France Dimanche > Actualités > Læticia 
et David Hallyday : Ils se déchirent sous 
les yeux de Johnny  !

Actualités

Læticia 
et David Hallyday : Ils se déchirent sous 
les yeux de Johnny  !

Publié le 1 décembre 2017

Fallait-il laisser Johnny Hallyday rentrer chez lui ? Pour son fils, cette  décision  prématurée était risquée. Pas pour la femme de la star.

Si le dimanche est traditionnellement le jour du Seigneur, le samedi 18 novembre aura été celui de la résurrection pour Johnny. Cinq jours plus tôt en effet, souffrant de détresse respiratoire, il était hospitalisé en urgence à la clinique Bizet, située dans le XVIe arrondissement de Paris. Là même où le rocker, qui se bat depuis de longs mois contre le cancer du poumon, devait subir de nouvelles séances de chimiothérapie. Allait-il seulement survivre à cette nuit du lundi 13 novembre, lui qui, suffoquant et incapable de tenir debout, était conduit en fauteuil roulant jusqu’à sa chambre ?

Ceux qui le connaissent n’en doutaient pas : la star tromperait une fois de plus la mort. Pour le soutenir dans ce terrible combat, ils sont tous venus. Ses ex-épouses, Sylvie Vartan et Nathalie Baye, dont il est resté très proche, ses enfants, David et Laura, ses amis Eddy Mitchell, son manager Sébastien Farran, le producteur de l’album hommage On a tous en nous quelque chose de Johnny, le musicien Yarol Poupaud, la chef Hélène Darroze et d’autres encore…

Mini-hôpital

Était-ce l’effet de ces vibrants témoignages d’amour ? Le vendredi, Johnny a commencé à se sentir mieux. Au plus grand soulagement de son clan, qui s’est montré si présent autour de lui. Læticia, qui n’a pas quitté le chevet de son mari, respire. Ce même jour, du matériel médical est livré à La Savannah, la résidence des Hallyday, située à Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine. Comme l’a raconté un proche de la famille à VSD, une pièce de la villa a été « transformée en mini-hôpital ».

Rentrer chez lui, c’est aussi pour cela que le rocker s’est battu durant ces quatre jours. Læticia, qui connaît son homme mieux que personne, l’a soutenu dans ce choix. Contre l’avis des spécialistes. En effet, toujours selon VSD, ces derniers estimaient que  « L’hospitalisation du chanteur aurait dû être prolongée de quelques jours afin que tous les risques d’infection soient écartés. » Certes, passer outre l’avis des médecins n’est pas souhaitable dans la plupart des cas, mais Læticia est bien placée pour savoir que Robocop, comme elle surnomme son homme, ne ressemble à personne.

Lui qui a tant de fois flirté avec la mort, sait mieux que quiconque ce qu’il lui faut pour aller mieux. Quelques mois plus tôt, le voyant fatigué par la maladie et les chimiothérapies, elle l’avait supplié de renoncer à la tournée des Vieilles Canailles, écoutant les recommandations du corps médical. Johnny lui avait alors répondu : « Si je ne la fais pas, c’est là que je meurs. » Et force a été de constater qu’il ne se trompait pas. Durant quelques mois, le chanteur, remis sur pied, a retrouvé une existence quasi normale et l’envie de faire des projets ! En septembre dernier, il rentrait en studio pour enregistrer un nouvel album avec notamment Yodelice et Yarol Poupaud. Respectant donc une fois de plus la volonté de son époux, elle a tout organisé pour qu’il retrouve au plus vite son foyer, et leurs deux filles chéries, Jade et Joy, âgées respectivement de 13 et 9 ans, sans se douter que cette décision allait semer la zizanie dans la famille.

Par amour

Il est en effet un proche qui a vu d’un très mauvais œil ce retour prématuré au bercail : David, le fils aîné du rocker. Ce dernier, accouru en urgence au chevet de son père, et sans doute très marqué de découvrir à quel point il était affaibli, ne pouvant plus marcher, ni parler, aurait en effet souhaité qu’il reste quelques jours de plus en observation. On imagine bien que, très angoissé, David a dû vouloir rallier Læticia à sa cause. Cette discussion, sans doute pénible, voire houleuse, a-t-elle eu lieu au chevet du malade ? Une chose est sûre, malgré le solide lien qui l’unit à son beau-fils, la jeune femme a pris le parti d’écouter Johnny : « Mon mari veut sortir, je fais ce qu’il demande », a-t-elle en effet confié à Closer.

Le lendemain, ce fameux samedi 18 novembre donc, en début d’après-midi, le Taulier franchissait, sur sa chaise roulante, le seuil de sa maison. David a-t-il finalement réalisé que Læticia avait raison en voyant son père de nouveau actif sur les réseaux sociaux, postant, trois jours après sa sortie de clinique, un cliché de Jade, tenant une raquette à la main ? Tous ceux qui ont vu l’interprète de Rester vivant ces derniers jours le disent : il va mieux… Le 26 novembre, Laura confiait à Version Femina : « J’éprouve pour mon père un amour inconditionnel. J’en prends soin et j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux. » Cet attachement viscéral, elle n’est pas la seule à le ressentir. Par amour, David voulait que Johnny reste à la clinique, par amour, Læticia l’a aidé à en sortir au plus vite…

Lili CHABLIS

À découvrir