France Dimanche > Actualités > Læticia : Impitoyable avec Laura !

Actualités

Læticia : Impitoyable avec Laura !

Publié le 24 mars 2018

Le 9 décembre dernier, à l’église de la Madeleine, Laeticia et Laura se tenaient pourtant côte à côte, unies dans la douleur...

Le 9 décembre dernier, à l’église de la Madeleine, elles se tenaient côte à côte, unies dans la douleur d’avoir perdu l’une un époux, l’autre, un père.

Aujourd’hui c’est devant la justice que Læticia et Laura Smet, soutenue par son demi-frère David, s’affrontent (ils avaient tous trois rendez-vous le 15 mars au tribunal de Nanterre).

Comment celles qui, il y a quelques mois encore, échangeaient de tendres textos en sont-elles arrivées là ?

Ainsi que l’a révélé le magazine de TF1, Sept à huit, les hostilités auraient débuté le 31 janvier dernier.

Ce jour-là, en effet, la fille de Johnny et Nathalie Baye, sans nouvelles de sa belle-mère depuis les obsèques, lui aurait envoyé, en recommandé, cette lettre : « Chère Læticia, voilà près de deux mois que papa est parti et il nous faut avancer dans le règlement de la succession. En plein accord avec David, nous voudrions signer dès que possible l’acte […] qui fixe les qualités héréditaires. Merci d’avance. »


Le lendemain, son notaire, contacté par celui de sa belle-mère, l’aurait informée que ni elle ni David ne figuraient dans le testament de leur père, qui lègue tout à son épouse.

“Mise en demeure”

Laura annonce alors qu’elle et son frère vont contester par voie de justice ce document qui les déshérite.

Et tous deux auraient adressé un second courrier à leur belle-mère : « Chère Læticia, nous avons compris que la sortie de l’album […] serait imminente […]. Papa nous avait fait écouter quelques chansons de façon informelle. […] Il est indispensable que nous puissions en notre qualité d’héritiers […] prendre connaissance de ce projet d’album. […] Si ce projet d’album ne recueillait pas notre accord, nous demanderions que sa sortie soit différée. »

La réponse de Læticia ne se serait pas fait attendre : « C’est avec beaucoup de surprise que j’accuse réception de votre lettre […]. Cette requête […] aurait pris le ton d’une mise en demeure. Je n’entends pas accéder à cette injonction qui n’est pas fondée. L’intégralité des droits d’auteur et d’artiste-interprète de mon époux m’a été dévolue au terme de ses dernières volontés. »

Le 15 février, les avocats de Laura et David déposaient une nouvelle assignation en référé contre Læticia.

Depuis, la guerre des clans fait rage et n’est visiblement pas près de s’apaiser…

Lili CHABLIS

À découvrir

Sur le même thème