France Dimanche > Actualités > La recette anti-stress d'Uma Thurman... Et tous nos échos d'Hollywood

Actualités

La recette anti-stress d'Uma Thurman... Et tous nos échos d'Hollywood

Publié le 2 février 2015

Comme chaque semaine, notre correspondant a relevé les petites phrases des stars d'Hollywood. Uma Thurman vous livre sa recette anti-stress, George Clooney nous parle de ses voitures et de ses motos, Josh Holloway (Lost) nous explique que sa femme est une acharnée des comptes, Edie Falco (Nurse Jackie), ne se verrait pas du tout endosser le costume d'infirmière dans la vraie vie, enfin la sublime January Jones (Mad Men) lève le voile sur la tenue qu'elle porte la nuit...

UMA THURMAN : Découvrez son étonnante recette anti-stress...

« Le truc le plus déstressant pour moi, c’est de m’attaquer aux tâches domestiques. Depuis la naissance de mon fils ainé, j’ai découvert les vertus du repassage. Dès que je sors mon fer, je suis envahie par un sentiment de sérénité et de paix intérieure. Ce bonheur décuple quand il s’agit des affaires de Luna, ma petite dernière. Tout en repassant, je l’imagine bouger dans ses vêtements. C’est une action extrêmement gratifiante car le résultat est immédiat. Mais ma plus grande jouissance, reste de passer l’aspirateur sur mes tapis ! »

JOSH HOLLOWAY : A la maison, c'est sa femme qui fait les comptes !

Josh Holloway
Josh Holloway

« Cela fait plus de dix ans que je suis marié avec ma femme Yessica. Avant de convoler, c'était une célibataire endurcie et très sauvage. Elle étudiait la finance. Une fois son diplôme de comptable décrochée, c’est elle qui s’est chargée de faire les comptes à la maison. Y compris les miens.  Rien ne lui échappe. L’autre jour, elle est venue m’annoncer qu’elle n’arrivait pas à trouver une comptabilité juste. Il y avait, en clair, 43 cents de trop dans la caisse. J’avais beau lui dire : « pas de panique », elle n’en démordait pas. Elle a passé toute la nuit à chercher l’erreur ! »

Edie Falco
Edie Falco / Nurse Jackie

EDIE FALCO : Devenir une vraie infirmière ? Jamais de la vie !

« Depuis que j’incarne une infirmière dans « Nurse Jackie » à chaque fois que je croise un journaliste, il me demande : « Vous pensez que vous pourriez vous occuper de malades dans la vraie vie ? » Ce à quoi je réponds : «  Pas du tout ! Je suis trop bordélique ! Mal organisée. J’ai aussi du mal à m’occuper de moi alors les autres… vous oubliez !» Je ne suis pas non plus particulièrement à l’aise quand je vois du sang. Et Dieu sait que quand je jouais dans la série « The Sopranos », de l’hémoglobine il y en avait ! Enfin, il y a ce truc que je n’aimerais pas porter constamment, ce sont ces sabots en caoutchouc ! »

La voiture électrique de George Clooney, une Tesla Roadster
La voiture électrique de George Clooney, une Tesla Roadster, lui permet d'arriver en silence et de surprendre les paparazzi...

GEORGE CLOONEY : sa technique pour effrayer les paparazzi

« A Los Angeles, en dehors de mes bécanes, je possède une Tesla, une voiture électrique qui, en plus d’être très économique et très rapide, ne fait aucun bruit.  C’est la bagnole idéale pour arriver, en douce, derrière les paparazzi et leur faire une petite frayeur en klaxonnant ! J’avais une Tango avant la Tesla. J’ai eu également une Lexus Hybrid . Quand je suis à Los Angeles, le trafic est tellement dense que je préfère rouler en moto. 80 % de mes déplacements sur les autoroutes de la Cité des anges s’effectuent sur un deux roues ! J’ai bien essayé de conduire des motos électriques mais le problème, c’est que les gens ne vous entendent pas. Avec une Harley, la question ne se pose pas ! Avant même de vous voir dans leurs rétros, les gens se poussent ! »

JANUARY JONES : Je dors avec les caleçons de mon homme !

January Jones
January Jones incarne Betty dans la série Mad Men

« Vous savez la notion de «sexy », c’est très subjectif. Les critères varient en fonction de chacun. Il y a des hommes, par exemple, qui considèrent que la mini jupe est la plus belle invention de la mode car elle met en valeur les jambes des femmes. Et puis, il y en a d’autres qui associent ce vêtement à la vulgarité ! Question de perception, de sensibilité, d’éducation. Personnellement, c’est toujours flatteur d’être estampillée «jolie fille » ou « femme ayant bon goût ». Cela ne signifie pas pour autant que j’ai confiance en moi. Croyez-moi, il y a des jours où je me sens affreuse et pas fichue de faire « matcher » telle paire de bottes avec telle jupe ! Et puis, vous croyez quoi ?  Que je dispose à demeure d’un conseiller vestimentaire dispo 24 heures sur 24 ? Faut pas rêver. Pour conclure et au risque de vous décevoir, je ne porte pas de nuisette en soie ou en dentelles ​comme Betty Draper dans "Mad Men" ​ quand je vais me coucher, mais un des caleçons de mon homme !

À découvrir

Sur le même thème