France Dimanche > Actualités > Lady Diana : Elle a été l’amante du pervers sexuel Jeffrey Epstein ! (EXCLUSIF)

Actualités

Lady Diana : Elle a été l’amante du pervers sexuel Jeffrey Epstein ! (EXCLUSIF)

Publié le 6 septembre 2019

Avant de tomber dans les bras de Dodi Al-Fayed, la princesse de Galles, Lady Diana, a vécu une idylle avec le milliardaire américain Jeffrey Epstein accusé de trafic sexuel sur mineurs.

31 août 1997. La femme la plus photographiée du monde perd la vie dans un terrible accident de la route, à Paris, en compagnie de Dodi, son amant producteur à Hollywood à la réputation de play-boy. Un évènement qui fait écho dans le monde entier. Nul ne sait à l’époque que cette relation avec le fils du millionnaire égyptien Mohamed Al-Fayed, elle le devait à un homme qu’elle a également beaucoup aimé. Un homme avec qui elle aurait eu quelques semaines auparavant une aventure pour le moins sulfureuse : un certain… Jeffrey Epstein !

C’est du moins ce que vient de nous confier en exclusivité le journaliste canadien Ian Halperin après avoir enquêté sur celui qui a été récemment accusé de trafic sexuel sur mineurs et retrouvé mort dans sa cellule le 10 août dernier, deux jours seulement après avoir comparu devant un tribunal fédéral américain qui aurait pu le condamner à perpétuité.


Selon notre confrère d’outre-Atlantique, Epstein l’aurait « littéralement harcelée, lui envoyant des fleurs, un livre d’art et un bijou d’une très grande valeur » avant de s’envoler avec elle à bord d’un avion pour New York. C’est là qu’ils vécurent « l’un des week-ends les plus amusants de sa vie » à en croire un proche de l’homme d’affaires.

Après avoir donc vécu une véritable idylle avec ce personnage controversé, Diana aurait finalement rencontré Dodi par son intermédiaire. C’est même lui qui aurait poussé la princesse dans les bras de l’Egyptien. Une information qui risque à nouveau de faire trembler la couronne britannique…

Vous trouverez les détails précis de cette aventure dans le magazine France Dimanche, en kiosque ce vendredi 6 septembre.

Philippe CALLEWAERT

À découvrir