France Dimanche > Actualités > Juliette Binoche : Elle pleure son père !

Actualités

Juliette Binoche : Elle pleure son père !

Publié le 30 juillet 2019

L'actrice Juliette Binoche est en deuil. Son père, Jean-Marie, l'a quittée des suites d'une longue maladie. Il avait 86 ans.

Une triste nouvelle est venue assombrir les vacances de l’actrice. À 55 ans, Juliette Binoche vient de perdre son père. Décédé des suites d’une longue maladie, Jean-Marie Binoche avait 86 ans.

Le cœur meurtri, la comédienne a souhaité l’annoncer elle-même à ses nombreux admirateurs. En légende d’une photographie de l’octogénaire enfant, la mère de Raphaël Hallé (25 ans) et Hannah Magimel (19 ans) a écrit avec pudeur : «  J-M B (Bibi) left. Il est parti ».

J-M B (Bibi) left. Il est parti ✨

Une publication partagée par Juliette Binoche (@juliettebinoche) le 28 Juil. 2019 à 1 :47 PDT

À l’occasion de la fête des pères, celle qu’on retrouvera en 2020 dans « La Vérité », au côté de Catherine Deneuve, avait partagé une vidéo de son paternel sur son compte Instagram. Sur un lit d’hôpital, l’homme, qui fût tour à tour metteur en scène, sculpteur, mime ou encore pédagogue, découvrait avec émotion l’album souvenirs que sa cadette lui avait confectionné malgré la fatigue omniprésente.

Bonne fête Bibi !

Une publication partagée par Juliette Binoche (@juliettebinoche) le 16 Juin 2019 à 3 :08 PDT

Les relations entre Juliette Binoche et son père n’ont pas toujours été simples. Sur le divan de Marc-Olivier Fogiel il y a trois ans, l’ancienne compagne de Benoît Magimel confiait avoir été abandonnée par ses deux parents. «  J’ai eu une enfance très cabossée », ajoutait-elle. C’est à l’âge précoce de 4 ans que Juliette Binoche voit ses parents divorcer. « Ils étaient atypiques. Ils avaient besoin d'être eux-mêmes » confiait-elle dans L’Express en 1998. Une rupture qui pousse ces derniers à envoyer la jeune fille vivre chez sa tante, puis en pension. Ce n’est qu’à l’âge de 7 ans qu’elle retrouve sa mère.

Une déchirure qui, malgré les années, ne s’est jamais totalement refermée. Cinq décennies plus tard, Juliette Binoche souffre encore des séquelles psychologiques que cet événement lui a laissées. Une souffrance qui ne l’empêche pas de pleurer, désormais, la disparition de celui qu’elle surnommait « Bibi ».  

Julia NEUVILLE

À découvrir