France Dimanche > Actualités > Karine Le Marchand : Les images censurées !

Actualités

Karine Le Marchand : Les images censurées !

Publié le 14 août 2014

 Alors que la belle animatrice de “L’amour est dans le pré” passe des  vacances  bien méritées avec sa fille, Alya, on apprend que l’émission phare de M6 n’a pas tout montré…


Elles semblaient bien loin, les violentes polémiques qui, en 2012, avaient quelque peu terni l’image du programme phare de M6… Oubliés, les scandales de la saison 7 auxquels la production de L’amour est dans le pré avait alors dû faire face, non sans une certaine précipitation, entre Dany, l’un des participants, qui avait exigé de quitter l’émission avant la fin de sa diffusion, et Justine, prétendante de Bertrand, qui, chaque semaine, déversait sa rancœur sur Twitter.

Karine Marchand extérieurLa huitième édition s’était déroulée sans anicroche, et ses candidats avaient eu un comportement irréprochable ou presque. Et peu importe si les téléspectateurs n’ont pas montré le même entrain que cette année-là à suivre les aventures amoureuses des participants. Du moment que la chaîne et la présentatrice de l’émission, Karine Le Marchand, sont heureux et fiers de les donner à voir à un public toujours largement présent, alors, il n’y a pas que le parfum de l’amour qui embaume le pré, il y a aussi la bonne odeur de la réussite…

Sauf que, depuis quelques jours, la neuvième année du show bucolique de M6 semble renouer avec un passé peu reluisant qu’on croyait pourtant révolu, et ce, alors que la belle Karine Le Marchand a choisi le sud du Portugal pour quelques jours de vacances bien mérités avec sa fille, Alya, âgée de 11 ans.

Politique

En cause, des propos que l’animatrice a récemment tenus dans TV magazine et qui ont mis le feu aux poudres entre elle et la société de production qui l’emploie, la jolie brune de 45 ans affirmant sans détour que certaines images de L’amour est dans le pré avaient été censurées !

« Aujourd’hui, faire de la télévision, c’est aussi anticiper les buzz, a-t-elle en effet expliqué. Il nous est arrivé de faire décrocher des affiches du FN, car on sait que la personne aurait été la cible de critiques. Est-ce que quelqu’un qui vote FN a moins le droit de trouver l’amour qu’un autre ? Non. Nous coupons aussi les réflexions homophobes. Nous ne sommes pas une émission de télé-réalité. »

Karine Marchand ficusIl est vrai que les divers épisodes de cette saga champêtre estivale sont enregistrés à l’avance. On peut donc tout à fait comprendre que certaines scènes soient régulièrement coupées au montage. Elles peuvent d’autant plus l’être quand ces images font apparaître le candidat sous un jour prêtant à polémique…

Mais devant les affirmations de celle qui prend chaque semaine les commandes de l’émission, la direction de FremantleMedia a entièrement démenti avoir falsifié la réalité. Concernant tout d’abord les fameuses affiches du parti de Marine Le Pen qui auraient été coupées : « Nous n’avons jamais rien retiré, mais il nous est arrivé de discuter sur place avec des agriculteurs d’appartenance à des partis politiques, et ceci dans le cadre privé. Et ça ne concerne en aucun cas le programme que nous diffusons », a expliqué à L’Express Virginie Matéo, la productrice, rappelant au passage que le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) interdit la représentation de marques ou de partis politiques à l’antenne.

Karine Marchand rougeHomophobie

Quant aux propos homophobes prononcés par certains participants, et dont la Nancéienne affirme qu’ils ont été cachés aux téléspectateurs, Mme Matéo les dément également, mais d’une façon étrangement détournée, précisant simplement qu’elle n’en a pas été témoin et rejoignant pour le coup l’opinion de son animatrice ! « Si cela devait avoir lieu, nous ne les laisserions pas, assure-t-elle, ce n’est pas le thème du programme, une fois de plus. Nous parlons d’amour, pas de politique, ni d’idéologies quelconques. »

Et la productrice de rappeler : «L’amour est dans le pré est authentique, rien n’est écrit, les échanges entre agriculteurs et prétendantes sont vrais, nous n’intervenons pas, ni dans le choix de leurs activités, ni dans ce qu’ils font ou disent. Nous sommes là pour saisir l’instant, tel qu’il se déroule réellement. »

Qui dit la vérité ? La censure de certaines images a-t-elle vraiment été décidée, comme l’affirme la présentatrice, dans le but d’éviter à certains candidats les réactions passionnées des téléspectateurs ? Pour l’instant, Karine Le Marchand n’a pas réagi au démenti de sa maison de production. Le fera-t-elle ?

Karine Marchand sliderEn tout cas, ce qu’il faut peut-être avant tout retenir de ce désaccord, c’est ce que la séduisante jeune femme a également confié à nos confrères de TV magazine au sujet de son « bébé » : «C’est une émission très douce, agréable à regarder et dont on peut discuter le lendemain. Chacun y puise ce qu’il veut : il y a des agriculteurs qui la suivent pour voir comment les autres élèvent leurs bêtes, certaines personnes regardent pour rire… C’est un vrai phénomène générationnel. »

Un phénomène qui n’a pas besoin de controverse pour plaire à ses fans…

Clara Margaux

À découvrir