France Dimanche > Actualités > Kate Middleton : Face à un cancer du cerveau !

Actualités

Kate Middleton : Face à un cancer du cerveau !

Publié le 4 mars 2019

Kate Middleton se ronge les sangs pour son frère, atteint d’une grave maladie…

Sourire perpétuellement accroché à des lèvres rehaussées d’un rouge discret, tenue impeccable en toute occasion, la duchesse de Cambridge ne semble jamais subir les assauts de la vie… Une vie qui, pourtant, ces dernières années, ne l’a pas épargnée. Cette maman de trois enfants en bas âge, mariée depuis le 29 avril 2011 au prince William, lui-même au 2e rang dans l’ordre de succession à la couronne, assume son rôle de représentation à la perfection, respectant le protocole à la lettre, sans jamais se plaindre ni rechigner.

Admirable jeune femme, courageuse et solide, qui garde la tête haute, refusant de se laisser aller à la tristesse et au désespoir, même lorsqu’elle est confrontée à un mal terrible… Un mal qui a récemment plongé la famille Middleton dans la peur et l’incompréhension. Cette maladie, qui terrasse ses victimes au hasard, des moins favorisés aux plus fortunés, il faut bien avouer qu’on en guérit difficilement. Et lorsqu’on y parvient enfin, c’est au prix d’une longue descente aux enfers nous laissant l’âme fissurée, l’esprit et le corps épuisés, comme écrasés sous le poids du malheur.


Bien que cette lourde affection, jamais encore évoquée publiquement par la jolie brune de 37 ans, ne la touche pas personnellement, cela ne l’a pas empêchée d’avoir le cœur brisé devant sa douloureuse impuissance à alléger les symptômes de celui qui en était atteint.

Son petit frère, James Middleton, âgé de 31 ans, vient en effet, dans une chronique parue le 11 janvier dans le journal anglais The Daily Mail, d’évoquer son long combat contre sa maladie. Cette bataille de deux interminables années, celui qui effectue entre autres des missions de régulation de la faune dans le domaine écossais appartenant aux Matthews, la belle-famille de sa sœur Pippa, a fini par la gagner. « Je me sens un devoir de témoigner afin d’aider ceux qui en souffrent également, a confié le jeune James. Leur dire qu’aujourd’hui, je connais mes forces et mes faiblesses et que je suis plus fort qu’avant. »

Cette maladie insidieuse qui l’a terrassé en pleine jeunesse, le frère de Kate la décrit longuement, sans rien en cacher. Heureux de partager avec les lecteurs du quotidien britannique ce qu’il a vécu, il qualifie, selon nos confrères de Point de vue, de « cancer du cerveau » ce qui n’est autre qu’une épouvantable dépression nerveuse…

Face au mal-être de James, la mère de George, Charlotte et Louis n’a évidemment pas flanché. Avec sa sœur, Pippa, la jeune femme a écouté, aidé, soutenu le petit dernier du clan, même si celui-ci n’a jamais vraiment apprécié la destinée de sa grande sœur. « Être le frère de la duchesse de Cambridge ? C’est frustrant ! » s’est-il un jour exclamé lors d’une interview télévisée. 

Le jeune homme, qui souffre de dyslexie, avait abandonné très tôt ses études à la faculté d’Édimbourg pour se lancer dans la pâtisserie, en créant notamment The Cake Kit Company, spécialisé dans la vente de gâteaux en kit, et Nice Cakes, qui surfait alors sur la tendance des pâtisseries personnalisées. Des sociétés qui ont connu la gloire, mais hélas aussi la faillite…

Par chance, aujourd’hui à la tête de Boomf, une entreprise qui, entre autres confiseries personnalisables, imprime des photos Instagram sur des guimauves – une initiative qui lui vaut d’ailleurs les railleries de nombreux sujets de Sa Très Gracieuse Majesté ! –, James semble enfin sorti du gouffre dans lequel il se débattait.

Grâce à ses sœurs bien sûr, mais aussi à l’aide d’un psychiatre londonien qui a décelé chez lui un trouble de l’attention, et, surtout grâce à l’amour de ses chiens, une meute de labradors, golden retrievers, et autres cockers anglais, dont la fidèle Ella avec laquelle il est devenu bénévole pour l’association Pets As Therapy (Les animaux qui soignent).

Et preuve que l’enfant terrible de la belle-famille du prince William est bien guéri, une ravissante jeune femme est entrée dans sa vie ! Cette jolie Française de 28 ans, répondant au prénom rafraîchissant d’Alizée, installée à Londres depuis six ans, travaille comme analyste financière à la City. 

Les deux tourtereaux se seraient rencontrés dans un bar il y a six mois, et, depuis, ils filent le parfait amour. Melle Thévenet et son chevalier servant ont d’ailleurs passé les dernières fêtes de Noël ensemble sous le soleil de l’île paradisiaque de Saint-Barthélemy et ne se sont pas quittés depuis… 

Après l’enfer que James a vécu, il méritait bien un petit bout de paradis et un vent de douceur, non ?

Clara MARGAUX

À découvrir