France Dimanche > Actualités > Karine Le Marchand : Elle s’est pris un râteau !

Actualités

Karine Le Marchand : Elle s’est pris un râteau !

Publié le 23 juin 2015

Karine Le Marchand a beau avoir tous les �atouts � du monde, l’animatrice de “L’amour est dans le pré” n’a pas toujours connu le succès auprès des hommes…

La chanson qui figure au générique de son émission, L’Amour est dans le pré, diffusée sur M6, paraît avoir été écrite pour elle. You’re beautiful (en français « Tu es belle ») chantée par James Blunt, lui va en effet comme un gant de velours. Mais cette beauté parfaite, ce visage d’ange, cette douceur du regard et de la voix cache une vive intelligence, un incroyable sens de la repartie.

Ce gant de velours, c’est un esprit aiguisé et acéré qui l’agite, ce qui ajoute encore au charme de la très piquante Karine Le Marchand.
En plus, l’animatrice, loin de déplaire aux femmes malgré ses atouts physiques, les séduit autant que les hommes. Voilà le portrait de quelqu’un à qui personne ne peut rien refuser.

C’est en tout cas ce qui vient à l’esprit quand on la regarde présenter son émission. Ses longs cheveux bruns, son teint mat, ses yeux malicieux et sa ligne spectaculaire en font à l’évidence l’une des plus belles animatrices du PAF.

Franc-parler

Pourtant, malgré toutes ces qualités, et le soutien des 5,6 millions de téléspectateurs qui la suivent en moyenne d’un pré à l’autre, Karine l’a avoué sans plus de manière : il lui est déjà arrivé de se prendre un râteau. Comprenez par là de se faire envoyer paître alors qu’elle avait des vues sur un homme…

Honnête comme elle l’est, la jeune femme a décidé de ne pas cacher cette anecdote que beaucoup auraient préféré taire. Avec son franc-parler habituel, elle s’est confiée à Thierry Ardisson, qui l’avait invitée sur le plateau de Salut les Terriens, sur Canal +, le samedi 13 juin.

Ravi de trouver en elle une bonne « cliente », qui n’a pas la langue dans sa poche et ne refuse pas de répondre à toutes les questions, même les plus crues, l’homme en noir l’a d’abord aiguillée sur ses impressions lors de son arrivée à Paris. Karine avait en effet expliqué, au cours d’une ancienne interview, qu’en découvrant la capitale, elle avait trouvé les Parisiens « très coincés ».

« Moi je suis assez trash, je ne fais pas dans la finesse », avait-elle précisé. Quand Ardisson lui a lu ses déclarations, Karine a acquiescé, et a même ajouté : « À Nancy, on a un humour un peu allemand, et on rigole beaucoup avec le sexe… Ce qui ne veut pas dire pour cela qu’on est “open” pour une relation ! » Entendez, ce n’est pas pour autant que Karine a opté pour des mœurs débridées en matière d’amour.

Mais ces premières confidences ne suffisaient pas à Thierry Ardisson, qui avait entendu dire que la belle avait vécu une étonnante aventure, ou plutôt mésaventure, avec un homme de télévision. Ce personnage, vous le connaissez très bien, puisqu’il anime régulièrement une émission qui a beaucoup de succès sur France 5, au côté de Marina Carrère d’Encausse, Le magazine de la santé.

Oui, il s’agit bien du très charismatique Michel Cymes, 58 ans, dont le sens de l’humour n’a rien à envier à celui de Karine. Eh bien, contre toute attente, le célèbre chirurgien ORL n’a pas succombé au charme de la si belle animatrice ! Comment les choses se sont-elles passées ?

La jolie victime l’a raconté à Thierry Ardisson, avec des mimiques qui ne laissaient aucune place à l’interprétation : « Un soir, on avait vraiment picolé… et je lui fais… “Eh ben, tu voudrais pas…” Et il était tellement bourré qu’il m’a fait “Non, ça va pas être possible”… »

Le rapprochement escompté n’a donc pas eu lieu, et la jeune femme, spécialiste des prés et des champs, a donc bien pris un râteau ! Mais on pourrait penser que c’est pour des raisons disons « techniques » que Michel Cymes avait éconduit Karine, et non parce qu’il ne la trouvait pas à son goût.

Pour en être sûr, il faut repenser à ce jour de janvier, où Arthur avait invité Karine Le Marchand et le séduisant médecin sur le plateau des Enfants de la télé. Ce soir-là, les deux complices s’étaient livrés d’une façon un peu plus précise : « On se connaît depuis longtemps avec Michel, avait confié l’animatrice. Un soir, j’étais saoule, et seule, et je lui ai dit, “Tu veux pas que…” Et il m’a dit non »… Avant d’ajouter dans la foulée : « Enfin, il m’a pas dit non, il est allé se coucher. » Ce à quoi Michel Cymes a répondu : « Enfin, c’est pareil… »

Coucher

Et non, ce n’est peut-être pas tout à fait pareil. Arthur, qui a tout de suite compris l’affaire, s’est étonné de ce refus, disant que le bon docteur n’avait « aucun goût »… Et c’est à ce moment que ce dernier s’est senti obligé de préciser : « J’étais aussi bourré qu’elle et, de toute façon, il fallait aller se coucher. »

De là à comprendre que si c’était l’alcool qui avait permis à Karine de se lâcher et de faire des avances à Michel Cymes, c’était cette même ivresse qui avait empêché le médecin de réaliser le vœu de la jolie brune, il n’y a qu’un tout petit pas…

Quoi qu’il en soit, l’un et l’autre évoquent aujourd’hui volontiers cette charmante anecdote comme un lien supplémentaire dans leur histoire d’amitié. Michel est à présent fou amoureux de Nathalie, qu’il a épousée le 23 mai dernier.

Karine Le Marchand, quant à elle, est très investie dans la diffusion de son émission chérie, et vient de se déclarer « heureuse » à notre confrère Gala. Le duo a sans doute encore de belles années de connivence et de complicité devant lui, à la télé, comme dans la vie…

Laurence Paris

À découvrir