France Dimanche > Actualités > L'amour est dans le pré, Bernard : Il a envoûté la mère de Karine Le Marchand !

Actualités

L'amour est dans le pré, Bernard : Il a envoûté la mère de Karine Le Marchand !

Publié le 26 août 2016

Originaire des Pyrénées, le � beau gosse � de 60 ans, céréalier dans le Languedoc-Roussillon, divorcé et père de deux enfants, Bernard de L'amour est dans le pré, croit encore au couple !  

Si le lundi 25 juillet a été pour vous l’une de ces journées caniculaires qui vous feraient presque regretter l’hiver, du côté du programme bucolique de M6, l’ambiance était aussi brûlante que de la lave en fusion ! Et cette atmosphère enflammée était due à l’arrivée de Bernard dans l’émission L'amour est dans le pré, céréalier de 60 ans, un nouveau candidat dont le degré de séduction est tel qu’il pourrait à lui seul pulvériser la couche d’ozone…

Lors de cette troisième soirée de L’amour est dans le pré, cinq nouveaux célibataires rencontraient pour la première fois celles (ou ceux) dont ils (ou elles) avaient sélectionné les lettres : Marianne, 47 ans, éleveuse de vaches allaitantes dans l’Indre, Didier, 52 ans, céréalier dans l’Aisne, Sébastien, 38 ans, éleveur de vaches laitières et allaitantes, producteur de sapins de Noël en Seine-Maritime, Jean-Paul, 37 ans, éleveur de vaches laitières dans le Doubs, et enfin, le désormais célèbre Bernard, venu de Haute-Garonne.

->Voir aussi - L'amour est dans le pré : Ces trois-là nous ont fait craquer !

Ce dernier n’a d’ailleurs pas seulement échauffé les sens de ses prétendantes et des téléspectatrices. Figurez-vous que la propre maman de Karine était sous le charme dévastateur de ce don Juan des champs ! C’est en tout cas ce que l’animatrice de l’émission a révélé, dès le lendemain de l’épisode, sur son compte Twitter : « Bon alors, je vous avoue que même ma mère voulait écrire à Bernard, a-t-elle lâché. Il fait craquer les femmes, ce gentleman… »

C’est le moins que l’on puisse dire ! Car cet agriculteur au physique de bûcheron, proche de la retraite, qu’il prendra dans un an, n’a semble-t-il qu’à se baisser pour cueillir pâquerettes et prétendantes…

“Sexygénaire”

Ce n’est d’ailleurs pas Michelle, commerciale de 58 ans, ou Nadine, comptable de 53 ans, qui s’en plaindront, elles qui ont eu la chance d’être choisies parmi toutes les candidates à l’amour par le séduisant céréalier, et de passer quelques jours de rêve à la ferme avec lui.

Bernard a-t-il déjà décidé laquelle des deux prendrait son cœur ? Il semblerait que ce soit la brune Michelle… Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs ! Lors de ces quelques jours avec ses deux élues, cet homme posé et sensible, à l’humour très fin, s’était décarcassé pour leur offrir le plus beau des séjours. Et il avait pris soin de déposer dans leurs chambres un bouquet de fleurs… Gentleman, on vous dit ! Mais pas seulement…

-> Voir aussi - L’amour est dans le pré 2015, Marie-Paule : Scandaleuse !

S’il se définit comme un faux solitaire, Bernard est aussi un homme qui aime à se rendre disponible et se mettre à l’écoute. Amoureux des bonnes choses – et Dieu sait que sa région en regorge ! – c’est un être sociable, tourné vers les autres, qui aime par-dessus tout le contact humain.

Divorcé et père de deux enfants, il revendique un attachement tout particulier à ses racines et aux valeurs familiales. Et il a beau être « canon », notre futur retraité aspire simplement à retrouver une vie de couple heureuse, pleine de joies et de partage. Grand sportif, ce « sexygénaire » aime aussi les balades en quad ou en 4 x 4. Son rêve ? Vivre un amour passionné auprès d’une femme dynamique et cultivée, âgée de 50 à 62 ans. Michelle ? Nadine ?

Ce qui est sûr, c’est que la bataille sera rude, à en croire les propos de la plus âgée des deux : « Il y a quand même une petite rivalité. Je n’y vais pas pour me faire une copine », a confié Michelle. On imagine sans peine la tension supplémentaire qu’aurait occasionnée la candidature de la maman de l’animatrice si elle avait cédé à la tentation d’écrire à Bernard !

Clara Margaux

À découvrir