France Dimanche > Actualités > Karine Le Marchand : Les dessous de son conte de fées

Actualités

Karine Le Marchand : Les dessous de son conte de fées

Publié le 27 septembre 2013

C'est l'histoire d'un coup de foudre dans les coulisses d'une émission de télé. Il était une fois un prince et une bergère...

En ce jour de printemps 2013, alors que s’ouvre la conférence de presse présentant le nouvelle émission de M6, l’assistance n’a d’yeux que pour Karine Le Marchand. Magnifique dans sa robe de taffetas bleu marine de la même couleur que sa mini dont elle s’extirpe, l’animatrice est la vraie star de ce divertissement dans lequel des personnalités se griment en chanteurs connus et reprennent leurs standards en direct. Ce concept festif n’a pourtant pas séduit les téléspectateurs qui se sont apparemment moins amusés que les vedettes sur le plateau. Après six émissions, le jeu n’avait toujours pas trouvé son public.

Collé-serré

Cependant tout n’a pas été perdu pour tout le monde puisque la belle Karine y a, elle, rencontré son nouvel amour ! Ce coup de foudre, aucun des deux protagonistes de cette love story naissante, chacun engagé de son côté, ne s’y attendait !

Depuis six ans, l’animatrice de M6 semblait filer une parfaite idylle avec Lilian Thuram. Une histoire qui s’avérera finalement assez compliquée… Quant au «candidat » qui se prête au jeu des sosies, il est marié et père de deux enfants. Une union connue bien au-delà de nos frontières hexagonales puisque le jeune homme est le prince héritier d’une ancienne cour européenne !

Mais le cœur a ses raisons que les convenances ignorent. Caché derrière son maquillage, tantôt en Dalida, tantôt en Rod Stewart, le séduisant quadra chante avant tout pour cette grande liane à la bonne humeur contagieuse. Dans sa loge, il la fait rire en essayant ses multiples postiches. Mais surtout, il la charme. Notamment lorsque, en demi-finale, il la tient collé-serré en lui susurrant à l’oreille Pauvres diables, déguisé en Julio Iglesias. La jolie brune ne peut résister à cet appel à l’accent latino aussi sensuel qu’international : « Vous les femmes… »

Depuis, Karine a mis fin à sa relation mouvementée avec le footballeur et vit un véritable conte de fées. Une nouvelle dolce vita qu’elle tient à garder secrète malgré la médiatisation de sa rupture. Et quand le découragement l’effleure, son prince est là pour la bercer de ses douces odes à l’amour. Karine ne s’en lasse pas et reste sous le charme de… sa voix.

Pierre-Antoine Brionne

À découvrir

Sur le même thème