France Dimanche > Actualités > Læticia Hallyday : La revanche de Laura et David !

Actualités

Læticia Hallyday : La revanche de Laura et David !

Publié le 28 décembre 2018

Les aînés de Johnny ont remporté une victoire capitale sur Læticia Hallyday devant le tribunal de Nanterre.

C’était Noël avant l’heure le 18 décembre dernier au tribunal de grande instance de Paris. Mais pas forcément pour tout le monde. Et surtout pas pour Læticia Hallyday, qui a pris un coup derrière la tête. Alors qu’elle devrait se réjouir que l’album posthume de son mari caracole en tête des ventes de disques, avec 1,2 million d’exemplaires écoulés en France, elle ne sait toujours pas quand elle en percevra les redevances. Et encore moins quel en sera le montant. Car David et Laura, les deux aînés du chanteur disparu le 5 décembre 2017, viennent de prendre leur revanche en remportant une bataille essentielle dans la guerre juridique sans merci qui les oppose à la veuve de leur père. 

Au mois de septembre dernier, les avocats des enfants de Sylvie Vartan et de Nathalie Baye avaient demandé le gel des revenus générés par les ventes d’albums de Johnny. Ils craignaient en effet que ces royalties ne tombent dans l’escarcelle du trust américain baptisé JPS (pour Jean-Philippe Smet). En réglant ses dernières volontés devant un juge californien, le rocker, son épouse et ses avocats espéraient bien que cette succession compliquée soit soumise au droit en vigueur outre-Atlantique qui, contrairement à celui de l’Hexagone, permet de déshériter ses enfants. Ils ont donc demandé le dessaisissement du tribunal français dans cette affaire.


Les défenseurs des intérêts de Laura Smet et de David Hallyday ont rappelé que notre justice était tout à fait compétente dans ce dossier et que la procédure au fond avait été lancée en France dès février 2018, et seulement en juillet de la même année aux États-Unis. C’est pour cela que l’audience du 22 mars prochain devant le tribunal de Nanterre devrait être capitale, puisqu’elle va déterminer quel droit doit régir le règlement de cette délicate succession. 

En attendant, les aînés de la star disparue se sont opposés à Læticia Hallyday et aux trois maisons de disques de leur père, Sony, Universal et Warner, en réclamant le gel de 75 % des royalties, l’équivalent de ce que devraient se partager les quatre enfants du rocker, David, Laura, Jade et Joy… si le droit français était appliqué pour cette succession. Et par deux fois la justice leur a donné raison.

Le 27 novembre dernier d’abord, lorsque, en préambule d’une audience, la Bank of America et le conseil de l’établissement financier ont demandé à être mis hors de cause après avoir abandonné le fameux trust JPS six jours plus tôt. 

Un véritable coup de théâtre ! Les conseils de Læticia ont alors demandé un renvoi de l’affaire en espérant trouver d’ici là un nouveau trustee (gérant du trust). Requête rejetée alors que le gel provisoire des redevances était accordé ! L’automne a donc été très chaud pour Læticia et l’hiver devrait être plus brûlant encore, puisqu’à huis clos, le TGI a encore allumé le feu en confirmant à 14 heures, ce 18 décembre, le gel de 37,5 % des royalties de tous les albums de Johnny, soit les parts qui devraient revenir à David Hallyday et Laura Smet (18,75 % chacun) ! Une décision prise par le juge des référés de Paris dans le but « conservatoire » de bloquer le paiement de ces royalties qui auraient pu tomber sur le compte en banque de la veuve dès le mois de janvier. 

C’est une défaite de plus pour Læticia. Et un vrai casse-tête pour les maisons de disques qui vont devoir prendre leur calculette afin d’envoyer à Born Rocker, l’une des sociétés de Johnny gérées par sa veuve depuis les États-Unis, la somme correspondant aux 62,5 % restant. Car, d’après son avocat, la maman de Jade et Joy serait « asphyxiée » ! 

Cela voudrait-il dire qu’à terme, c’est un quart de la fortune du rocker qui devrait revenir aux aînés alors qu’il avait désigné sa dernière femme comme légataire universel ? Il est encore trop tôt pour l’écrire, tant cette bataille aux multiples rebondissements semble interminable et pourrait ne connaître son dénouement que dans plusieurs années.

Toujours est-il que c’est désormais le cœur plus léger que David va pouvoir interpréter sur scène son nouvel album, J’ai quelque chose à vous dire, dans lequel il attaque directement sa belle-mère notamment avec sa chanson Éternel : « J’ai vu dans tes larmes / Couler la blancheur / Mais noir sous le voile / Je cherche encore ton cœur ». Et qui sait si ce combat douloureux en mémoire de son papa ne va pas lui inspirer un nouveau tube. Après Sang pour sang, l’album qu’il avait écrit pour son père, bientôt 18,75 pour cent ?

Pierre-Antoine BRIONNE

À découvrir