France Dimanche > Actualités > Kendji Girac : « Mon salaire ? C’est sûr, c’est indécent ! »

Actualités

Kendji Girac : « Mon salaire ? C’est sûr, c’est indécent ! »

Publié le 21 mars 2016

Avec un succès fulgurant en moins de deux ans, le chanteur Kendji Girac gagne beaucoup d’argent à seulement 19 ans. Des sommes déjà énormes pour lui, et qu’il préfère garder secrètes.

Avec plus d’un million d’albums vendus, Kendji Girac affole les compteurs. Autant dans les bacs qu’en terme d’argent. Un succès précoce à l'âge de 19 ans, qui pourrait faire tourner les têtes de plus d’un. Mais le jeune artiste a les pieds sur terre et préfère rester très discret sur ce sujet.

Voir aussi --> Et voici vos champions : Louane, Kendji et Michel Cymes !

Dans une interview accordée au magazine Sept à Huit sur TF1, l’interprète de "Color Gitano" se montre très pudique lorsqu’il s’agit d'évoquer ses gains financiers. Il préfère ne pas en parler avec sa famille et ses proches, considérant les sommes très élevées. « Je ne parle pas de chiffres avec mes parents. Ni avec ma famille ni avec rien. C’est sûr que c’est indécent ce que je gagne actuellement. C’est pour ça, ça peut leur faire quelque chose de pas bien… C’est pour ça que je n’en parle pas » indique avec retenue le chanteur.

Devant une telle notoriété, acquise grâce à sa victoire lors de la saison 3 de The Voice, Kendji Girac gagne désormais beaucoup d’argent. Le jeune artiste en connaît la valeur, il ne veut pas perdre le sens des réalités. « Je pense aux gens qui se lèvent tous les matins qui gagnent 1200, 1300 euros par mois. Donc je ne veux pas faire voir que moi, j’ai bien réussi. Ca peut leur donner un petit obstacle ou ça peut les faire réfléchir en se disant. "Moi je travaille tous les jours pour gagner telle somme et lui il est comme ça." Je ne veux pas que les gens pensent ça. Je me sentirais très très mal. C’est pour ça que je ne parle pas de chiffres avec ma famille, avec personne. »

Voir aussi --> Kendji Girac : Jamais sans sa mère !

Un succès qui ne semble pas, en tout cas, changer les habitudes de l'artiste et de sa famille. Le musicien avoue vivre toujours dans une caravane et annonce que son père pratique encore la profession d'élagueur: "J'habite toujours dans ma caravane. Même encore ce matin, je me suis levé dans ma caravane et je suis venu jusqu'ici pour faire les répétitions de ma tournée. [...] Mon père est toujours élagueur, il ne veut pas que je l'aide. J'ai un peu peur. Tous les matins je me dis : J'espère que Dieu va encore garder mon père aujourd'hui, qu'il ne se fasse pas mal. Mais il aime ça, je ne peux rien y faire."

Avec ce discours, Kendji Girac montre déjà beaucoup de maturité pour son âge.

L'interview intégrale de Kendji Girac diffusée dans le magazine Sept à Huit du dimanche 20 mars :

Cyril Coantiec

À découvrir

Sur le même thème