France Dimanche > Actualités > Julien Lepers : Victime d'une machination !

Actualités

Julien Lepers : Victime d'une machination !

Publié le 9 janvier 2009

Jamais Julien Lepers n'aurait pensé devoir se justifier pour avoir simplement assisté à un spectacle !

L'éternel animateur de Questions pour un champion s'est portant retrouvé, bien malgré lui, au cœur d'un véritable scandale. Quels sont les faits ?

Le 26 décembre dernier, Dieudonné était donc sur la scène du Zénith de Paris où il jouait son dernier spectacle, intitulé J'ai fait l'con. Un titre bien révélateur quand on sait comment cette soirée a été marquée par la provocation...

->Voir aussi  - Julien Lepers : "Questions pour un champion, c'est ma jouvence"

Révisionnisme

Bien qu'il n'en soit pas à son coup d'essai dans ce domaine, Dieudonné, cette fois, a fait encore plus fort : à l'issue du show, l'humoriste a fait monter sur scène Robert Faurisson - un universitaire plusieurs fois condamné pour révisionnisme - pour une remise de prix, au nom de la liberté d'expression. Un comédien déguisé en déporté juif est venu lui remettre la médaille de « l'infréquentabilité et de l'insolence ». De nombreuses personnes ont été outrées.

Même Jean-Marie Le Pen a déclaré ce spectacle « un petit peu choquant ». Sa fille et héritière naturelle, Marine, a même été plus catégorique dans le SMS qu'elle a adressé à ses collaborateurs parisiens : « Cette mise en scène est affligeante ! Ces types sont dingues !»

Mais le président du Front national et celle qui devrait lui succéder ne sont pas les seuls à avoir trouvé la plaisanterie douteuse. Mêlé aux milliers de spectateurs, Julien Lepers a également été témoin de cette « blague » qui aura eu l'effet d'une bombe. Face à nos confrères de Télé-Loisirs.fr qui l'ont questionné à ce sujet, l'animateur a dû prendre la peine de se dédouaner.

Victime d'une terrible machination, comme pris en otage dans cette triste affaire, le présentateur a plaidé sa cause. Avec d'autant plus de véhémence que l'on se souvient que les liaisons dangereuses entre un sulfureux mage et Patrick Sabatier avaient coûté sa place à ce dernier

Mal à l'aise, Julien s'est défendu tant bien que mal : « Oui, j'étais dans la salle et je ne m'en cache pas, a-t-il lâché d'un air agacé. J'ai quand même le droit d'aller voir qui je veux pour me faire mon opinion, merde ! J'assiste à une centaine de spectacles par an. Il y a trois jours, j'étais chez Pinder. Est-ce qu'il faut que je m'en justifie ? Que les choses soient claires : je ne cautionne pas les provocations de Dieudonné, même si par ailleurs c'est un humoriste talentueux. Quand il a commencé ses conneries avec Faurisson, je me suis levé pour partir. »

Si la notoriété de Julien devrait rester intacte une fois le soufflé retombé, Dieudonné, lui, n'est pas sorti de l'auberge.

Une enquête a été ouverte pour savoir comment interpréter ce sketch qualifié d'antisémite. La ville de Montpellier aurait demandé à un théâtre de déprogrammer la venue de l'humoriste prévue le mois prochain. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sur ce coup-là, Dieudonné est loin d'avoir été... un champion ! Et ce n'est pas Julien qui pourra dire le contraire.

Jean

Jean JOYON

À découvrir