France Dimanche > Actualités > Koh-Lanta : Plus dur, plus fort, plus cruel !

Actualités

Koh-Lanta : Plus dur, plus fort, plus cruel !

Publié le 5 novembre 2012

Dans les trois îles de sable fin de l’archipel de Seribuat, en Malaisie, les vingt participants de Koh-Lanta ont côtoyé l'enfer et quarante jours de pluies diluviennes…

C’est reparti ! Après l’édition spéciale La revanche des héros diffusée au printemps dernier, le jeu revient sur TF1 le vendredi 2 novembre, pour une douzième saison. Pour l’une de ses émissions emblématiques, la Une a choisi de retourner en Asie pour la quatrième fois d’affilée. Direction trois îles de l’archipel de Seribuat, en Malaisie, où sable fin, noix de coco… et souffrances attendent nos candidats ! Quatorze épisodes sont prévus, soit trois mois de jeu. Pour renouveler le programme, Denis Brogniart et ses équipes nous ont, comme à chaque fois, concocté des nouveautés.

Portrait de Denis Brogniart

Les règles du collier d’immunité et du vote noir sont reconduites, et d’autres font leur apparition. Quatre concurrents seront ainsi exclus dès le premier épisode et gagneront l’île des Bannis, petit bout de terre perdu en pleine mer. Une fois sur place, ces parias feront l’impossible pour rejoindre l’une des deux autres équipes, les Sungaï et les Mawar.

Autre innovation, au bout de quelques semaines, le rythme des éliminations passera d’une à deux par conseil. Les épreuves sont un pot-pourri de classiques et d’inédits : «Marcher sur l’eau», «Les élastiques», «Les pirates», «Les toits», «Les étoiles», «À bout de souffle», «La dernière place», «La planche suspendue»… Qu’il est long le chemin jusqu’aux poteaux finaux !

Côté candidats, 20 personnes ont été sélectionnées, de la benjamine, Camille (18 ans) au « papy », Bernard (60 ans), et la parité a été respectée, avec 10 hommes et 10 femmes. Parmi elles, Marylou, âgée de 22 ans, qui se détache déjà : ancienne membre de l’équipe de France de taekwondo, elle est hôtesse de l’air et possède un tempérament volcanique et une allure très sexy…

Chez les hommes, Brice et Anthony (jeunes gens aux allures de mannequin) devraient beaucoup nous divertir. En revanche, Philippe, 41 ans, n’est pas là pour rigoler. Employé d’usine, il se prépare depuis dix ans pour l’aventure. « Je ne vais pas là-bas pour passer des vacances, prévient-il. Des vacances, je n’en prends jamais. »

Péripéties

ça tombe bien, les conditions climatiques épouvantables de cette édition n’ont rien de paradisiaque ! Dès les premières heures, après avoir été largués en mer depuis un hélicoptère, les concurrents ont essuyé un terrible orage, les empêchant de dormir une grande partie de la nuit. « Le tournage a été extrême. Le pire que nous ayons connu, avec des pluies diluviennes pendant quarante jours », confie la production. Le médecin a même été sollicité dès le début de l’aventure, une participante s’étant blessée à la tête et une autre, après une chute, se plaignant d’un mal de dos. Pour autant, aucun abandon n’est à déplorer.

Autre difficulté pour les aventuriers : comprendre les règles ! L’épreuve des « Cages cocos », par exemple, a été interrompue car certains n’en avaient pas saisi la logique. Concepteur du jeu, Yann Le Gac (le père Fouras de Fort Boyard !) a dû intervenir pour l’expliquer. L’équipe de Koh-Lanta a connu aussi quelques péripéties avec ses hôtes malaisiens. Engagés pour tester les épreuves, des autochtones ont connu l’enfer des fameuses « Cages cocos » –encore elles !–, car ils ne nageaient pas assez bien.

Sachez enfin que les paysages idylliques que vous verrez à l’écran ne l’étaient pas à l’origine. Près de 80 sacs-poubelle de déchets divers ont été remplis avant le début du jeu. En plus de ce travail peu ragoûtant, les organisateurs ont aussi dû se livrer à une activité peu orthodoxe : délester les cocotiers de leurs noix les plus mûres qui menaçaient de tomber sur la tête de leurs protégés !

Texte : Benoît Franquebalme

À découvrir