France Dimanche > Actualités > Kate et William : Leur pacte secret !

Actualités

Kate et William : Leur pacte secret !

Publié le 9 septembre 2015

  Dès avant le mariage de Kate et William, le duc de Cambridge a fait à son futur beau-père une promesse solennelle, destinée à  protéger  la vie de sa future épouse et de leurs enfants.Dès avant le mariage de Kate et William, le duc de Cambridge a fait à son futur beau-père une promesse solennelle, destinée à  protéger  la vie de sa future épouse et de leurs enfants.

Quand un prince rencontre la femme de ses rêves et qu’il décide d’en faire son épouse, l’événement intéresse tant de gens, du simple curieux aux diplomates des grandes chancelleries, que, rapidement, on finit par ne plus rien ignorer de ce couple, et notamment de la fiancée choisie, dont toute la vie est passée au peigne fin et le caractère étudié dans ses moindres détails.

Quand le mariage est décidé, des spécialistes en examinent les clauses à la loupe, les apprenant presque par cœur jusqu’à les connaître mieux que les époux eux-mêmes !

Et c’est au moment où tout le monde pense vraiment tout savoir qu’un mystère jusqu’alors préservé se dévoile, qu’un document inédit émerge au grand jour. C’est ce qui vient de se produire pour Kate et William : le quotidien britannique Daily Mail a révélé que, dès 2011, un pacte avait été signé, sous le sceau du secret le plus absolu, sans lequel le mariage n’aurait pas été possible.

Un engagement conclu avec l’accord tacite de la reine Elizabeth II elle-même, qui mettait en jeu la sécurité de Kate Middleton… et peut-être même sa vie !

Si le voile a été levé sur ce mystère, c’est en grande partie parce que, ainsi que nous vous le racontions il y a deux semaines, le duc et la duchesse de Cambridge ont décidé de mettre un coup d’arrêt à une sorte de cancer qui menaçait de les dévorer, eux et leurs enfants.

Le 14 août, comme si c’était leur ultime recours, ils ont fait publier un communiqué destiné à la presse de leur pays et aux principaux médias du monde entier, pour tenter d’endiguer le fléau avant qu’il ne soit trop tard.

En lisant la longue lettre de Jason Knauf, officiellement chargé de la communication du couple princier, on sentait combien Kate et William étaient inquiets pour la vie de leurs deux petits, Charlotte, née le 2 mai dernier, et George, qui a tout juste 2 ans.

« Le prince George est actuellement la cible numéro un des paparazzis, écrit Jason Knauf dans ce document. Les incidents deviennent de plus en plus fréquents et les tactiques de plus en plus inquiétantes. Une ligne a été franchie, et toute nouvelle escalade constituerait un véritable risque sécuritaire. »

Pour bien se faire comprendre, le chargé de la communication a relaté un incident qui remontait à la semaine précédente et qui, hélas, ne constituait nullement un fait isolé. Il a raconté qu’un photographe avait loué une voiture et l’avait garée dans un endroit discret, à côté d’une aire de jeux où le petit prince était susceptible de se rendre.

À l’abri dans son véhicule aux vitres teintées, le paparazzi observait tous les faits et gestes se déroulant dans le jardin. Il avait stocké de la nourriture, et comptait donc rester là, en planque, le temps nécessaire pour tenter de photographier George. Heureusement, la police l’a démasqué.

On nous objectera que, après tout, ce n’était jamais qu’un photographe. C’est exact. Mais multipliez ce photographe-là par dix, par cent… et tentez d’imaginer ce que peut être la vie de ces enfants, constamment épiés. Et comment voulez-vous être certain, quand vous repérez une voiture suspecte, qu’il ne s’agit « que » d’un photographe et pas d’une équipe de kidnappeurs voire de terroristes ?

Bien sûr, George et Charlotte sont, eux, encore trop jeunes pour se rendre compte des dangers que la célébrité de leurs parents Kate et William peut leur faire courir. Eux, oui, mais pas Kate.

Dès avant son mariage avec William, elle était certaine de deux choses. La première, c’est qu’elle était assez amoureuse du prince pour de devenir sa femme ; la seconde était qu’elle ne voulait à aucun prix vivre comme un animal sans cesse traqué, obligé d’accomplir mille prouesses chaque fois qu’elle souhaiterait arracher à ses poursuivants un moment de paix. Des prouesses difficiles à réaliser, et pouvant, en outre, déboucher sur une issue fatale.

En effet, comment la jeune femme, qui s’apprêtait à entrer dans la famille royale, aurait-elle pu ne pas avoir sans cesse à l’esprit le sort funeste de la mère de son futur mari, Diana ? Personne n’a oublié, et surtout pas Kate, que le 31 août 1997, la princesse de Galles trouvait la mort dans un accident de voiture, sous le pont de l’Alma, à Paris.

La cause de ce drame, selon de nombreuses hypothèses, serait liée à la présence de paparazzis lancés aux trousses de Diana et de Dodi Al-Fayed. Même si les neuf photographes ainsi que le motard mis en examen pour « homicides et blessures involontaires » et « non-assistance à personnes en danger » bénéficieront finalement d’un non-lieu, ce drame a donné une très mauvaise image de la presse.

Incartades

C’est pourquoi Kate a voulu se protéger, avant même de dire oui à l’héritier de la couronne d’Angleterre. Et, par amour, pour elle, William aurait donc, dès 2011, conclu un pacte secret, en plein accord avec la reine et sa future belle-famille.

Selon le Daily Mail, il se serait engagé auprès de son beau-père à tout mettre en œuvre pour que la vie et l’intimité de sa fille soient protégées en toutes circonstances. En d’autres termes, il lui promettait que les moyens de détection des paparazzis seraient renforcés, par rapport à ce qu’ils étaient du temps de Diana.

Ce n’est pas tout. Le pacte scellé entre les deux hommes prévoyait aussi qu’une plus grande liberté serait laissée à Kate, même quand elle serait devenue duchesse de Cambridge, et que le protocole serait assoupli. C’est sans doute en vertu de cet accord que le couple Kate et William a pu passer le dernier réveillon de Noël chez les Middleton plutôt qu’au sein de la famille royale, comme l’aurait exigé la tradition.

C’est aussi pour cela que Kate s’autorise quelques incartades vestimentaires et protocolaires qui font parfois grincer les dents de la souveraine. Laquelle commence peut-être à regretter d’avoir laissé son petit-fils signer ce maudit pacte !

->Voir aussi - Kate et William : leur après-midi avec Angelina Jolie et Brad Pitt

Jean-Louis Vinteuil

À découvrir