintenant... vingt ans ! À cette occasion, j'animerai ce lundi une spéciale avec, entre autres, quelques passages de moments forts et insolites de ces deux dernières décennies. Avant de passer ce fameux cap, j'ai cordialement accepté une interview pour France Dimanche. Je suis... Julien Lepers bien sûr !»

->Voir aussi - Julien Lepers : "J'ai une profonde admiration pour Patrick Sébastien"

France Dimanche (F.D.) : Que représente pour vous ce vingtième anniversaire ?

Julien Lepers (J.L.) : Vingt ans de Questions pour un champion, c'est plus de 6.000 émissions présentées, plus de 600.000 questions posées, et près de 35.000 candidats. Tout ça couronné par quatre 7 d'Or. Que dire de plus ?

F.D. : Comment expliquez-vous l'immense succès de cette émission ?

J.L. : Je pense juste que ça répond à une demande qui était dans l'air. Les gens avaient envie d'un jeu comme celui-là, un jeu facile où l'on peut apprendre des choses tout en s'amusant. En bref, il permet de s'instruire, de s'informer et de se divertir. Ce jeu répond en outre à notre mission de service public.

F.D. : Le secret de sa longévité ?

J.L. : Je crois que c'est parce qu'il n'a jamais été à la mode. Or, rien ne se démode plus vite que la mode. Et puis dans une société qui perd un peu ses repères, ça a un côté rassurant d'avoir toujours le même rendez-vous, tous les soirs à la même heure.

F.D. : Combien de temps pensez-vous que ce jeu puisse durer ?

J.L. : Je n'en sais rien. Je n'ai aucun plan de carrière. Je ne sais pas si je m'arrête dans trois jours ou dans trente-cinq ans. Je sais juste que nous sommes arrivés à vingt ans et que c'est quand même une belle étape. Ça se fête !

F.D. : Au bout de tant d'années, ne ressentez-vous pas, quand même, des moments de lassitude ?

J.L. : Non, absolument pas. Questions pour un champion, c'est ma jouvence ! J'ai toujours de nouveaux candidats en face de moi, je pose toujours de nouvelles questions. Et tout ça me procure à chaque fois de nouvelles émotions. Et puis ça reste une compétition, donc je ne sais jamais à l'avance qui va gagner le match. Je me retrouve pour ainsi dire à la place du téléspectateur. Je suis donc cette émission avec toujours le même intérêt. Comme vous l'avez sûrement remarqué, je suis passionné par ce que je fais...

F.D. : Quels candidats vous ont le plus marqué ?

J.L. : Je me souviens d'un monsieur noir de peau qui répondait « mer Noire » à chaque question. Jusqu'à ce qu'il ait enfin juste à la cinquième ou sixième question. Ça a fait rire tout le monde. Cette séquence a été vue des millions de fois sur Internet.

F.D. : Une autre anecdote ?

J.L. : Je me souviens encore de ce laveur de vitres qui était tellement déçu de perdre le match qu'il avait refusé de serrer la main de celui qui l'avait battu. Il est parti fâché.

F.D. : Et s'il y avait une seule émission à retenir...

J.L. : C'est celle que vous verrez le 27 octobre, la « Spéciale 20 ans »!

Philippe Callewaert

À découvrir

Sur le même thème