France Dimanche > Actualités > Læticia Hallyday : Si proche de l’ex de Laura !

Actualités

Læticia Hallyday : Si proche de l’ex de Laura !

Publié le 29 septembre 2018

Après avoir aimé la fille de Johnny, Jean-Claude Sindress réconforte désormais Laeticia, la veuve du rocker.

Rentrée à Pacific Palisades après des vacances à Saint-Barth, Læticia a repris ses habitudes à Los Angeles. Et cette routine dorée sous le soleil californien lui convient bien. Entre Jade et Joy qu’elle va chercher tous les jours à l’école et le shopping à West Hollywood, la jolie quadra a de quoi remplir ses journées. D’autant qu’en véritable cordon bleu, la veuve de Johnny n’est pas la dernière à régaler ses amis de ses bons petits plats. Dans sa cuisine, conçue par le décorateur Philippe Puron, où prédomine le noir, elle adore s’affairer aux fourneaux, après avoir choisi avec le plus grand soin des produits frais chez Trader Joe’s, une chaîne de supermarché qui fait la part belle au bio.




L’amie de la chef Hélène Darroze, marraine de Joy, est passée maîtresse dans l’art d’allier gourmandise et plats allégés. En témoigne sa ligne de sylphide. Mais c’est maintenant sans Johnny qu’elle convie lors de repas conviviaux sa nouvelle garde rapprochée : Maryline, l’ancienne nounou de Jade et Joy, sa voisine, l’actrice Kate Hudson, la comédienne Nadia Farès, Yaël Boon, la femme de Dany, et aussi – et surtout ! – un certain Jean-Claude Sindres, beau brun à l’allure très virile, qui n’est autre que l’ex de Laura, la fille de Johnny !

Oui ! Vous ne rêvez pas ! Alors que les deux femmes se livrent une véritable guerre à propos de l’héritage du rocker, l’homme semble avoir choisi son camp. Ce producteur de musique français qui jouit d’une certaine renommée dans le milieu électro, sous le nom de JC Sindress quand il officie derrière les platines, a, collaboré avec des artistes de renom tels que David Guetta, avant de rencontrer Johnny par le biais de son guitariste Yarol Poupaud lors d’une fête à Los Angeles, en mars 2012. Si pour Johnny, c’est une nouvelle amitié qui commence, sa fille Laura a un véritable coup de foudre pour ce DJ charismatique qui n’a pas son pareil pour faire danser les foules.

Entre eux, c’est très vite la passion. Mais cette idylle, quoique brûlante, ne durera, hélas, que quelques mois. Le temps pour JC de prendre ses habitudes chez la star à Pacific Palisades. C’est donc en terrain conquis qu’il franchit aujourd’hui le portail du 789 Amalfi Drive. D’autant qu’il réside lui aussi dans la Cité des anges, une ville qu’il adore, tout comme Læticia…

Bien sûr, depuis la mort de son mari, d’autres hommes se sont montrés attentionnés envers elle : le producteur de Johnny, Sébastien Farran, relayé par le musicien Maxim Nucci, alias Yodelice, toujours prêts, l’un et l’autre, à l’épauler ou à tirer le chariot de courses de Madame, le dimanche entre les étals du marché fermier de Santa Monica. Des complicités qui ont fait beaucoup jaser alors que, dans l’ombre, le discret Jean-Claude Sindres la consolait en secret.

Mais le temps a accompli son œuvre et aujourd’hui, Læticia, en pleine renaissance, a décidé de profiter au grand jour de chaque instant avec JC. En juin dernier, quand elle choisit de filer dans le désert de Mojave pour se ressourcer au milieu des cactus de Joshua Tree, son chaperon immortalise l’aventure en publiant un cliché sur Instagram. On y découvre une Læticia radieuse, accompagnée de Jade et Joy, posant entourée de deux hommes qui comptent beaucoup dans sa vie. D’un côté, Yodelice, qui a contribué à l’enregistrement de l’album posthume de Johnny, et de l’autre Jean-Claude, qu’elle entoure tendrement d’un bras comme pour marquer sa préférence.

Et pas plus tard que dimanche dernier, rebelote ! JC récidive et offre à ses abonnés une photo de leur virée dominicale à vélo sur la piste cyclable qui longe la plage de Santa Monica. Casquette de baseball vissée sur la tête, ses éternelles Ray-Ban sur le nez, Læticia ne boude pas son plaisir.

Mais si la veuve du rocker profite à fond de cette présence masculine si rassurante à son côté, pour Laura, le coup doit être rude. Elle se serait sans doute bien passée de cette contrariété à quelques jours de nouvelles échéances judiciaires cruciales dans le différend qui l’oppose à son ancienne belle-mère. Car pour la fille de Nathalie Baye, avec Jean-Claude, c’était du sérieux. Elle avait trouvé auprès de lui apaisement et stabilité. Et voilà que le producteur tant aimé aurait pris le parti de son ennemie ! Une situation rocambolesque que seuls les scénaristes hollywoodiens auraient osé imaginer…
 

Sophie Marion

À découvrir