France Dimanche > Actualités > Kad Merad : Il pleure son père décédé des suites d’une longue maladie…

Actualités

Kad Merad : Il pleure son père décédé des suites d’une longue maladie…

Publié le 28 octobre 2021

.photos:guillaume-gaffiot/-bestimage
© Guillaume Gaffiot/ Bestimage Kad Merad entouré de ses parents Mohamed et Janine Merad lors de l'émission "Vivement Dimanche"

Triste nouvelle pour Kad Merad… Mohamed Merad, aussi connu sous le prénom de Rémy, n’est plus. Le père de l’acteur est décédé des suites d’une longue maladie contre laquelle il a courageusement lutté.

C’est le média Midi Libre qui a annoncé la triste nouvelle. Hier, le père de Kad Merad, Mohamed, aussi appelé Rémy, est décédé des suites d’une longue maladie. La Boule joyeuse, le club de pétanque de Beauvoisin, une commune du Gard où la famille Merad s’était installée, a tenu à lui rendre hommage dans les colonnes du quotidien occitan. Joseph Bianco, le président de ce club de pétanque et de jeu provençal confiait « C’est plus qu’un membre de notre club que nous perdons, c’est un ami ». Il ajoutait « Rémy était licencié depuis plusieurs années, c’était un homme très ouvert, qui contribuait à la bonne ambiance du groupe, c’était aussi un bon vivant, sa présence était quotidienne au boulodrome, il va beaucoup nous manquer ». 

Mohamed Merad était aussi un adhérent du club taurin Lou Coasaque. Sur la page Facebook du groupe, on pouvait lire « C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Rémy Merad, après avoir lutté courageusement contre la maladie. Beauvoisinois d’adoption, il était très attaché au village et à nos traditions. Fidèle adhérent de notre Club Taurin depuis de nombreuses années, Rémy soutenait la programmation du Club taurin avec générosité et assistait avec son épouse aux manifestations, pendant lesquelles Il avait toujours un bon mot d’humour ». Kad Merad, discret sur sa vie privée, n’a pas réagi à la triste nouvelle mais s’était déjà exprimé sur son père et avait confié toute son admiration. Dans Le Monde, en 2016, il confiait « Quand il a rencontré ma mère, il a voulu s’intégrer le plus possible, surtout ne pas faire de bruit. Donc il s'est appelé Rémy et tout le monde l'appelait Rémy ». L’acteur ajoutait « Il était chef d’équipe, un mec qui s’appelait Mohamed ne pouvait pas, à l’époque, donner des ordres ».

En 2018, sur Europe 1, il racontait, « Là, il voit que je travaille pas mal en ce moment. Dès qu'il ne me voit plus à la télé ou qu'il n'entend plus parler de moi, il m'appelle et me demande si ça va. Je pense qu'il est angoissé, comme je le suis pour mon fils. Il ne faut surtout pas que je m'arrête de travailler, rien que pour ça ! » Dans un autre article du Monde datant de 2018, Kad Merad évoquait de nouveau sa relation avec son père et surtout sa jeunesse. Il confiait « J’ai ­jamais été vraiment pris au ­sérieux (…) Il faut comprendre [qu']on vient d’un milieu où ça n’existe pas, le ­cinéma, le théâtre… » En 2019, celui qui confiait « J’ai la gueule de mon père, c’est tout, la barbe en moins » alors maître de cérémonie des Césars avait fait honneur à son père en l’invitant sur scène. Olivier Baroux, récompensé pour son film Les Tuches 3, avait eu le plaisir de recevoir son prix des mains de Mohamed Merad. L’acteur de L’Italien annonçait ainsi celui qu’il pleure aujourd’hui : « Olivier, j'appelle quelqu'un qui a beaucoup compté pour moi et pour toi aussi ».

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème