France Dimanche > Actualités > Læticia Hallyday : "La Bonne Étoile, c'est un combat qui me tient à cœur"

Actualités

Læticia Hallyday : "La Bonne Étoile, c'est un combat qui me tient à cœur"

Publié le 2 février 2015

laeticia-hallyday

Très discrète depuis la création de la fondation "La Bonne Étoile", Læticia Hallyday accepte désormais de se confier à propos du rôle qu'elle joue au sein de l'association. La mère de famille, fière des défis relevés par les membres de l'association, a longtemps souhaité "éviter la lumière des projecteurs".

Læticia Hallyday peut désormais sortir de l'ombre. Longtemps en retrait par rapport à son rôle dans l'association "La Bonne Étoile", l'épouse de Johnny s'assume désormais complètement. Au point de poser pour Gala en compagnie de ses deux filles adoptives, Jade et Joy, et de confier à nos confrères son ressenti par rapport à cette aventure humaine, débutée en janvier 2012 avec les chefs Hélène Darroze et Caroline Rostang. France Dimanche avait d'ailleurs évoqué l'existence de cette association dès avril 2013

J'avais besoin d'être dans l'ombre

Sans détour, le mannequin confie avoir "évité la lumière des projecteurs, par crainte des regards malveillants". Témoin de l'attachement très fort qu'ont les trois femmes pour le Vietnam, l'association a été créée "avec des fonds privés", et avec l'apport de Johnny Hallyday, qui s'investit lui aussi en reversant les bénéfices de certains concerts. La fondation vient en aide aux enfants et adolescents vietnamiens délaissés, touchés par la maladie ou par des handicaps physiques.

Au Vietnam, la sécurité sociale n'existe pas

Les apports de La Bonne Étoile sont variés : accès aux soins, éducation scolaire, formation professionnelle... "Depuis 2012, nous avons bâti deux écoles et réhabilité quatre orphelinats", explique Læticia. "Nous avons également financé des salles où est mis en pratique le concept Snoezelen, qui consiste à stimuler les sens des enfants handicapés par le biais de messages de kinésithérapeutes dans une ambiance son et lumière particulière", ajoute-t-elle.
Ces activités se doublent d'une grande proximité avec les locaux, par le biais de programmes alimentaires destinés à nourrir les familles qui visitent leurs enfants à l'hôpital. "Avec 3000 euros par an, on nourrit cinq cents personnes par jour, poursuit Laeticia. Au Vietnam, l'aide internationale et humanitaire est le seul moyen d'offrir à ces enfants un moyen de survivre, et de leur donner un peu de dignité", ajoute-t-elle, attristée.

J'ai toujours voulu réparer les âmes en peine

La jeune femme est très attachée au Vietnam. Il faut dire que c'est le pays d'origine de ses deux filles adoptives, avec qui elle vient de vivre une expérience traumatisante. Læticia Hallyday estime que "La Bonne Étoile est est certes un combat humanitaire, mais aussi  une lutte intime liée à ses enfants". Lorsqu'elle quitte ce pays "qu'elle a traversé en long en large et en travers, l'épouse de Johnny admet d'ailleurs "y laisser une partie de son âme". "Je tente alors, modestement et à mon échelle, de lui rendre ce qu'il m'a donné", déclare Læticia, animée par un seul combat : "venir en aide aux orphelins lourdement handicapés, et à ceux touchés par le sida". "Ces enfants sont des poussières de vie", explique-t-elle, "ils sont bannis de la société, et en tant que mère de deux petite Vietnamiennes, je ne pouvais pas rester insensible ou indifférente".

Raphaël Marchal

Pour faire un don à l'association La Bonne Etoile

A lire aussi :

Læticia Hallyday : La série noire se poursuit

Læticia Hallyday : Une terrible nuit d'angoisse !

Johnny Hallyday : frappé par la mort alors qu'il venait de fêter ses 71 ans !

Johnny et Læticia : L'opération qui les fait trembler !

À découvrir