France Dimanche > Actualités > Læticia Hallyday : La fête gâchée !

Actualités

Læticia Hallyday : La fête gâchée !

Publié le 26 juin 2019

Ce 15 juin, Johnny aurait eu 76 ans, la mairie de Toulouse inaugurait une esplanade à son nom. Pour l’événement Læticia Hallyday, Jade et Joy étaient là…

Le 13 juin dernier, à l’aéroport de Los Angeles, son sourire faisait plaisir à voir… Accompagnée de ses deux filles, Jade, 14 ans et Joy, 10 ans, Læticia Hallyday s’envolait pour la France où un événement de taille l’attendait : ce samedi 15 juin à Toulouse, elle célébrerait avec des milliers de fans, l’anniversaire posthume de son homme qui aurait eu 76 ans… Une ville que Johnny aimait particulièrement. Il s’y était souvent produit, y avait même, en 1996, organisé dans le plus grand secret, le repas de leur mariage au restaurant Les jardins de l’opéra, place du Capitole. Sans parler de la spécialité locale, le cassoulet, dont il ne manquait jamais de ramener des dizaines de boîtes à chacun de ses passages… Pour toutes ces raisons, la ville rose avait tenu à rendre un hommage digne de ce nom au chanteur.


La mairie avait en effet convié la famille de la star, la veuve et ses deux filles, ainsi que David et Laura, à l’inauguration du parvis du Zénith où, en 2012, l’idole des jeunes avait donné un concert mémorable devant 8 000 personnes en délire. Une esplanade qui porte désormais le nom de Johnny Hallyday. Comme l’expliquait son ancien manager, Sébastien Farran : « C’est la première fois qu’un espace public porte le nom de Johnny en France et cela touche évidemment beaucoup Læticia. » Les bikers toulousains s’étaient également mobilisés pour célébrer la mémoire de leur idole, organisant un défilé qui n’était pas sans rappeler celui des obsèques du chanteur sur les Champs-Élysées, le 9 décembre 2017…

Toutes ces bonnes intentions conjuguées n’auront malheureusement pas empêché la fête d’être quelque peu gâchée… En effet, ce samedi, comme chaque samedi depuis trente et une semaines, les « gilets jaunes » s’étaient donné rendez-vous dans les rues de Toulouse pour exprimer leur désaccord avec la politique menée par le gouvernement. Très vite hélas, le ton est monté entre les forces de l’ordre et les manifestants, un cortège d’environ un millier de personnes. Certains ont alors commencé à lancer des projectiles sur la police qui a répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

Deux blessés, dix-sept interpellations… Nul doute que Læticia et ses filles ne s’attendaient pas à trouver ce climat de tension et de violence lorsqu’elles ont atterri, aux alentours de 14 h 30, à l’aéroport de Toulouse-Blagnac ! Heureusement, escorté par plusieurs dizaines de bikers, le trio est arrivé sans encombre sur le parvis du Zénith où les attendait un grand moment d’émotion. Difficile en effet de ne pas craquer en voyant les milliers de fans massés sur l’esplanade pour saluer la mémoire de leur mari et papa.

Tenant d’une main tremblante les deux feuillets où elle avait écrit son discours, Læticia est ensuite montée sur l’estrade, au côté du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc qui a ouvert la cérémonie. « On a voulu une inauguration pas ordinaire, bien évidemment. J’ai invité toute la famille… » était-ce le trac, la peur que la fête soit gâchée par les manifestants ? Toujours est-il que l’édile a alors commis une énorme boulette ! « Je remercie Læticia d’avoir pu venir avec Joy et Jeanne », a-t-il en effet poursuivi. Une confusion d’autant plus fâcheuse que ce discours n’avait rien d’improvisé, l’événement ayant été décidé des mois plus tôt ! Si la jeune Jade a été vexée de voir ainsi son prénom écorché, elle n’en a en tout cas rien montré. Pas plus que sa maman, qui a ensuite pris la parole pour adresser un vibrant message d’amour à son cher disparu. Læticia n’a d’ailleurs pas pu retenir ses larmes lorsque devant les fans, très émus eux aussi, elle a prononcé ses mots : « Chaque jour qui passe est un jour sans mon homme, un jour sans toi qui étais la moitié de moi. »

Autre couac de la journée, l’absence des deux aînés de Johnny qui n’ont pas répondu à l’invitation. Et pour cause, ce 15 juin, durant l’hommage rendu à leur père à Toulouse, David assistait au mariage de Laura avec Raphaël Lancrey-Javal, célébré au Cap Ferret (retrouvez les images du mariage en page 11).

Deux semaines, plus tôt, le 28 mai, au tribunal de grande instance de Nanterre, ces derniers remportaient la première manche du conflit juridique qui les oppose à leur belle-mère depuis un an et demi. Lors de l’audience, la justice française s’est en effet estimée compétente pour juger le litige autour de l’héritage de Johnny. Læticia avait alors fait savoir, via ses avocats qu’elle demandait la nationalité américaine… La famille a beau être, en tout cas sur le papier, plus divisée que jamais, la veuve n’a pas oublié d’évoquer dans son discours, et avec une émotion palpable, les deux aînés du chanteur : « Il était très important pour moi, pour Jade et Joy, d’être ici avec vous car après l’hommage de la Madeleine, au moment du départ de mon homme, du papa de David, de Laura, de Jade et Joy, l’inauguration de cette esplanade est le premier hommage public qui lui est rendu. » Cette délicate attention a touché l’assistance. L’épouse de Johnny s’est fait applaudir et saluer par de nombreux « Bravo ».

C’est en musique que s’est achevé cet anniversaire décidément pas comme les autres. Yvan Cassar, l’un des compositeurs de Johnny s’est en effet installé au piano pour y interpréter l’un des grands tubes du rocker, merveilleusement adapté à la circonstance : Que je t’aime.

Læticia, tout comme Jade et Joy ont alors pu constater une fois de plus à quel point le souvenir de la star était vivant, puissant, dans le cœur de tous ceux qui étaient présents. Ce n’était certes pas comme si Johnny avait soufflé lui-même ses soixante-seize bougies. Mais nul doute que malgré les incidents de la journée, sa veuve et ses filles auront reçu comme un précieux cadeau, cette ferveur et ce recueillement…

Lili CHABLIS

À découvrir