France Dimanche > Actualités > Kate : C'est une fille !

Actualités

Kate : C'est une fille !

Publié le 13 avril 2015

La joie de l’annonce de la naissance du deuxième enfant de Kate, a malheureusement été ternie par une fin de grossesse digne d’un cauchemar�.

Fille ou garçon ? Depuis plusieurs mois, la famille royale gardait le secret sur le sexe du second Royal Baby. Mais un employé de Buckingham Palace vient de vendre la mèche : c’est une petite poupée que les tourtereaux vont accueillir dans quelques jours.

« Kate et William ont découvert qu’ils attendaient une petite fille lors de l’échographie de la 21e semaine », a-t-il révélé au magazine OK ! Et les parieurs anglais lui ont déjà donné un prénom : Alice.

Une découverte qui a sans nul doute comblé de joie la duchesse de Cambridge, déjà maman d’un petit garçon, qui devait rêver d’avoir une petite fille. Mais si ce vœu a été comblé, la fin de sa grossesse ressemble à un cauchemar pour la bien-aimée de William.

Accusée par la presse, fin 2014, de ne pas se mettre assez au service de la Couronne et des Britanniques, la duchesse, bien qu’enceinte de huit mois, a tenu en effet à montrer qu’elle était toujours là, sur le terrain, et qu’elle partageait les soucis de tous ses compatriotes en cette période difficile.

Bouchées doubles

Ainsi, au lieu de se reposer avant l’arrivée de sa petite chérie qui, selon le Daily Mail, devrait pointer le bout de son nez le 25 avril prochain, Kate a mis les bouchées doubles, multipliant les engagements officiels au cours de ce mois de mars, tout en s’occupant de George qui, bien qu’adorable, est turbulent.

« C’est simple, on ne voit qu’elle sur la scène médiatique. Elle en fait beaucoup trop », s’inquiètent les journaux outre-Manche. Le mot n’est pas trop fort ! Après cinq apparitions en janvier et en février, Kate a cumulé pas moins de neuf rendez-vous publics en quatre semaines.

Un véritable parcours du combattant pour une jeune femme enceinte, et qui a de plus souffert de terribles nausées en début de grossesse.

Premier rendez-vous : le 2 mars, la future maman fait un passage remarqué à la fête donnée pour le 105e anniversaire de l’hôtel Goring, le palace londonien où elle avait résidé la veille de son mariage en 2011. Sur les photos, on peut déjà remarquer que la duchesse, adorable dans une robe à fleurs signée Erdem, a les traits tirés en quittant l’établissement.

Une semaine plus tard, le 9 mars, Kate, comme toujours tirée à quatre épingles dans un élégant manteau rose signé Alexander McQueen, assiste à l’office œcuménique célébrant le jour du Commonwealth à l’abbaye de Westminster à Londres.

À peine a-t-elle repris son souffle qu’elle se rend, le 11 mars, à Margate, dans le Kent, visiter le musée Turner Contemporary et y admirer un tableau de Van Dyck. Le lendemain, elle est cette fois à Ealing, à l’ouest de Londres, afin de rencontrer les stars de Donwton Abbey, sa série préférée.

Courage

Le vendredi 13 mars, Kate se joint une nouvelle fois à la famille royale pour une cérémonie à la cathédrale Saint-Paul de Londres, rendant hommage aux soldats britanniques morts en Afghanistan. Sur les photos immortalisant l’événement, la duchesse semble très émue, et surtout morte de fatigue !

Mais une future reine d’Angleterre ne doit pas s’écouter ! Impossible de faire l’impasse sur la Saint-Patrick, même si son bébé lui donne des coups et qu’elle a sans doute déjà des contractions ! Le 17 mars, n’écoutant que son courage, Kate accompagne donc de nouveau son cher et tendre pour la traditionnelle distribution de trèfles aux Irish Guards.

Mais le lendemain, l’épuisement finit par avoir raison d’elle. Les clichés pris à son entrée à l’hôpital montrent la jeune femme vraiment à bout de forces. La duchesse, qui s’appuie sur la porte de sa voiture tant elle semble avoir mal au dos, soutient son ventre comme s’il était trop lourd pour elle.

Plus grave : elle a le visage bouffi. Un symptôme qui touche beaucoup de futures mamans et qui est, la plupart du temps, simplement dû à une rétention d’eau. Mais cela peut-être aussi le signe d’un phénomène bien plus grave, la pré-éclampsie, une maladie très dangereuse pouvant entraîner de graves complications.

Heureusement, Kate n’était pas ce jour-là admise à l’hôpital pour un problème de santé. Oubliant sa propre fatigue, elle visitait en effet le foyer Brookhill Children’s Centre, situé dans la banlieue est de Londres. Un organisme qui prend en charge les parents d’enfants en grande difficulté, une cause qui lui tient particulièrement à cœur.

Mais la future maman n’était toujours pas au bout de ses peines ! Le 26 mars, elle assistait en effet aux obsèques de Richard Meade, un célèbre cavalier britannique, vainqueur des Jeux Olympiques de Mexico en 1968. Et le 27 mars, elle enchaînait même trois visites officielles dans la capitale anglaise, dont l’une à un centre d’insertion pour jeunes.

Son parcours du combattant est heureusement terminé. Espérons que Kate va pouvoir enfin prendre un congé maternité bien mérité, et mettre au monde une adorable petite princesse pour le plus grand bonheur de William et George !

Catherine Venot

À découvrir