France Dimanche > Actualités > Kendji de The Voice : “Dommage que la fête soit gâchée !”

Actualités

Kendji de The Voice : “Dommage que la fête soit gâchée !”

Publié le 20 mai 2014

Aux auditions à l’aveugle, seul Mika s’était retourné, séduit par la voix de ce jeune homme de 17 ans qui vient de � remporter � la 3e saison de l’émission.

Kendji The Voice LogoIl est beau, jeune, et il chante bien. Le gagnant de la saison 3 de The Voice a tous les atouts pour cartonner dans les bacs ! Membre de la communauté des gens du voyage, Kendji n’avait jamais pris un cours de chant, ni participé à un concours, ni donné un concert avant son plébiscite sur TF1. La plus belle voix de France a pris le temps de répondre à nos questions. Sa victoire, son album, la fête organisée en son honneur et qui a mal tourné, son grand-père disparu, les filles… Il nous dit tout !

France Dimanche (F.D.) : Comment vivez-vous votre succès ?

Kendji : Je ne pensais pas pouvoir gagner. Je savais que j’avais un nombre de fans assez important, mais de là à songer que j’allais réellement l’emporter…

F.D. : Comment expliquez-vous votre popularité ?

Kendji : Je pense que j’ai réussi à faire de belles prestations et à toucher le public avec ma musique.

F.D. : Quel est votre meilleur souvenir de l’aventure The Voice ?

Kendji : La finale. C’était très intense ! Mes duos avec Mika, Kylie Minogue et Jean-Louis Aubert, je ne pourrai jamais les oublier. J’ai adoré cette aventure et travailler avec Mika. On continue à parler musique tous les deux, il reste mon coach !

Kendji 2 The VoiceF.D. : Vous dites n’avoir jamais pris de cours de chant…

Kendji : Oui, c’est vrai, je suis un autodidacte. J’ai appris seul à l’âge de 7 ou 8 ans en écoutant mes oncles, mon père et mon grand-père jouer de la guitare au coin du feu pendant les fêtes.

F.D. : Votre grand-père était votre modèle ?

Kendji : Oui, c’est grâce à lui qu’on a ce talent. Je dis « on », car j’ai des cousins qui chantent et jouent de la guitare grâce à lui. Il est décédé l’été dernier, et ç’a été une grande peine. Gagner The Voice est un honneur pour moi et pour lui… Je lui dédie cette victoire !

F.D. : Comment votre famille vit-elle ce qui vous arrive ?

Kendji : Ils sont super fiers et très heureux. Je sais que je leur manque, mais quand je les ai au téléphone, ils font en sorte de ne pas me le montrer. Mon père m’a dit : « Je préfère te savoir là où tu es que de te voir en train de travailler avec moi ! »

F.D. : Quels sont vos projets maintenant ?

Kendji : Déjà, il va y avoir la tournée, ça va être magique. Je vais aussi me mettre à travailler à fond sur mon album, qui rappellera mes racines gitanes, je vais inventer la « gypsy pop » !

F.D. : Vous allez toucher une avance de 150 000 euros. Que comptez-vous en faire ?

Kendji : Je ne suis pas au courant… Pour moi, le plus important, c’est l’album !

F.D. : La fête organisée pour vous à Saint-Astier a mal tourné, qu’avez-vous ressenti ?

Kendji : Apparemment, des gens pas normaux sont venus mettre la pagaille et gâcher la fête. Je ne sais pas qui ils sont, et je m’en moque un peu, c’est vrai, mais j’en suis désolé. Ces personnes auraient pu rester apprécier ce qui était en train de se passer à la finale plutôt que de chercher à se battre et « foutre le b… » !

Kendji 3 The VoiceF.D. : Vous sentez-
vous porte-parole de la communauté des gens du voyage ?

Kendji : Oui, ma victoire, je la vois comme un honneur pour les Gitans. Je suis très fier d’avoir gagné ce trophée. Ça va contribuer à casser un peu les préjugés.

F.D. : Allez-vous continuer à mener une vie de nomade ?

Kendji : Si c’est possible, j’aimerais avoir un appart, mais aussi garder une vie de nomade car je l’adore… Je n’ai jamais passé un été sans voyager. Pour que je m’installe quelque part, il faudrait vraiment que j’éprouve un coup de cœur !

F.D. : Ça vous agace quand on vous présente comme le beau gosse de The Voice ?

Kendji : Oh, non, ça me plaît ! Mais ce qui serait parfait, c’est que les gens jugent d’abord mon talent avant mon physique…

F.D. : Avez-vous une petite amie ?

Kendji : Non, pas pour le moment ! Je suis un cœur à prendre ! (Rires.)

F.D. : Vous allez faire des heureuses…

Kendji : Je l’espère ! Je reçois énormément de messages sur Facebook, des lettres d’amour… Mais malheureusement je ne peux pas répondre à tout le monde, c’est absolument impossible !

Vanessa Attali

À découvrir

Sur le même thème