France Dimanche > Actualités > Karine le marchand : Sa fille cachée !

Actualités

Karine le marchand : Sa fille cachée !

Publié le 9 septembre 2018

le-marchand-karine-20180824

On pensait tout savoir de Karine le marchand mais celle-ci conservait un secret bien gardé jusqu’à maintenant.

De telles histoires, aussi incroyables que bouleversantes, arrivent souvent dans le monde du show-biz, celui des célébrités.

Des hommes et des femmes s’aiment, en secret ou dans une semi-clandestinité.

Ils sont souvent déjà mariés, et pas censés se rapprocher…


En arrière-plan de ces idylles, se devinent des enjeux qui dépassent de très loin le cadre de l’attirance, de l’amour, liés à l’argent, la tradition, la respectabilité.

Mais parfois, fruit de ces relations, des enfants viennent au monde.

On ne les met pas dans la lumière, on les cache, on les tait.

Ils ne doivent à aucun prix sortir de cette ombre à laquelle ils sont voués, car leur existence pourrait être source de trop de problèmes.

Isolement forcé

On se souvient bien sûr de la manière dont Claude François avait caché l’existence de son deuxième fils, Marc, fruit de sa relation avec Isabelle Forêt.

Six années durant, ce petit bonhomme blond comme les blés a vécu dans les pas de son frère aîné, comme si les deux enfants étaient la même personne.

Il fallait qu’ils se ressemblent, aient les mêmes vêtements, la même coiffure…

Mais la plupart du temps, le benjamin ne devait pas se montrer.

Même durant les fêtes, chez son père, où il devait rester dans sa chambre. 

La raison de cet isolement forcé est aujourd’hui connue : « Le chanteur avait peur, selon sa propre expression, de passer pour un pépère. Il avait l’impression que si les fans, si son public essentiellement féminin avait su qu’il avait deux enfants, il aurait eu une image d’homme rangé, et que cela risquait de nuire à sa carrière », avait expliqué l’un de ses biographes, François Diwo, dans le documentaire Claude François, les derniers secrets, diffusé en février dernier sur W9. 

Nombreux sont ceux qui ont pris la décision de cacher leur progéniture.

Qu’on se souvienne aussi du président François Mitterrand, qui a longtemps tu l’existence de Mazarine.

Mais de la belle Karine Le Marchand, si à l’aise en apparence avec ses amours et ses désillusions, qui semble tout assumer, y compris son goût pour les expressions graveleuses, on ne pouvait imaginer qu’elle ait pu porter un si lourd secret.

On croyait en effet tout savoir de cette femme peu avare de confidences, qui poste régulièrement des photos et des petits mots sur les réseaux sociaux, toujours animée par l’envie de partager son existence avec ceux qui l’aiment.

On a ainsi pu la voir avec son ex, le footballeur Lilian Thuram, avec son meilleur ami Stéphane Plaza, avec qui elle passait récemment de merveilleuses vacances dans une villa de rêve.

Mais aujourd’hui, après des années de silence sur sa fille cachée, l’animatrice semble être prête à tout dévoiler.

D’ailleurs, expliquant au Parisien la façon dont elle mène ses interviews, aussi bien avec les agriculteurs qu’avec les personnages politiques dans Une ambition intime (M6), elle a déclaré : « Cela serait malhonnête de demander qu’on me livre des choses très intimes et que, de mon côté, je fasse comme s’il ne m’arrivait jamais rien et que je faisais caca des roses. Je ne suis pas au-dessus des candidats. Leur quête d’amour, vivre avec une famille recomposée… je partage ces expériences. Pourquoi le cacher ? »

Mais ce n’est pas de la fille d’un éventuel nouveau compagnon dont nous voulons parler.

Mais bien de celle de Karine, Alya, que sa mère cache depuis sa naissance, et qui n’apprécie pas du tout cette situation !

Une seule fois, quand elle était petite, la reine du speed dating rural a daigné la montrer en photo, lors de la fête des Mères !

Malheureuse

Mais depuis, Karine refuse catégoriquement d’exposer son enfant.

Résultat, Alya n’est pas contente.

L’adolescente aimerait sans doute que sa mère déclare à tous qu’elle est fière d’avoir une aussi merveilleuse enfant !

« Elle est malheureuse et me dit : “Je suis comme le fils caché de Claude François, tu me caches !” », a raconté l’animatrice de L’amour est dans le pré à notre confrère Le Parisien.

La volonté de Karine de tenir sa fille à l’écart du bruit et de la fureur est claire : « Je refuse de l’exposer davantage car elle n’a que 16 ans », a-t-elle expliqué.

C’est pour le bien de sa fille que cette mère aimante a décidé de priver Alya de réseaux sociaux.

Et qui ne la comprendrait pas ?

Très loin des préoccupations qui autrefois motivaient Claude François, ce qui pousse aujourd’hui Karine à écarter sa fille d’une trop grande visibilité n’a pas d’autre nom que l’amour.

Laurence PARIS

À découvrir