France Dimanche > Actualités > Karine Ferri : Son bébé porte le petit nom de Grégory

Actualités

Karine Ferri : Son bébé porte le petit nom de Grégory

Publié le 17 mai 2016

En choisissant le prénom de son fils, l’animatrice Karine Ferri rend hommage au � petit prince de la chanson trop tôt disparu.En choisissant le prénom de son fils, l’animatrice Karine Ferri rend hommage au � petit prince de la chanson trop tôt disparu.

«Ce bébé, nous le désirions de toutes nos forces. L’annonce de sa venue a été une telle joie ! Et elle ne faiblit pas… Je n’ai pas peur de dire que j’ouvre, enfin, le plus beau chapitre de ma vie », confiait la jolie Karine Ferri à Paris Match en novembre 2015, officialisant sa grossesse. Et le 6 avril dernier, vers 22 heures, à Rennes, un adorable petit garçon de 3,3 kg et de 51 cm est né, pour le plus grand bonheur de ses parents !

Karine Ferri partage la vie de Yoann Gourcuff depuis 2011.
Karine Ferri partage la vie de Yoann Gourcuff depuis 2011.

La mère et l’enfant se portent comme un charme, et le papa, le footballeur Yoann Gourcuff, est aux anges. Ce dernier est, à n’en pas douter, d’autant plus heureux que son fils a vu le jour dans la ville d’un club dont il porte les couleurs depuis novembre 2015, et dont le prénom, Maël, est d’origine celtique. Une façon de perpétuer ses racines bretonnes si chères à son cœur !

->Voir aussi - Karine Ferri : Le secret inavouable qui trouble sa grossesse !

Pour la star du ballon rond et l’animatrice de The Voice, qui vivent un conte de fées depuis leur coup de foudre, à Tignes, en 2011, cette naissance est une véritable bénédiction. Rien de très original, certes, tant il est vrai que pour deux êtres qui s’aiment comme ces deux-là, devenir papa et maman est sans doute la plus belle des récompenses, celle qui offre à un couple amoureux un objectif commun et qui l’aide à se construire au fil du temps et des épreuves de la vie.

« Il n’existe pas de manuel pour être de bons parents, a d’ailleurs déclaré Karine. Ce que je sais, c’est que mon enfant sera protégé, mais aussi préparé aux difficultés de ce monde. » L’animatrice de 33 ans, qui a été élevée dans un orphelinat tenu par son père et sa mère, connaît, mieux que quiconque, ce qu’elle appelle avec pudeur les « difficultés de ce monde »…

->Voir aussi - Karine Ferri : Un sondage avilissant !

Gregory Lemarchal
Gregory Lemarchal "Le petit prince à la voix d'or"

Elle qui a eu tant de mal à se remettre de la disparition de son premier amour, Grégory Lemarchal, vaincu par la mucoviscidose en avril 2007, sait combien il est douloureux et destructeur de perdre un être cher. La tristesse et le manque sont peut-être encore plus terribles lorsque, comme l’ex-mannequin, l’on est une toute jeune femme, pleine de foi en l’avenir, débordante d’allégresse à l’idée de vivre un amour fort et unique.

Comment, lorsqu’on est privé de ce bonheur à deux, ne pas imaginer que le destin a décidé de s’acharner contre vous ? Comment ne pas se croire victime d’une atroce malédiction quand la mort fauche si cruellement celui qu’on aime ? Par chance, la rencontre avec Yoann, quatre ans après le décès du chanteur, disparu à seulement 23 ans, lui a sans doute redonné goût à la vie et à l’amour.

Mais cette ravissante jeune femme a-t-elle vraiment oublié celui avec lequel elle a vécu durant deux ans ? On peut en effet se demander si celle qui s’est fait tatouer « GK » (pour Grégory Karine) sur le poignet gauche, car son ex est, dit-elle, « toujours avec elle », a fini par apprendre à vivre en l’absence de l’artiste qu’elle chérissait tant.

-> Voir aussi : Tensions à venir entre Karine Ferri et Sandrine Quétier ?

Karine, qui participe activement, aux côtés des parents du jeune homme, aux actions de l’association Grégory Lemarchal, qui lutte contre la mucoviscidose, a-t-elle tourné la page et fini par accepter de le laisser devenir un simple souvenir ?

La question se pose d’autant plus quand on sait que le prénom de son petit ange signifie « prince », alors que le surnom du chanteur était justement le « petit prince à la voix d’ange » ! S’agit-il d’un hommage déguisé à son amour trop tôt disparu, ou, simplement, du désir de la jeune maman de faire référence aux origines bretonnes du meneur de jeu du Stade Rennais ?

Toujours est-il que, pour Yoann, si la première hypothèse était avérée, on ne peut qu’imaginer combien elle risquerait de le meurtrir au plus profond de son être. Lui qui a déjà subi, en tant que sportif de haut niveau, de nombreuses blessures physiques. La plus récente, à l’os sésamoïde situé sous le gros orteil, l’avait contraint, en septembre 2015, à repousser de deux mois l’intégration dans sa nouvelle équipe.

Mais cette souffrance ne serait rien à côté de la douleur qu’il éprouverait en apprenant que sa chère et tendre demeure toujours éprise de son premier grand amour aujourd’hui défunt. Une telle plaie laisse en effet au cœur et à l’âme des cicatrices indélébiles…

Pour l’heure, les fées, qui ont déjà offert à ces deux êtres le bonheur de se rencontrer et de devenir parents, se sont sans doute aussi penchées sur le berceau de Maël, lui prédisant la beauté et la générosité de sa maman Karine Ferri, et le talent de footballeur de son papa Yoann Gourcuff !

Clara Margaux

À découvrir