France Dimanche > Actualités > Karine Le Marchand : Son histoire d’amour vire au cauchemar !

Actualités

Karine Le Marchand : Son histoire d’amour vire au cauchemar !

Publié le 20 septembre 2013

La famille recomposée qu’elle a construite avec  Lilian Thuram  pendant sept ans vient de voler en éclats. Sur fond de plainte pour violence et de déclarations contradictoires.

Elle a fait machine arrière, arrière toute même ! À la stupeur de tous, Karine Le Marchand a en effet décidé de retirer la plainte qu’elle avait déposée à l’encontre de son compagnon, Lilian Thuram, pour violence conjugale, au début du mois de septembre, comme l’a expliqué, par un communiqué, son avocate.

Mais que s’est-il donc passé pour que la belle brune change ainsi d’avis ? Qu’est-ce qui l’a poussée, le 4 septembre dernier, à se rendre au commissariat du XVIe arrondissement de Paris et à raconter sa douloureuse histoire au capitaine qui a reçu sa plainte, alors qu’aujourd’hui, elle revient sur sa déclaration ? Et que doit-on comprendre lorsque Me Caroline Mécary, qui la défend, écrit, dans son communiqué, que Lilian Thuram et la jeune femme « déplorent que des éléments sans gravité ayant trait à leur vie privée aient pu être étalés sur la place publique » ? Va-t-on si facilement que ça, dans un commissariat pour parler de ses déboires personnels lorsque l’on est une personne publique, comme l’est Karine, si c’est pour y raconter des « éléments sans gravité » ?

Malaise

Il faut bien avouer que cette affaire est compliquée. Peut-être faut-il la reprendre à son début pour mieux la comprendre.

Le mardi 10 septembre au soir, l’animatrice de L’amour est dans le pré est l’invitée d’Enora Malagré, dans son émission sur Virgin Radio. Personne ne le sait encore, mais Enora le révélera le lendemain, lors de sa participation à l’émission Touche pas à mon poste !, sur D8, Karine a décidé d’annoncer sa séparation «avant que d’autres ne le fassent ». Auparavant, les deux femmes avaient discuté hors antenne du couple que la jeune femme forme depuis sept ans avec l’ex-champion de foot. Et la jolie brune, désireuse d’ouvrir son cœur, souhaitait faire savoir où elle en était, comme l’a expliqué Enora : « Je lui ai dit effectivement en amont que je risquais de lui en parler et elle m’a dit : “Je risque de t’annoncer quelque chose.” Et elle l’a fait avec beaucoup d’émotion. »

L’émotion était en effet au rendez-vous ce 10 septembre. Alors que son hôtesse évoque son couple, Karine se tait soudain étrangement. « Ah… Je sens un malaise… Qu’est-ce que… Ça va pas ? J’ai touché un point sensible ? », demande Enora. « On va dire que… », répond Karine. « On va dire quoi ? Que c’est fini avec Lilian ? » relance Enora. « On va dire… On va dire que je ne veux plus parler de cette histoire », enchaîne Karine. « D’accord, alors c’est la fin de l’histoire », conclut Enora. Et Karine, au lieu de nier la rupture, ajoute seulement : « On va dire qu’il n’y a plus rien à dire… »

Bien sûr, cette confession a fait l’effet d’une bombe, pour les proches du couple, mais aussi pour tous leurs admirateurs. Avec ces quelques mots, c’est une des plus belles histoires d’amour du PAF qui s’achevait et, visiblement, dans une atmosphère des plus compliquées. Et en effet, si l’animatrice avait décidé de révéler publiquement sa rupture, c’est sans doute que quelque chose de grave devait être arrivé. Aujourd’hui, comme nous vous le disions au début de notre article, Karine serait revenue sur sa décision de porter plainte contre son compagnon.

Mais ce 4 septembre, au commissariat, elle donnait pourtant des détails sur les événements qui l’avaient motivée à venir se confier, de la façon la plus officielle qui soit : sa plainte mentionne en effet que son compagnon l’aurait « attrapée par la pointe des cheveux », et l’aurait « poussée contre le réfrigérateur trois fois ». Il semblerait, de plus, que ce n’était pas la première fois qu’une telle scène se produisait… Tous ceux qui connaissent Lilian Thuram, de près comme de loin, sont évidemment, eux aussi, sous le choc. Sa réputation est celle d’un homme loyal, qui défend des valeurs importantes pour la société.

Il n’est pas seulement celui qui, en 1998, permettait à la France de remporter la Coupe du monde de football, marquant deux buts essentiels contre la Croatie lors de la demi-finale. Non, Lilian Thuram a opéré une reconversion qui l’a fait se rapprocher de ses idéaux. Il est aujourd’hui un véritable humaniste, qui lutte contre le racisme sous toutes ses formes. L’ancien champion est d’ailleurs à la tête d’une fondation qui porte son nom et combat ce fléau, par le biais de l’éducation. N’oublions pas non plus qu’il avait été surnommé « l’intello des Bleus », ce qui peut laisser entendre que ses armes ne sont pas les coups, mais les mots.

Si, pour l’instant, il n’a pas commenté les événements, sa situation paraît très délicate. En effet, même si son ex-compagne retire sa plainte, il peut quand même être poursuivi par le Parquet !

Absence

De plus, il était prévu, comme l’emploi du temps de la garde des Sceaux le précisait, que Christiane Taubira assisterait, mardi 17 septembre dernier, à 18 heures, à la « remise des insignes d’officier de la Légion d’honneur à M. Lilian Thuram », à l’Élysée. Une présence qui semblait aller de soi, puisque, le 25 mars 2012, c’est côte à côte qu’ils inauguraient le Mémorial de l’abolition de l’esclavage, à Nantes. Or, mardi matin, le rendez-vous avait disparu de l’agenda officiel de la ministre et avait été remplacé, à 17 heures, par une « discussion du projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière », à l’Assemblée nationale…

Si son cabinet a précisé que ce changement d’agenda n’avait aucun rapport avec l’affaire, l’absence de la garde des Sceaux a quand même été très remarquée…

Propos recueilli par Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème